Essai : Pirelli P Zero Race TLR SL

Quelques semaines après l’essai concluant du pneu P Zero Race, c’est au tour de son grand frère, le P Zero Race TLR SL, d’être mis à l’épreuve. Après des mois d’utilisations, il est temps de délivrer notre verdict au sujet de ces pneumatiques très, très exclusif.
Publié le 04/06/2021 00:30 - par
3398 vues - 0 commentaire
  • Texte : Amaël Donnet

    Photos : Amaël Donnet, Vincent Becqué & Fraggle

     

     

    Pirelli P Zero Race TLR SL VS Pirelli P Zero Race

    La version tubeless du P Zero se distingue du pneu à chambre à air par sa une construction spécifique. Sur le TLR SL qui se destine à une utilisation sportive et estivale, la carcasse (120 TPI) est à la fois étanchéifiée et allégée. Le renfort anticrevaison passe à la trappe, et si la gomme est identique, le dessin de la bande de roulement du Race TLR SL est optimisé pour le rendement. C’est un slick, à contrario de ce que montre l’image ci-dessous. Entre les versions tubeless et tubetype, les poids sont relativement proches, Pirelli a donc réussi à concevoir un pneu tubeless ready extrêmement léger.

     

    La construction du Pirelli P Zero Race TLR SL

     

    La construction du Pirelli P Zero Race, l'essai des Pirelli P Zero Race

     

    Le vélo qui a servi de base pour cet essai est un Lambert en acier Columbus Spirit. Le groupe est un Force AXS, les roues sont des Zipp 303 NSW et les composants proviennent de chez WR Compositi.

     

     

     

    En action – Rendement maximal et exclusivité !

    Le montage de ces tubeless Pirelli en 26mm ne nous a pas posé de problème particulier : nous avons placé les tringles (légèrement mouillée avec de l’eau savonneuse) au centre de la jante, enlevé l’obus de la valve, un coup de booster et hop la mise ne place était terminée en moins de cinq minutes. Par la suite, nous avons injecté 30ml de Caffe Latex Effeto Mariposa pour étanchéifié le tout et pour assurer un effet anti-crevaison en cas de léger trous. Au niveau de la pression, nous l’avons ajustée entre 4.7 et 4.3 bars selon les conditions et nos envies. Prenez garde aux précautions des constructeurs, que cela soit pour les roues ou les pneus. Tout n’est pas possible, pour cet essai, en choisissant des 26mm, nous avons montés des pneus un peu trop fins pour les Zipp 303 NSW (largeur interne de 25mm). Cela a fonctionné à l’usage, mais ce n’est vraiment pas conseillé.

     

    En action sur les hauts de Monteux, avec en toile de fond les Dents du Midi et le lac Léman.

     

     

    Sur la jante Zipp, le pneu Pirelli se développe sur une largeur de 29mm (vérifié au pied à coulisse). Ne tergiversons pas, si le P Zero TLR SL est un des meilleurs pneumatiques que nous avons essayé, c’est également un modèle très exclusif. Avec ces pneus, nous avons eu plus l’impression de voler que de rouler. La résistance au roulement s’est montrée excellente et le confort est très bon pour un pneu orienté compétition. Sa relative souplesse procure un excellent touché de route, le grip est vraiment quand les conditions sont bonnes. C’est-à-dire que les routes sont sèches et que la température dépasse les dix ou douze degrés. Dans ces conditions, ce pneu excelle ! Par temps plus frais et sous la pluie, le grip est moins bon, sans toutefois devenir trop piégeur. Nous sommes passés par tous types de route, y compris quelques petites incursions en gravel, et dans toutes les conditions avec cet ensemble Pirelli. Nous n’avons pas connu le moindre souci, la robustesse est bonne. Le pneu arrière possède cependant une petite entaille, sinon RAS. L’usure s’est par contre montrée rapide, il ne faut pas espérer faire plus de 1’200-1'500 kilomètres avec le pneu arrière. C’est plutôt logique vu la légèreté du pneu et la gomme tendre de sa bande de roulement.

    C’est un pneu idéal pour les grandes occasions et pour les belles journées estivales.

     

     

    Petit CV

    • Carcasse, 120 TPI
    • Gomme Smart EVO, slick
    • Largeurs : 24, 26 & 28mm
    • Poids : 230, 245 & 275 grammes
    • 74.90 euros

     

     

    Les plus et les moins

    • Les plus : rendement, poids, touché au sol, grip
    • Les moins : usure rapide, à réserver pour les beaux jours

     

    Les comptabilités et les pressions recommandées

     

     

     

    La Collection Pirelli P Zero

    Histoire de mieux comprendre la collection Pirelli P Zero, qui couvre les segments compétition, performance et entraînement, voici un récapitulatif de la famille.


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :