Essai : nouvelles Fizik Vento Infinito Knit Carbon 2

pour 2021, Fizik a repensé son approche du soutien plantaire, avec l'accent mis sur la stabilité. Une nouveauté introduite sur ce très haut de la gamme, la Vento Infinito Knit Carbon 2, qui, par chance nous a été envoyée avant le confinement. Notre dernier essai routier !
Publié le 13/11/2020 07:23 - par
961 vues - 0 commentaire
  • Fizik n'en n'est pas à son coup d'essai dans la chaussure, et équipent nombre de coureurs du World Tour, gage de performance et surtout d'ergonomie. Aussi quand Fizik décide de repenser toute sa gamme, à commencer par ce très haut de gamme Vento Infinito Carbon 2, il y a fort à parier que ce soit le fruit d'une longue étude.  Partant du principe que tout "gain" est bon à prendre, et encore plus quand il concerne le confort, l'ergonomie et tout ce qui améliore la biomécanique du pédalage, nous étions très curieux d'évaluer le résultat obtenu.

    Le profil extérieur de la Vento Infinito Carbon 2 conserve le style épuré de l'ancienne Infinito R1, si ce n'est l'adoption des Boa Li2, nettement moins volumineux.. en revanche l'intérieur est conceptuellement très différent

     

     

    Le Concept

    En réalité l'idée de Fizik est de verrouiller le pied au niveau de la voûte plantaire. Au lieu de simplement "caler" le pied avec des semelles  à voute plantaire personnalisable, Fizik au contraire, utilise une semelle interne relativement neutre, mais soutient la voute par une large bride externe, qui vient coiffer la tige, et être verrouillée par le Boa supérieur.

    Ainsi, en théorie, la voute est non seulement soutenue, mais aussi solidarisée à la semelle, prévenant ainsi l'affaissement ou la rotation du pied.

     

     
     

     

    Pour le reste....

    En vraie chaussures de course, les Infinito sont par natures plutôt dépouillées, avec un look particulièrement sobre et raffiné. Sur cette version "Knit" (tricot), la tige est bel et bien "tricotée" dans une fibre, ce qui permet de créer des zones de souplesse différenciée sur toute la tige, des zones aérées pour optimiser la ventilation, et accessoirement une surface moins lisse, qui sera moins sensibles aux salissures et marques de pneus, d'autant quele  Knit est également pourvu d'un apprêt déperlant.

    On remarque la présence des derniers Boa Li2, signe extérieur d'une chaussure très haut de gamme : il sont (évidemment) micro-métriquesdans les deux sens (serrage comme desserage) et débrayables, ce qui est vraiment appréciable pour enlever les chaussures en un clin d'oeil, et le remettre tout aussi facilement. Mais ils sont surtout beaucoup moins encombrants qu'auparavent, et plus précis au toucher, ce qui renforce la sensation "premium" de l'ensemble.

    La semelle, est bien entendu en carbone, indice 10 nous dit-on, nous y reviendrons, et présente des ouies de ventilation

    Les Boa Li2, signe extérieur d'une chaussure très haut de gamme,  offrent un toucher de tunner de chaine hi-fi !

     

     

    Le fit

    L'ouverture de languette fait place à une belle plage de réglage, et le boa inférieur ne serre pas que le milieu du pied, mais aussi l'avant, ce qui permet un ajustement réel sur toute la longueur de la languette.

    Le volume est globalement dans la moyenne, mais avec une répartition assez spécifique. Le bon point est qu'il est largement ajustable sur le coup de pied, grace à la belle plage de réglage réalisé dans la tige. Le chaussant est un peu plus spécifique, sur le talon et l'avant du pied :

    Le talon est "normal", dans le sens qu'il n'est pas excessivement étroit, ni même étroit, comme chez d'autres marques, pas large non plus, mais réellement "moyen", le maintient en place étant confié à un matériaux antidérapant et au bridage puissant du Boa supérieur.

    Enfin l'avant présente également un volume moyen, mais avec une forme un peu plus pointue, assez typiques des chaussures italiennes.

    Concernant la taille, nous avons utilisé un 43, qui s'avère de prime abord un peu plus long que d'autres marques, mais finalement en phase, compte tenu de la forme un plus allongée des Vento Infinito.

    En résumé, lesVento  Infinito sont idéales pour des pieds normaux à fins, et taillent dans la norme ou une demi pointure plus longue (ie prendre 1/2 en-dessous si vous avez le pied particulièrement fin). (Références connues : Giro, Specialized, Suplest,Vittoria...)

    A noter la disponibilité de 1/2 pointures

    Le Fit Fizik :  un volume global "moyen" (mais hautement modulable) qui va en s'affinant vers l'avant.

     

    L'épreuve du terrain

    la première difficulté est de bien doser le réglage des 2 Boas. En effet, nous avons personnellement plutôt tendance à régler d'abord l'avant du pied, pour éviter qu'il ne glisse au fil des kilomètres, puis le haut pour garder une certaine souplesse autour de la cheville...

    Un procédé que les Infinito nous ont fait revoir... La bride supérieure "Infinito" s'avère là pour effectivement stabiliser presque tout le pied, mais de part sa large prise, est réellement le réglage principal. Il faut donc commencer par là, puis accompagner ce réglage avec le Boa inférieur, pour ajuster le volume, sans créer de tension inutile. Attention à ne pas trop serrer le premier, ni pas assez le second. L'art d'équilibrage des Boa a toujours été subtil, mais ceux-ci ont l'énorme avantage d'être décalés vers l'extérieur de la chaussure, et d'éviter le contact direct des câbles sur le coup de pied, ce qui donne une tolérance aux tensions un peu trop fortes.

    A l'effort, il faut admettre que le pied est effectivement bien fixé en place, et que malgré la très grande souplesse de la tige "knit", nous ne constatons pas d'affaissement ou de pronation, pourtant courante, même sur des chaussures haut de gamme, en particulier, les modèles super légers à tige souple. La bride remplit effectivement la mission qui lui est impartie, sans créer de crispation particulière comme certaines voûtes plantaires trop prononcées!

     

    Souplesse ET maintient. La bride Infinito apporte un soutient latéral indéfectible et sans commune mesure avec une arche de voute plantaire, tandis que la tige Knit apporte une souplesse et une aération.

     

    Le transfert de puissance... autre thème de bataille nous parait tout à fait satisfaisant. Bien évidemment la semelle est "parfaitement" rigide... une évidence pour une chaussure de cette gamme, mais sans excès inverse. Si les indices de flex sont à prendre avec des pincettes, et difficilement comparable d'une marque à l'autre, nous aimons bien l'indice de 10 de Fizik, plutôt que ceux qui annoncent du 12 ou 13.. La plupart du temps le 13 d'une marque n'est en réalité que le 10 d'une autre. Mais dans certains cas, peut aussi  s'avérer l'image d'une semelle trop chargée en carbone, qui se révèle effectivement plus rigide, mais aussi lourde, et surtout vibrante.

    Pas de ça ici, la rigidité est effectivement parfaitement dosée, sans compromis sur le confort. Astuce intéressante, la semelle interne est pourvue d'une mousse amortissante juste sous la plante de pied, ce qui nous parait une riche idée !

    Mais... au delà de ces aspects, ce qui est très spécifique à ces chaussures est la sensation de finesse et d'ajustement... certainement grace la combinaison de la tige souple et fine, les Vento Infinito semblent très "proche" du pied, presque au sens où on l'entend pour un gant. Il en résulte une sensation de compacité et de légèreté très agréable.

     

     

    Côté semelle : juste ce qu'il faut de carbone, et une large aération !

     

    La ventilation...

    Enfin, last but not least, la ventilation est particulièrement bien dosée, notamment dans notre version Knit, dont la tige est tricottée pour justement laisser passer l'air.

    Rien à voir les habituelles perforations du cuir, ici ce sont on sent vraiment un flux d'air continu. Il faut dire qu'en ce début octobre l'air était un peu hivernal lors de notre essai, ce qui nous permit de bien sentir, le flux, et d'imaginer son effet bénéfique, le jours où la neige et le covid nous laisseront rouler dans une insouciance retrouvée.

    L'effet est tel qu'il est honnêtement difficile de savoir la part apportée par l'ouie ménagée dans la semelle en carbone, mais là encore, compte tenu de sa taille importante, on peut supposer qu'une partie du mérite lui en revient.

     

    Une vraie passoire... le tressage Knit est certainement la solution la plus abouti jamais utilisée pour ventiler le pied.

     

     

    Bilan :

    Comme toute bonne chaussure de route, les Vento Infinito sont d'abord indiscutablement belles et racées...

    Ce n'est pas le critère le plus important, mais si l'on cherchait uniquement le confort, on roulerait tous en chaussures de vtt depuis longtemps. Plus sérieusement, Fizik a surtout réussi un très bon produit. Si le fit reste une chose personnelle, c'est la compacité, et le maintient qui ont été  particulièrement réussis, tout en maintenant un design d'une grande sobriété.

    Pour nous le pédalage des Vento Infinito procure une sensation de maintient sans contrainte, de confort et de légèreté unique en son genre.

    Le tissu Knit est un vrai plus, notamment sa ventilation, qui à notre avis mérite le supplément par rapport à la version standard.

     

    Poids VdR : 264 gr (la chaussure en 43 sans cale)

    Tarif 380€

     

     

    Découvrir la gamme de chaussures Fizik


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :