Tenue d'hiver Adapt : le meilleur de Santini et de Polartec

Santini décline la technologie Polartec "Power Wool" dans une gamme de vêtement spécialement étudiée pour les temps frais à glaciaux : présentation de la ligne Adapt.
Publié le 30/12/2020 18:19 - par
2765 vues - 0 commentaire
  • Si l'on ne présente pas Santini, pilier historique du vêtement cycliste... on peut toutefois rappeler que Polartec est l'un des géants du tissu technique. Un métier sans doute ingrat, car il est bien difficile de discerner dans un magasin la différence entre le "vrai" tissu et l'imitation bon marché. Et pourtant, dans les situations de vent, de froid et d'humidité extrême, les avantages du premier surpassent largement toutes les économies réalisées avec le second. Bref, si le "moyen" peut suffire en été, rien ne remplace le haut de gamme pour ceux qui roulent en toutes conditions.

     

    Dans cette gamme Adapt, Santini a utilisé le tissu Power Wool, un des derniers nés de Polartec, qui est, dans les grandes lignes, un mélange de fibre polaire et de laine mérinos, ou plus exactement une superposition des deux fibres : laine à l'intérieur, polyester à l'extérieur..

    Le but est bien sur de maximiser les avantages des deux : isolation, toucher naturel et résistance aux odeurs de la laine avec l'évacuation de l'humidité, l'élasticité (fit) et la résistance dans le temps du polyester... le meilleur des deux mondes !

    Au-delà du marketing, il y a justement le terrain...et pour avoir roulé les produits présentés ci-dessous depuis deux bons mois, dans les conditions de fin d'automne et jusqu'à quelques départs matinaux par -6°c, ces derniers jours, nous pouvons attester que cette technologie présente un vrai cap en terme de confort par temps froid !

    Un Race Fit "réaliste", qui permet d'absorber les écarts de fin d'année ;-)

     

    Le Maillot : "Adapt Power Wool Winter Jersey" - 169€

    Pour ce maillot, Santini a su marier les éléments classiques du maillot d'hiver, tout en gardant une silhouette assez Race. Un fit plutôt ajusté, mais mais tout de même moins que ce que l'on porterait en Septembre-Octobre. En fait juste assez pour pouvoir enfiler un sous-vêtement long (notamment au niveau des manches !). Notons au passage que le "sizing", comme chez toutes les marques italiennes, est décalé d'une taille vers le haut. Si vous faites du M, prenez un L.

    Côté design, la touche italienne reste inhabituellement sobre, tandis que les éléments techniques sont particulièrement bien pensés pour l'hiver :

    - le col, ni trop haut, ni trop bas.

    - les manchettes longues et ajustées qui facilitent l'enfilage des vestes et la superposition des gants.

    - le large anneau d'ouverture, particulièrement pratique pour manipuler le zip frontal à la volée, même avec des moufles.

    Les manchettes extra-fines et élastiques se glissent sous les gants sans tirebouchonner.

    Le diable est dans les détail, mais un micro-zip ne s'attrape pas avec une moufle !

    Sur ce maillot, le tissu Adapt prend une apparence externe très lisse, et dense dans son maillage.C'est une vrai surprise : comparativement à des maillots d'apparence similaire, le Adapt s'avère plus étanche au vent, tout en étant souple et fin. A l'usage cela lui donne plus de polyvalence. Roulé cet automne par temps frais et venteux, il s'est avéré parfait, passant des montées aux descentes, d'une simple remonté de zip.

    Même lorsque le soleil sort, le Adapt ne devient pas étouffant, grace à une très bonne respirabilité.

    En hiver, le fit race a ses limites, et une veste sera nécessaire, notamment pour les descentes, mais c'est le propre d'un maillot.

    La vraie surprise de ce maillot est dans le tissage très dense, qui lui confère les propriétés coupe-vent d'un Softshell, dans un tissu néanmoins plus respirant, plus souple et résistant aux odeurs !

    En résumé : un maillot racé et coupe-vent, mais pour autant souple et confortable

    Idéal  : d'Octobre à Mai !

     

     

    Le cuissard : "Adapt Mi Saison" - 159€

    Alors là c'est du lourd ! contrairement à ce que laisse présager son nom, ce cuissard est très très chaud.

    Classe : mieux que réflectif, le marquage Santini est irisé !

    Il cumule la bouclette isolante Power Wool à l'intérieur avec une tissu externe coupe-vent/ déperlant. Résultat, la sensation de protection est assez extrême. Avec les jambières assorties et de bonnes sur-chaussures, on se retrouve équipé pour les pires conditions que l'on puisse imaginer !

    Contrairement au maillot qui est très polyvalent, et réellement 3 saisons, ce cuissard doublé est lui beaucoup plus typé hiver !

    Comme on s'y attend la peau de chamois est de très bonne qualité, et le harnais en élastique très fin se fait oublier... comme la ceinture qui permet d'absorber en souplesse les écarts de fin d'année. Bref un confort irréprochable au niveau de la coupe, malgré un tissu plutôt épais !

    Pour nous, lorsque les conditions nécessitent ce type de cuissard nous préférons largement utiliser directement les jambes longues (qui sont d'ailleurs aussi au catalogue "Adapt Bib Tight" - 230€), mais selon les situations et les climats, les deux peuvent avoir leurs avantages.

    Le Power Wool, assemblage de fibre polaire et de laine mérinos  procure une isolation impressionnante !

     

    Rien à dire sur la coupe : chez Santini on sait faire des cuissards !

     

    En résumé : une protection totale !

    Idéal pour : les pires sorties de l'année

     

     

     

    Le sous-vêtement : "Grido Base Layer" : 129€

    Last but not least, ce sous-vêtement n'a rien de banal : toujours réalisé entextile "Power Wool" ce base layer apporte une chaleur considérable  !

    Ce n'est pas un simple mérinos, mais une vraie couche isolante, qui est selon nous à réserver aux conditions les plus rudes. La coupe est particulièrement ajustée (toujours en L à la place de notre M habituel) , dans le bon sens du terme. Pas un pli qui ne gêne à l'enfilage de la couche supérieur, et surtout rien qui ne vient tourner ou gêner une fois en mouvement. Contrairement à d'autres, la coupe est "courte", ou en tout cas calibrée au mm pour éviter toute sur-épaisseur inutile autour du ventre.

    A l'effort le tissu s'avère très respirant et très évacuant, ce qui est une bonne chose, car il est plutôt chaud. Ces capacités de régulation thermique s'avèrent bien utiles pour éviter la surchauffe si le temps d'avère plus clément qu'anticipé ! Contrairement à des mérinos de même poids, le Grido n'accumule pas l'humidité, restant plus confortable dans les situations moins idéales, et surtout garde son élasticité et sa tenue en toutes circonstances.

    Le secret du Grido : le tricotage mérinos 3D à l'intérieur qui apporte une isolation thermique idéale pour le vrai froid, tandis que le polyester utilisé à l'extérieur permet de conserver une coupe très ajustée et une tenue dans le temps !

    Cette utilisation du Power Wool nous a vraiment bluffé. Environ 10 ans après l'arrivée du mérinos dans le monde cycliste, cette nouvelle technologie semble destinée à lui succéder.

    En résumé : la coupe d'une combi de super-héros, le confort d'un pyjama !

    Idéal : en première couche en dessous de 5°c

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :