Essai : cintre MCFK

Ultra léger, ultra ergonomique et made in Germany, le cintre MCFK ne peut laisser insensible le vrai passionné de matos exotique !
Publié le 31/08/2023 07:20 -
2619 lectures - 2 commentaires
  • En plus d'une passion pour le gothique, le métal et l'automobile nos voisins allemands semblent aussi vouer un culte sans limite à la production de composants en carbone ultra-légers.

    La concentration de PME de très haute technologie y est sans équivalent en Europe, avec, pour citer seulement les plus connues, des marques comme  AX-lightness, Bike Ahead, Flechtwerk, Lightweight, Lilienthal, MCFK, Schmolke, Thm, Tune, chacune ayant apporté sa pierre à la quête de la légèreté et de l'exception, que ce soit sur des vélos de salon, ou sur des victoires prestigieuses sur des étapes du Tour, mais surtout SANS passer par un fournisseur asiatique.

    Bien sûr, "butant" sur le poids UCI et la vente de freins à disques, la doxa actuelle s'est focalisée sur l'aérodynamique, le confort ou la sécurité... mais les lois de la physique ne sont pas solubles dans le marketing, et un jour ou l'autre la tentation du poids refait surface.

    Voici pourquoi nous avons voulu pénétrer cet univers du carbone Allemand, notamment par la découverte de la marque MCFK basée à Leipzig, et y produisant toute sa gamme depuis 2008.

    Pour cet première approche, nous avons essayé son cintre route "traditionnel", introduit en 2017, mais récemment (et discrètement) remanié, qui présente une ergonomie totalement contemporaine tout en affichant une esthétique trompeusement classique.

    Le diable est dans les détails... et il dance sur la balance !

     

    Il faut vraiment prendre en main les 155g pour se représenter les efforts déployés par MCFK pour produire ce cintre d'exception.

     

    Le "Road Handlebar"

    MCFK n'a pas pas jugé utile de donner un nom aspirationnel à un produit aussi simple qu'un cintre de route, et c'est tant mieux. Il y a juste à savoir qu'il existe aussi en version aéro, mais cette fois nous avons été séduit par les lignes épurées de la forme traditionnelle. Bien sûr, le poids défi la raison, mais au-delà du poids, c'est sa forme qui a été particulièrement travaillée avec beaucoup de subtilités et qui nous a attiré vers MCFK.

    En effet, si les dimensions chiffrées (Reach 77 - Drop 130), et la forme des Drops ont tout d'un cintre compact standard, il présente aussi un "flare" de 4°, pas seulement sur le bas du drop, mais depuis les cocottes qui sont dont inclinées, et aussi un "backsweep" comme on dit en VTT, inclinaison vers l'arrière de la partie supérieure de 5°.

     

    Par ailleurs, nous l'avons dit, si le profil rond n'a rien de révolutionnaire, et tant même à se faire rare dans le haut de gamme, certains pros notoires (Sep Kuss et Alaphilippe viennent à l'esprit) le préfèrent toujours.

    Dans le détail, le cintre présente un petit détail qui a son importance. Le profil rond, est  pourvu d'un méplat inférieur qui permet de monter gaine ou durite en externe, sans créer de sur-épaisseur. Une facilité de montage, même si le cintre est également généreusement percé pour un passage interne, option que nous avons utilisé pour les câbles Di2.

     

    Enfin sur le plan esthétique, le cintre est disponible en version UD (carbone mat) ou 3K (avec tresse apparente). C'est la  première version qui nous a été proposée, plus discrète... mais la finition 3K, dans le contexte, procure un look exotique et artisanal qui n'est pas à exclure, surtout si l'on espère compléter son montage avec la potence et la tige de selle MCFK de la même lignée.

     

    Au-delà du poids, MCFK n'a transigé ni sur l'ergonomie, ni sur les aspects pratiques, notamment le câblage Di2 en interne et la possibilité de passer ses gaines/durites, en interne comme en externe, sans outillage ou galère particulière.

     

    Le Poids

    Mettons fin au suspens, le cintre MCFK reçu pour ce test a été pesé à 155g en taille 40cm.

    C'est évidemment une performance sans grande concurrence sur le marché, ni en poids, ni en prix d'ailleurs puisque le MCFK, se place dans la norme des marques haut de gamme, mais bien en deçà d'autres acteurs ultra exotique.

    Pour référence, la plupart des cintres de grandes marques de situent autour des 200g, et cette performance est rendue possible par l'utilisation de fibres de carbone de gamme supérieure ainsi que des méthodes de production plus économe en matière, sans réduction de solidité.

    MCFK pose une limite de poids de 100Kg, et certifie l'usage pour la route, le gravel et le cyclo-cross. Ce ne serait sans doute pas notre premier choix pour sauter des barrières... mais l'argument à un côté rassurant.

     

     

    Les chiffres

    Reach : 77mm

    Drop : 130mm

    Flare : 4°

    Backsweep : 5°

    Taille : 38 à 44 (c-c au niveau des leviers)

    Largeur MAX : 43 à 49 (externe)

    Couples MAX :  5Nm pour la motence, 7Nm pour les leviers (ces parties sont renforcées à dessein)

    Prix : 398,90 €

     

    Le profil dévoile une forme compacte, à la fois classique, mais courte, tandis que la vue de dessus montre bien le backsweep et l'inclinaison donnée aux leviers.

     

    Montage

    Afin de gagner du temps, nous avons laissé les gaines de freins en externe, et utilisé les larges orifices uniquement pour les câbles Di2 qui ont traversé tout le guidon sans rencontrer aucun résidu de moulage.

    Nous avons bien sûr utilisé de la pâte carbone pour limiter le serrage de potence à 4Nm, et de la même façon 5Nm ont largement suffi à fixer les cocottes.

    Un montage très facile donc, sans subir les affres de l'intégration à tout va.

     

    Une fois monté, le cintre MCFK, surtout en finition matte UD, est un modèle de sobriété, en rupture avec les cockpits actuels.

     

    Sur la route

    C'est certainement psychologique, mais devant un si faible poids, nous avions une certaine appréhension à rouler comme d'habitude, et il nous a fallu quelques kilomètres à guetter tout craquement suspect pour finir par admettre que tout était normal !

    En réalité, le cintre MCFK nous a même étonné par sa très bonne rigidité, supérieure au cintre conventionnel qu'il a remplacé, et plus comparable à celle de cintre aluminium.

    Le confort est simplement normal selon nous, mais le profil rond offre certainement moins de flex que les cintres aéro.

    Les drops (le bas du cintre) sont confortables, avec une forme compact assez classique, même si leur longueur totale est pour nous à la limite du trop juste.

    Pour être clair, il ne faudrait pas moins, mais la longueur est effectivement calculée au plus juste pour offrir une bonne prise en main avec le minimum de matière possible.

     

    C'est l'inclinaison vers l'arrière du haut, le "backweep" qui a été pour nous l'argument majeur du cintre MCFK.

     

    Mais le meilleur restait à venir !

    Effectivement, le meilleur c'est l'ergonomie unique du cintre MCFK. Tout d'abord l'inclinaison vers l'arrière est tout sauf un gadget. En plus d'aider à rentrer les coudes, c'est surtout en diminuant les tensions dans les poignets que ce design apporte un confort qui nous a personnellement totalement séduit.

    C'est le "backsweep" : un standard des cintres de VTT, qui reste une rareté en route (que nous avions déjà observé chez Ritchey), mais qui mérite d'être essayée.

     

    Ensuite on retrouve le même principe d'inclinaison des leviers vers l'extérieur, à la fois par rapport à la verticale et au sens du déplacement, ce qui à nouveau donne une position plus naturelle aux poignets, que ce soit en extension, ou en danseuse.

    Enfin, avec le léger Flare vers le bas, la stabilité est accrue en descente avec environ 43cm axe-axe aux extrémités pour la taille 40 (exprimée axe-axe au niveau des leviers).

     

    Si l'on aligne les leviers aux formes du cintre, ceux-ci sont légèrement rentrés vers l'intérieur, tout à fait dans la tendance actuelle.

     

    Bilan

    La perception de confort reste une affaire très personnelle, mais selon nous MCFK en propose une vision ergonomique très sophistiquée (et utile) dans un cintre d'apparence classique.

    Bien sûr sa raison d'être est son poids totalement hors norme qui tend à réserver son usage à des montages d'exception plus qu'à un vélo "de tous les jours". Complété par la potence et la tige de selle de la marque, c'est potentiellement 200 grammes de gagné sur un ensemble haut de gamme "conventionnel"...

     

    Et pourtant, son tarif reste "raisonnable", en tout cas comparable avec la production des grands équipementiers, alors que le MCFK est fabriqué en Allemagne, et dans une gamme de poids hors catégorie !

     

    Avec ce soucis du détail et ce positionnement industriel qui doit être souligné, ce cintre nous a ouvert les yeux sur toute la production MCFK !

     

     

     

    En français dans le texte allemand "carbon par excellence" est à la fois la méthode et l'ambition de MCFK.

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 2 Commentaires


    avatar  Publié le 2023-09-19 13:45:08 par Whovestaken

    Ce commentaire a été supprimé par l'utilisateur
    avatar  Publié le 2023-09-20 06:29:32 par Whovestaken

    Ce commentaire a été supprimé par l'utilisateur
  • Pour commenter, vous devez être identifié(e)

    Déjà inscrit ?

    Nouveau chez nous ?