Essai : Fizik Artica GTX

L'hiver en pantoufle
Publié le 20/10/2022 15:01 -
2146 lectures

  •  


    Fizik prend les devant ! 

     

     

     

     

    Face l'hiver qui approche, Fizik nous propose de prendre le taureau par les cornes, avec ces chaussures de route "Artica GTX", isolantes et imperméables.

    On peut évidemment traverser l'hiver avec des traditionnelles sur-chaussures qui permettent de conserver tous ses repères... mais rajoutent une étape non négligeable à l'habillage déjà fastidieux.

    Avec la sortie de cette Tempo Artica GTX, Fizik propose une approche plus spécifique, que nous avons testé dès les premières gelées alpines.

     

     

     

    Tempo Artica GTX

    La première chose qui frappe  sur ces Tempo Artica, c'est qu'elles ont été pensées pour la performance bien sur, mais surtout dans un esprit pratique.

     

    Comme on s'y attend l'isolation et l'imperméabilité son les points clés qu'une sur-chaussure remplit... mais une chaussure spécifique à l'hiver peut aller nettement plus loin, notamment en terme de confort et de praticité.

     

    Ainsi pour son unique modèle hivernal, Fizik a privilégié quelques solutions que l'on trouve généralement sur les modèles d'entrée de gamme :

    - 1 unique Boa, solution avant tout d'économie en général, mais qui est aussi un gain de temps à l'enfilage

    - 1 semelle en nylon, avec un indice de flex de 6.

     

    Enfin un prix, que nous n'oserions pas qualifier de bon marché, mais qui a 259 €, place les Artica dans le milieu de gamme de l'offre estivale de la marque.

     

     

     

    La bonne surprise : un volume inhabituel pour du Fizik !

    Reçues pour les premières gelées automnales, nous n'avons pas encore utilisée les Artica dans les conditions les plus extrêmes qui soient... mais bien assez pour savoir de quoi elles sont capables.

     

    L'essayage révèle une première surprise de taille ! Le chaussant est incroyablement large... pour des Fizik. Oui nous l'avons écrit maintes et maintes fois, le chaussant Fizik est d'ordinaire particulièrement ajusté. Avant même de serrer le Boa des Artica, leur doublure en polaire et leur "box" avant généreuse nous font l'effet d'une paire de charentaise.

    Bref, même ceux qui n'ont jamais supporté une Fizik peuvent tenter leur chance, les Artica sont d'un volume beaucoup plus consensuel que celui qui a fait la renommée de la maison !

     

    La languette s'ouvre largement, ce qui donne une grande facilité de chaussage. L'unique Boa avale tout ce câble plus rapidement que nous ne l'imaginions, jusqu'au contact du coup de pied. La procédure est infiniment plus rapide que d'enfiler une sur-chaussure... ceux qui en utilisent régulièrement comprendront tout de suite.

     

     

    En route : de la chaleur à revendre !

    Une fois en route, le confort se confirme... et la chaleur. Avec le volume généreux, l'isolant n'est que partiellement compressé et permet une isolation maximale. C'est franchement chaud, et presque à déconseiller au-dessus de 5°c.

    Pour ce que nous en avons vu, l'imperméabilité s'est avérée irréprochable.

     

     

     

    Finalement le point le plus clivant concerne la rigidité de la semelle.

    L'indice annoncé est de 6, réalisé sur une semelle en plastique.

     

    Là deux écoles s'affrontent. Les plus radicaux préféreront sans doute conserver leurs chaussures habituelles avec des sur-chaussures... nous serions plutôt dans la second camp. Nous ne sommes pas du tout pour une certaine rigidité, bien au contraire, mais dans le cas spécifique de l'hiver, les exigences sont différentes. Moins d'efforts extrêmes, plus de souplesse dans le pédalage, et une meilleure circulation sanguine nous semblent l'emporter sur l'explosivité totale ! Néanmoins, l'indice de 6, reste cependant au minimum de ce que l'on peut attendre d'une chaussure sportive... à titre personnel 7 ou 8 nous aurait sans doute mieux convenu, mais nous rentrons là dans du réglage fin...

     

    Côté sol, la semelle restent minimaliste. Les pads avant et arrière sont réalisés dans une gomme relativement tendre, ce qui est un bon point, mais pour cet usage, nous aurions bien aimé un peu plus de surface accrochante. Un escalier humide restera un obstacle non négligeable... Cela dit, pour ceux qui privilégient l'adhérence, et anticipent la collecte des débris hivernaux, les Artica existent aussi en version VTT, les "Terra Artica GTX". Un peu plus lourdes, un peu moins rigides (Indice 5 au lieu de 6), mais cramponnées et aptes à marcher dans la neige.

     

    Les Artca GTX existent aussi en version "Terra", pour cales VTT. Un peu plus lourdes, un peu plus souples, mais qui sont une alternatives à considérer, notamment pour ceux qui sont amenés à poser leurs pieds sur des bords de routes enneigés

     

    En résumé

    Ces Artica sont, certes, très spécifiques, mais finalement adapté à de nombreux passionnés 4 saisins, et si vous lisez ces lignes c'est que vous en avez probablement l'intuition.

     

    Les avantages sont notamment évidents par rapport aux bonnes vieilles sur-chaussures :

    - gain de temps

    - possibilité d'ajuster les Boas en roulant, comme l'été !

    - moindre volume (les manivelles apprécieront)

     

    Par ailleurs, les Tempo Artica GTX nous ont aussi semblé particulièrement confortables.

    Bref à chacun de juger si l'investissement en vaut la peine, mais pour ceux qui ne roulent tout l'hiver, les aspects pratiques sont incontestables !

     

     

    Chiffres clés

         Poids VdR :  412 grammes (1/2p 43 avec cale)

         Indice rigidité : 6

         Prix : 259 €

     

     

    Points Forts

    • Superbe isolation
    • Confort de charentaise

    Points Faible

    • Budget par rapport à des sur-chaussures
    • Rigidité de semelle minimaliste

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :