Essai : Schwalbe Pro One 34mm

le 34mm serait-il le nouveau 28mm ?
Publié le 23/08/2022 11:30 -
5560 lectures - 2 commentaires
  • Sur ce coup Schwalbe semble avoir une longueur d'avance !

     

    Alors que de nombreux vélos haut-de-gamme, et notamment ceux des meilleures équipes sont maintenant prévus pour des pneus de 32 à 34mm, peu d'enveloppes sont encore disponibles pour les équiper. Nous annoncions récemment le nouveau Cervélo S5 compatible 34mm, mais c'est aussi le cas (entres autres) du Cannondale SuperSix (32-33mm), du Tarmac SL7(32mm) et bien d'autres, ce qui permet a ces vélos "de course" de passer de la haute montagne aux pavés d'un simple changement de pneus. Mais quels pneus ? car en réalité, à part quelques offres exotiques (René Herse, Challenge ou FMB par exemple), les grandes marques déclinent rarement les carcasses route haut de gamme au-delà du 30mm.

     

    Les GP5000 et Vittoria Corsa existent en 32mm, mais ce sont des exceptions, et donc, seul Schwalbe, propose la taille 34mm (en plus des 25,28, 30 et 32...) sur ce Pro One Addict, modèle tubeless de référence.

     

    Sortie il y a près d'un an, la gamme Pro One "élargie" semble avoir anticipée les évolutions que nous voyons aujourd'hui sur le marché, et permet d'équiper les dernières machines au maximum de leur capacité... mais dans quel but ?

     

     

     

     

     

    Le Schwalbe Pro One 34

     

    Au déballage ce Pro One ressemble totalement aux versions que nous avons déjà testées en 25 ou 28mm. La carcasse est relativement souple, la gomme inspire confiance, et la fabrication est tout ce que l'on attend d'une grande marque : irréprochable.

     

    Le poids est de 357gr. Nous avions pesé le 25mm à 252gr, une différence sensible donc, mais logique. Le montage se passe sans difficulté, mais la prise tubeless ne sera pas franche sur les jantes Prymalh utilisées pour l'essai. Sur ces jantes étroites (19mm interne) nous obtenons une largeur réelle de 32mm. Encore une fois logique, puisque les constructeurs de pneus affichent désormais des tailles plus réalistes que par le passé, telle qu'on peut les observer sur des jantes larges (minimum 21mm entre crochets). Le tubeless n'est pas une fin en soi, mais rendu à ce niveau de poids, de volume et de pression d'utilisation il prend ici tout son sens, et certainement plus qu'en 25mm, où ses avantages ne nous ont jamais paru évidents.

     

    Nous avons d'ailleurs aussi monté les ProOne sur des jantes en 21mm interne, et obtenu une largeur réelle de 33mm, un poil en-dessous de l'étiquette, mais tout de même généreuse, puisqu'à la côte maximale des pneus de cyclo-cross !

     

     

     

    La présentation est soignée... mais a-t-on vraiment besoin d'une double boite en carton plastifié pour emballer un pneu ?

     

    Sur le terrain

     

    Nous n'irons pas nous perdre en analyse de graph et coupage de watt en 4, la réalité est que les Pro One 34mm roulent très très bien ! pas seulement "bien pour des 34mm", mais bien tout court. Bien sur, il y a un léger surpoids, mais qui se sent finalement très peu : en danseuse dans les forts pourcentages, et c'est tout.

    pour le reste il est pratiquement impossible de discerner le volume supplémentaire; tout particulièrement à vitesse de croisière. Il y a une pénalité aérodynamique, mais qui tient plus à la mauvaise adéquation jante-pneu qu'à la taille dans l'absolu, d'autant qu'aucun vélo actuel n'a des tubes inférieurs à cette section de 34mm.

     

    Il est vrai que le Pro One est l'un des meilleurs pneus généralistes du marché, et certainement le meilleur généraliste en terme de rendement. C'était vrai du 25mm, et l'on retrouve cette impression sur le 34mm, avec également une adhérence très sécurisante, notamment sur le mouillé.

     

     

     

     

    C'est vraiment étonnant de rouler sur route avec des pneus qui seraient interdits sur une course de cyclo-cross !

     

    Mais reste à répondre à la question pour quoi faire ?

    Effectivement, nous ne sommes pas tous amenés à rouler sur des pavés à 44km/h de moyenne, et d'ailleurs quand bien même, nous utiliserions sans doute un vélo de gravel avec des pneus encore plus gros. Nous sommes par contre souvent amener à rouler sur des revêtements loin d'être parfait, voire truffés de nids de poule, de graviers et autres surprises. Dans ces conditions, la section de 34mm apporte à la fois confort et sécurité, mais aussi rendement. C'est flagrant sur les revêtements très rugueux, où, moyennant l'utilisation d'une bonne pression, les différences de roulement sont énormes !

     

    Nous avons tourné entre 3, et 3.5 bars, pour un usage sur mauvaises routes.

     

    Bien entendu, nous avons aussi testé cette monte sur des portions typées gravel, plutôt lisse et tassé, en évitant tout de même les cailloux, car bien entendu, les flancs des Pro One ne sont pas renforcés, et n'auraient pas de grandes chances de survie dans des chemins de campagne. Les Pro One permettent donc quelques "liaisons" hors route, à condition de rester raisonnable.

     

    En pratique, ils restent donc bien des pneus de route, et pas du tout des pneus de gravel. A ce jeu ils s'avèrent très performants, et en pratique ne perdent pas de rendement sur leurs versions plus fines ! En retour ils permettent un confort et une adhérence exceptionnel, et seront donc parfaitement indiqués pour des utilisateurs de réseaux routiers dégradés. Avec les "bonnes" roues, et le "bon" vélos (c'est à dire les machines les plus avant gardiste) ils permettront un rendement sans aucun compromis !

     

     

    Bilan

    C'est vraiment étonnant de rouler sur route avec des pneus qui seraient interdit sur une course de cyclo-cross ! L'essai c'est pourtant avéré concluant sur tous les points, et notamment sans aucune pénalité sur la performance (à l'exception des très forts pourcentages).

    Une fois installés sur les machines de course les plus avant-gardiste du marché, l'apriori de moindre roulement disparaît totalement dans un tout, à la fois plus efficace, plus confortable et surtout plus polyvalent.... Sans doute la première monte qui se généralisera d'ici quelques années !

     

     

     

     

     

         SCHWALBE  : Pro One Addict TLE 34mm

     

     

         Pitch : le futur standard

     


        Chiffres clés

         Poids VdR : 357 grammes

         Taille mesurée : 33 mm

         Prix du netautour de 55 €

     


        Points Forts

    • Pneu route le plus large du marché
    • Même sensation de roulement qu'un 25 ou 28

     

     


        Points Faible

     

    • Budget vélo et roues pour une aéro optimale !
     

     

     

     

     

     

    Le ballon dépasse nettement de nos jantes... c'est qu'il faudra un beau budget pour obtenir une intégration aérodynamique parfaite avec des pneus de 34mm !

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 2 Commentaires


    avatar  Publié le 2022-08-24 11:06:33 par Crichon

    Bonjour, je suis Vttiste à la base, et routard convaincu des bienfaits des évolutions technologiques qui arrivent doucement dans un milieu conservateur : la route.
    Tubeless, disc, sont pour moi une évidence
    Par contre, là je suis quelque peu estomaqué : tous les magazines évoquent des pertes de rendement dés l'augmentation même minimum de la section ( veloroute compris) , et là on n'arrive à la conclusion que ces pneus en 34 se comporte comme des 25 et 28 ?????
    avatar  Publié le 2022-08-24 20:37:22 par Nico J

    C'est vrai... mais jusqu'à présent nous testions des "gros" pneus sur des vélos moins performants, puisque les vélos acceptant ne serait-ce que du 28mm étaient la fameuse catégorie endurance, ou bien des vélos de cyclo-cross. Aujourd'hui on peut utiliser pratiquement le même pneu, en plus gros, et le même vélo.

    Dans ces conditions, la différence ne porte plus que sur le pneu, sans l'impact d'une machine moins performante. Et finalement, on constate que l'impact est réellement minime. Il peut même être positif : sur des routes très dégradées un 30mm roule mieux qu'un 25 par exemple, et d'ailleurs on voit beaucoup de coureur rouler Paris-Roubaix en 30 ou 32mm sur leur vélo aéro, alors qu'il y a 10 ans c'était en 27 ou 28mm sur un cyclo-cross... et les vitesses augmentent.

    Comme rappelé dans l'article, reste le cas d'une route d'altitude, raide mais parfaitement goudronnée où le 25mm restera le meilleur.

    En conclusion, grâce à ces nouveaux vélos, nous devrions voir une plus grande variété de pneus utilisés, selon la qualité des routes.
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :