Essai : Velocio

Aéro, aéré mais surtout suprêmement confortable, Velocio c'est bien plus qu'une énième silhouette à la mode !
Publié le 01/05/2023 19:22 -
3207 lectures

Parmi les acteurs du textile haut de gamme qui se sont imposé dans un marché hautement spéculatif, Velocio s'est fait une place à bien part.

 

Cette marque américaine, originaire de Nouvelle-Angleterre, a grandi sur le terreau du gravel, pour se ramifier côté route au début, et vtt maintenant. Bien sur les produits sont diversifiés et techniquement très aboutis, mais avec un style qui dénote des autres marques branchées, et se rapproche nettement plus des marques de ski et de montagne.

Des coupes moins caricaturales, des matériaux très haut de gamme, si possible recyclés et un branding minimaliste... ça ne vous rappelle rien ? Dernier indice, l'adhésion au programme "1% pour la planète", et oui, selon nous Velocio semble élaboré comme un Patagonia du vélo, avec une ambition très qualitative, des valeurs environnementales... et des tarifs qui s'avèrent élevés, mais dans la norme du très haut de gamme.

 

Pas de fioritures ! chez Velocio, coupes et couleurs sont au service de la sobriété.
 

Le Kit que nous avons reçu pour découvrir le style Velocio s'est avéré au-delà de nos attentes ! Bien sûr, il est toujours difficile de faire la part des choses en matière de textile, surtout dans les subtilités du très haut de gamme. Après tout un cuissard, c'est un cuissard... et un maillot... vous voyez !

Mais bien entendu, avec un marché si stimulant, les innovations, les styles et les directions prises sont nombreuses. Et alors que (presque) tous les cuissards du marché peuvent globalement satisfaire leur fonction d'assise, y compris à 99€, ceux qui atteignent des sommets peuvent aussi surprendre par bien d'autres aspects : coupe, matériaux, et perfection du détail.

 

Nous avons testé deux pièces destinées en priorité aux très fortes chaleurs des déserts américains, ce qui a un peu retardé notre capacité à les déployer dans ce long printemps, mais pouvons enfin les présenter.

 

 

Le short : Ultralight Bib short

Couleur : Noir, Marine

Pays de fabrication : Italie

Tarif : 233 €`

 

Bien entendu à ce tarif, on s'attend à une expérience spectaculaire. Une tâche qui peut sembler ardue à un simple cuissard noir... mais qui s'est avérée réalisée avec brio !

 

En dépit d'une matière effectivement très fine, l'Ultralight frappe immédiatement par son fort pouvoir compressif.

Nous avons utilisé le tableau des tailles Velocio qui nous conseille du S, au lieu de notre M habituel... et si c'était à refaire, nous respecterions à nouveau les recommandations : la coupe est extrêmement ajustée, mais "juste", et avec la qualité de la matière, elle s'avère effectivement rester bien en place sans gêne, même après plusieurs heures de selle.

 

La peau. Il semble que Velocio soit partisan du camp des "avant-gardistes", avec une peaux relativement fine, mais dont l'efficacité dépend surtout de (des) la densité(s) et du bon positionnement, aidée en cela par le tissu hautement compressif. Après plusieurs expériences similaires (notamment l'excellent Q36.5), nous avons récemment acquis une vraie préférence pour ce concept.

Les peaux épaisses, sur une coupe plus standard nous paraissent aujourd'hui nettement moins performantes, en terme de confort, en grande partie parce qu'elles induisent des mouvements, de la chaleur et beaucoup plus d'humidité.

Bref aussi étonnant soit-il, il n'y a pas qu'une manière de faire un cuissard, et celle de Velocio nous semble la meilleure qui soit.

 

Que ce soit en surface ou en épaisseur, la peau est taillée au plus juste, et maintenue parfaitement en place. On se demande pourquoi il n'en n'a pas toujours été ainsi !

 

What else... les bretelles !

un point qui est souvent source de frustration : trop serrées, trop écartées, pas assez élastiques... là encore Velocio semble avoir étudié son sujet de fond en comble. Le harnais a beau être un simple élastique, celui est réalisé à la perfection.

 

En résumé, si le tarif est élevé, il faut garder à l'esprit que d'autres réservent un tarif encore bien plus élevé à leur cuissard compressif très haut de gamme... et une performance parfois plus "standard" à ce niveau de prix.

Nous n'irons pas jusqu'à dire que c'est une affaire, mais c'est bien la seule chose qu'on pourrait lui reprocher. Avec sa coupe parfaite, son look sobre et son confort au top, nous ne pouvons que conseiller son achat, d'autant que le cuissard c'est l'outil de base de tout cycliste, et surement le dernier endroit où faire des économies !

 

 

Le maillot : Concept Radiator Jersey

Couleur : Blanc, Mango, Ciel, Marine

Pays de fabrication : Albanie

Tarif : 179 €

 

La première impression laissée par le "Radiator" est celle d'un toucher luxueux, ultra respirant et d'une coupe qui vous donne l'impression d'évoluer dans la catégorie supérieure !

Tout est ici fait pour lutter contre la chaleur. C'est le maillot qui a été pensé pour les longues courses de gravel dans la campagne suffocante du Middle-West. Nul doute qu'il nous servira aussi cet été, même si le tissu et la coupe sans col, en font une pièce plus spécialisée que le cuissard "Ultralight", qui malgré son nom s'adapte à une large plage de température.

 

Toujours difficile de dire ce que les photos expriment simplement, un produit vraiment exceptionnellement bien coupé, toujours en S.

Mais il y a tout de même un plus :  les 3 poches (+ 1 zippée. Rien d'incroyable pensez vous, sauf que si. Les poches sont réalisées dans un tissu différent, plus solide et plus élastique. Plus chaud aussi.

Le but est surtout d'avoir une capacité de chargement bien plus importante que ce que l'on imagine. Le tissu est très élastique, les poches profondes, les coutures doublées et la charge est plaquée au dos, un peu dans l'esprit des vestes d'hydratation des traileurs.

A nouveau une innovation "simple" mais efficace, qui fait du Radiator, le maillot des grands jours, et pas une réplique des maillots pros.

 

Les poches présentent une grosse capacité de chargement, et un maintient digne d'une veste d'hydratation pour le trail.

 

 

Dans la même logique de performance dans le monde réel, les manches sont longues, mais pas stupidement longues, et la longueurs du maillot est normale, et surtout pas "crop top" comme on le voit chez d'autres !

 

En résumé, le constat est le même que pour le cuissard :  un prix élevé, pour une prestation sublime, solide, mais sans ostentation, ni "pro touch" déplacé. Bref Velocio, c'est du sérieux ! Peut être moins "fashionable" que d'autres mais taillé pour le monde réel, et les grosses sorties qui nous attendent !

 

Pour faire bonne mesure, n'oublions pas les chaussettes qui permettrons d'apporter une touche de fantaisie, à partir de 17€.

 

 

 

 



Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 0 Commentaire


  • Pour commenter, vous devez être identifié(e)

    Déjà inscrit ?

    Nouveau chez nous ?