Essai : RAR Exalt 24 - Pour les grimpeurs !

A 1160 grammes d'excellence française, les nouvelles RAR sont l'antithèse du tout-aéro, et même l'aube d'une nouvelle génération de roues de montagne.
Publié le 20/09/2021 16:01 - par
3840 vues - 2 commentaires
  • Avec ces Exalt 24, RAR frappe un grand coup !

    Il est vrai que le culte de l'ultralight a été un peu relativisé par le lourd marketing concernant les disques et l'aérodynamique de ces dernières années...

    Néanmoins, pour les simples mortels qui ne roulent pas à 40km/h, un vélo et des roues légères restent des éléments plus tangibles d'améliorer le temps passé sur les grands cols. Vous avez probablement déjà croisé (ou plus surement doublé) ces cyclistes en train de se hisser vers le Ventoux ou l'Alpe d'Huez, tournant les jambes à 43 tour/minutes sur leur cadre aéro et leurs roues de 50mm... bref c'est pour ces moments vrais, loin des courses pros et du marketing, où l'aérodynamique n'est vraiment d'aucun secours, que des roues légères restent une option pas si ringarde.

    La catégorie a donc été un peu délaissée ces derniers temps, mais avec l'avènement du tubeless, du disque et les constants progrès sur la fibre carbone, les possibilités ont aussi énormément évoluées sans pourtant susciter beaucoup d'initiatives.

    RAR a donc pris un peu d'avance, en proposant une roue, non seulement légère, mais adoptant aussi toutes les dernières technologies.

    Résultat les Exact 24, à la fois plus légères et plus larges que les meilleures roues à boyaux à patins, ouvrent une nouvelle ère de la roue de montagne !

     

    Lassé du carbone mat... ça tombe bien, RAR propose une finition brillante plus distinctive et plus contemporaine

     

     

    Rappelons que RAR fait aussi de son mieux pour produire "local", et même si le local s'étend aux pays voisins (Allemagne et Belgique), RAR a le mérite de cette stratégie et de la transparence.

    Donc rien d'asiatique sur ces roues : les jantes sont fabriquées en Allemagne, les rayons sont belges (Sapim CX-Ray). Le moyeu est usiné en France, et l'ensemble assemblé à Maubeuge.

    Finalement l'intérêt de cet assemblage n'est pas simplement d'être "éthique" ou patriotique, mais plutôt d'être techniquement différent du reste du marché... et potentiellement meilleur.

    Coeur du système, les moyeux ESO sont un chef d'oeuvre de design, et magnifiques dans cette version poli mirroir ! Côté rayons, pas de surprises, ce sont des CX-Ray, version straight pull.

     

    Les EXALT 24 Disque

    Nous avions déjà testé les RAR Even 38mm, mais cette fois nous avons donc bien baissé en hauteur de jante avec ces Exalt 24mm, bâties sur des jantes en carbone ultra légères, des moyeux à disques non moins légers (les moyeux disque les plus légers au monde même), et une monte compatible tubeless ou chambre.

    La jante fait donc 24mm "de haut" (si lon peut dire pour une jante aussi basse), mais aussi 28mm de large, et 21mm en interne. Des chiffres d'avant-garde qui cachent surtout un poids très bas... de 1161 grammes pour la paire.

    Nul doute que le freinage disque produit ici des miracles... en retirant la contrainte du freinage, les jantes sont excessivement légères, pratiquement au poids de jantes boyaux. Annoncé à 305 grammes la jante, celle-ci reste pourvue de crochets (ouf), et est également homologuée tubeless.

    Une performance donc, à l'endroit même où certains ont sacrifié le Tubeless sur l'hotêl du poids (Les Roval Rapid et Alpinist notamment).

     

    Mais cette "hauteur" reste aussi une offre assez rare...

    Nombre de jantes semi-aéro (30 à 40mm de haut), dont les RAR Even 38 ou les Roval Alpinist CLX offrent un poids assez proche (1240-1260 grammes) pour une performance plus polyvalente. Alors pourquoi se tourner vers un produit qui peut sembler si exclusif ? Y a t il un vrai apport de jantes aussi légères ? une réponse que seul le test nous aura permis de trancher !

     

    En plus du travail sur les moyeux, RAR utilise aussi des jantes asymétriques pour parfaire l'équilibrage des rayons, gage de stabilité et de longévité.

     

     

    En chiffres

    Avant 522 gr (Poids VdR avec scotch tubeless)

    Arrière 639 gr (Poids VdR avec scotch tubeless)

    Total 1161 gr

    Hauteur 24mm

    Largeur Ext / Int : 28mm / 21mm

     

     

    Montage

    Les côtes des RAR sont ajustées. Nous les avons testées en tubeless et en chambre, et cela n'a pas toujours été facile. Dans le cas de pneus "standard" (on pense Conti-Scwhalbe-Hutch-Michelin) il est préférable de privilégier le tubeless, car la mise en place des carcasses neuves sur une chambre est vraiment très difficile (échec pour nous en Continental GP5000 25mm à chambre).

    L'autre solution consiste à utiliser des pneus plus souples (type Vittoria-Veloflex-RenéHerse-Ere).

    En tout cas une fois en place, rien à déclarer.

    Avec 28mm de largeur externe, les jantes RAR sont parfaites pour les pneus entre 25 à 28mm, et grace aux crochets ne présentent pas de limite de pression. Même chaussées ici en 32mm pour une montée particulièrement dégradée, le pneu reste bien maintenu.

     

     

    Roulage

    Les premiers tours de roues ne révèlent rien de spécial... "étrangement" les roues se comportent tout à fait normalement, dans le sens où elles ne sont ni hyper rigides, ni hyper molles... les sensations de "rendement" sont les mêmes que les roues d'entrainement, mais 400 grammes en moins. Au passage, c'est ce qui fait passer un honnête vélo de 7kg200 à moins de 6kg800... et  ça se sent immédiatement. Nous n'irons pas jusqu'à dire que la vitesse est transfigurée, mais les sensations sont oui

    .

    En montée, c'est clairement un régal. A nouveau difficile de chiffrer un gain en secondes, mais celui-ci est par contre incontestable en sensation et en plaisir. La fluidité des roulements, la précision d'usinage du moyeu qui n'a aucun jeu et le poids donne une rondeur de pédalage assez grisante. Étonnamment, cette absence de jeu se traduit par une disparition presque totale des léchages de plaquettes bien connus des utilisateurs de disque. C'est d'autant plus étonnant que les moyeux ESO sont pour ainsi dire les plus légers aux monde, mais ne semblent pas pour autant présenter de compromis mécanique. Il faut dire que les jantes asymétriques et le rayonnage soigné, équilibre au mieux les contraintes.

    En pratique, c'est surtout le bon dosage de rigidité latérale (de ja jante) qui produit son apport. Et plus que la légèreté, c'est surtout l'impression de facilité et d'économie qui domine. Plus les montées sont longues, plus l'apport est flagrant. Voilà la vérité : les roues ne vont pas plus vite, ce sont les jambes qui restent plus fraîches !  dès lors que vos parcours incluent régulièrement des montées supérieures à 1000 mètres de dénivelé, nul doute que cette approche vient supplanter toute tentative aérodynamique.

     

    Sur le plat, bien entendu, ce ne sont pas les roues les plus aéro, mais elles n'ont rien à voir non plus avec des roues basses d'autrefois, à section carré et 36 rayons ronds. En résumé, pas des roues de chronos bien sur, mais rien d'intrinsèquement lent.

     

    En descente, c'est finalement là où elles apportent encore presque plus qu'en montée. Le profil plus large que haut procure une stabilité aérodynamique hors norme. A notre connaissance, seul les (discontinuées) Enve 2.2 avaient testé cette approche pour un usage spécifiquement montagne, dans l'optique d'une stabilité hors norme pour les descente de haute montagne, où les vents ne sont pas réguliers, mais souvent tourbillonnants et imprévisibles. Mais avec une largeur interne de 18.5mm, et un poids supérieur du au freinage patin, leurs specs n'atteignaient pas celle des Exalt. Ici en 21mm de largeur interne, les pneus prennent encore 1mm de volume en plus par rapport à des jantes en 18 ou 19mm, les emmenant au meilleur compromis pour les pneus de 25 à 28mm.

    A force de s'habituer aux jantes hautes, on a aussi oublié à quel point leur inertie impacte le freinage et la prise d'angle. Avec les Exact 24, on retrouve des passages de courbes à la fois plus fluides, plus plaisant, mais aussi des freinages un peu plus tardifs.

     

    Finalement l'ensemble procure des sensations et une performance homogène dans tous les terrains. Si elles sont exclues aux gros gabarits, elles sauront par contre séduire les grimpeurs de toutes puissances, de l'amateur au pro.

    Conclusion

    Les Exalt 24 offrent des caractéristiques vraiment innovantes. Il faut dire qu'avec la disparition des références du secteur (Enve 2.2), mais aussi Zipp 202, qui à force "d'améliorations" dépassent les 1500 grammes, le champ est relativement libre !

    Elles ne sont pas aux poids records de certaines roues à boyaux, mais leur gros point fort est justement ne pas aller trop loin, et de ne pas présenter de faiblesses ou de compromis majeur.

    De notre point de vue, ces roues sont pratiquement sans égales pour la haute montagne. Certains grimpeurs puissant et/ou punchers leur préféreront peut-être la catégorie 30-40mm, mais pour des grimpeurs classiques, et quelque soit leur niveau, les Exalt 24 nous semblent à la fois plus performante en montée et plus plaisante en descente.

     

     

     

     

      RAR Exalt 24 Disque

     

     

      Pitch : Roues de montagne d'exception !

     


      Chiffres clés

      Poids VdR : 1 161 grammes (la paire avec scotchs)

      Prix : 2 999 €

      Limite de poids : 85 Kg


      Points Forts

    • Le Top pour grimper
    • Poids sans compromis majeur
    • 100% européen

     


      Points Faibles

    • Montage des pneus très ajusté

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 2 Commentaires


    avatar  Publié le 2021-09-29 21:29:43 par Nervar

    Ah oui, c'est vraiment limite limite le poids limite ! Pas très rassurant tout de même à ce niveau là, même si j'imagine qu'il y a une marge de sécurité assez "confortable".
    A user a bon escient , un peu comme tout ce qui est light finalement. Mais comme je ne pourrais malheureusement jamais me permettre financièrement ce type de roue (très aboutie), je n'ai pas à m'en soucier XD
    avatar  Publié le 2021-10-10 10:59:56 par Nico J

    @Nervar oui c'est vrai ! Bon après il faut être réaliste c'est un produit qui n'a d'intérêt que pour les gens qui ont déjà optimisé tout le reste de leur potentiel. Pour nous (70kg) donc "au milieu" de la plage d'utilisateurs, nous n'avons en tout cas détecté aucune "faiblesse". Au contraire, les roues semblent même étonnamment solides compte tenu de leur poids... il sera donc d'autant plus difficile de se retenir de les utiliser au quotidien !
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :