Essai : Capteur de puissance 4iiii

Le Precision 3+ est le dernier né de 4iiii. Un capteur consistant, ultra-léger et localisable à distance par l'application Apple Find My
Publié le 18/12/2023 09:00 -
1936 lectures
  • Nous ne sommes ni des inconditionnels du capteur de puissance, ni des opposants farouches.

    Le capteur a sans doute révolutionné le vélo de compétition, mais finalement pas plus qu'un compteur de distance en son temps, ou prochainement d'un capteur de lactate ou de glycémie.

    Nous y voyons surtout un outil qui a tout son intérêt dès lors qu'on s'intéresse à surveiller ses progrès, comprendre son fonctionnement, et optimiser ses performances.

    Reste que, pour simplement "essayer", voire si l'outil apporte quelque chose à votre pratique, le prix et la mise en œuvre peuvent être des freins.

    Et c'est ce qui nous attiré dans le concept de la marque canadienne 4iiii qui propose une des solutions les plus simples à mettre en oeuvre, les moins invasives, et aussi les plus abordables.

     

    Le capteur 4iiii, greffé à la manivelle gauche, est l'une des solutions les plus faciles de mise en œuvre du marché.

     

     

    Une offre complète, pratique et abordable

    4iiii propose une offre de capteurs très complète, mais dans cette vaste gamme nous avons donc été particulièrement intéressé par son offre de capteur "single-side", c'est à dire intégré à la seule manivelle gauche d'un pédalier.

    Le Precision 3+ est la version la plus aboutie de l'offre "côté gauche" (4iiii propose aussi des capteurs "côté droit", intégrés au pédalier, et une solution double en associant les deux côtés)

     

    En plus d'être plus abordablee, la solution manivelle gauche présente à nos yeux d'autres avantages : elle est très légère, et très discrète.

     

    Bien sûr l'inconvénient est que la puissance globale des deux jambes est extrapolée puisqu'une seule est mesurée... et c'est bien sa seule limite de principe.

     

    Sur son profil gauche, la manivelle ne dévoile rien du capteur

    De dessus, la protubérance du capteur reste faible, même si, potentiellement, quelques cadres du marché pourraient rendre le montage impossible.

     

    Shimano Only !

    Cette version "+" n'est pour l'instant disponible que pour Shimano.

     

    4iiii achète les manivelles à Shimano, les équipe de son capteur et les revend en respectant la différenciation tarifaire d'origine.

    Ainsi, même si votre vélo est équipé en Dura-Ace, ... rien n'empêche d'acheter une manivelle gauche du groupe 105 à 335€ (plutôt qu'une Dura-Ace à 515€), et d'obtenir les mêmes informations.

     

    Enfin, c'est accessoire, mais ça peut rapporter gros, 4iiii introduit avec cette nouvelle génération "Precision 3+"la fonction "Find My" d'Apple qui est une balise de localisation visible sur votre téléphone.

     

    Un démarrage tout en fluidité !

    La mise en oeuvre mécanique ne pose aucun problème, mais le plus merveilleux est que la partie électronique s'est avérée tout aussi simple !

     

    Dès que la manivelle est installée, mais avant de monter les pédales, se déroule la phase de calibration. Celle-ci peut se lancer directement sur la manivelle, mais le plus pratique est d'utiliser l'appli 4iiii. La connexion s'établit du premier coup, et la procédure très facile prend moins de temps que de remonter les deux pédales.

     

    L'appli 4iiii permet de calibrer le capteur, vérifier la charge de la batterie et éventuellement installer des mise à jours.

     

    La deuxième connexion indispensable concerne l'écran de visualisation, généralement un GPS, et qui fût pour nous le plus petit des Garmin (le 130).

    Une nouvelle connexion sans encombre, que ce soit la toute première comme la dernière.

     

    Il faut rappeler qu'en plus d'afficher la puissance, la cadence de pédalage et d'autres données, le GPS est aussi là pour les enregistrer, dans le même fichier de séance... et à nouveau la synchronisation n'a pas posé de souci.

     

    Alors en plus de gérer sa sortie, c'est surtout après que l'analyse commence.

    Garmin utilise les données pour évaluer votre FTP ou votre VO2, tandis que Strava affiche  la puissance moyenne par segment. Des données qui permettent déjà d'avoir des chiffres clé pour connaître ses zones de puissances.

    Ces données de bases, permettent déjà d'avoir une vision d'ensemble de "son moteur", et de rentrer dans une pratique plus structurée de son entrainement, et a minima d'assurer la gestion de ses sorties (ou de ses courses) sur la longueur et d'éviter l'effondrement.

     

    Mais, il faut bien sûr signaler, que pour ceux qui veulent aller plus loin, c'est à dire analyser leur courbes de puissances, intervalle par intervalle, ou sur plusieurs heures, il faudra utiliser un logiciel supplémentaire, et synchroniser son GPS avec cette nouvelle appli (qui peut être Strava Premium, Hammerhead, Training Peaks ou bien d'autres).

     

    4iiii affiche discrètement sa devise.

     

    Passé ces donnée d'installation, nous avons pu rouler avec le Precision 3+ pendant un bon millier de kilomètres, parfois en le suivant scrupuleusement, parfois en l'oubliant totalement.

     

    Tout d'abord, sur le plan technique, le 4iiii ne nous a jamais joué de mauvais tour. Connexion s'établit systématiquement sans intervention, l'affichage est cohérent, et aucun ré-étalonnage ne s'est imposé.

    Les informations relevées se sont avérées constantes, affichant progrès et fatigue avec cohérence.

    Nous avons utilisé l'affichage de la puissance moyennée sur 3 secondes, qui par son bon compromis entre stabilité et réactivité nous a paru un bon compromis, notamment lors des phases transitoires, début intervalle par exemple.

     

    La dissymétrie de mesure ne nous a pas finalement gêné. Bien entendu, la valeur "absolue" de puissance est forcément fausse, mais sa cohérence d'une sortie à l'autre, nous a paru par contre particulièrement fiable.

    En pratique, et bien que nous souffrions d'une dissymétrie manifeste due à un genoux opéré, cela ne nous a aucunement gêné.

    Quelque soit le niveau de précision de la mesure, il est de toute façon sans objet de comparer sa puissance à celle d'un collègue utilisant un autre système, une autre marque.

    Donc même si la valeur affichée n'est pas absolument exacte, elle est relativement exacte, et en tout cas suffisante pour une analyse individualisée de son entrainement et de ses performances.

     

    On imagine, que ce niveau de précision est certainement questionnable pour entraîner un groupe d'athlète, typiquement une équipe professionnelle, où justement la comparaison entre coureurs doit être absolue, et dans ce cas le système de mesure double manivelle semble incontournable.

    Idem pour ceux qui entendent "ré-éduquer" leur pédalage en visant une symétrie parfaite.

    Mais pour probablement 99% des gens, le Precision 3+ est un capteur 100% satisfaisant, y compris au plus haut niveau.

     

    Il faut se pencher à l'intérieur pour voir le module, et accéder à la pile.

     

     

    En résumé, le Precision 3+ nous a paru un produit particulièrement abouti. Il ne pèse rien (9 grammes !), et ne se voit pas. 

    Mais le plus important c'est qu'il mêle une grande facilité d'emploi, à des performances quasi professionnelles.

    On peut parler de concentré de technologie !

     

    Tarifs

    105           : 335€

    Ultegra     : 450€

    GRX         : 390€

    Dura-Ace : 515€

     

     

     

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 0 Commentaire


  • Pour commenter, vous devez être identifié(e)

    Déjà inscrit ?

    Nouveau chez nous ?