Essai : Axxome GTR Evo ULTRA

Randonneuse du futur ou baroudeur belge ? la plateforme Ultra d'Origine coche plus d'une case.
Publié le 14/05/2022 19:24 -
632 vues - 0 commentaire
  • Génèse d'un vélo d'Ultra Distance

     

    La mode est au gravel et à la longue distance ! La catégorie endurance est morte depuis un certains temps déjà. Et pour cause, elle plafonnait à 28mm, alors que les nouveaux vélos "de course" acceptent des pneus de 30mm. Dans le même temps le gravel est passé au carbone, et 32mm est devenu le minimum pour la "distance"... mais certains préfèrent encore plus large, surtout avec un vélo chargé, ou au cas où quelques incursions non pavées se présentent.

    Pour autant, tout n'est pas clair : le marché est grossissant, mais en même temps ultra segmenté, en multiples niches répondant à différentes tendances : vélos "assoupli" pour les pavés (le Cervélo Calédonia vient à l'esprit), gravels de course, gravels de vtt, gravels "camping-car"... en attendant que le marché se décante, Origine a pris le parti de créer le vélo dont ses ambassadeurs avaient besoin tout de suite. Pour ses fous du guidons capables de rouler des nuits durant, sillonnant la France de BornToRide en diagonales et autres BikingMan, les priorités restent les performances routières et le confort, ce qu'Origine a voulu concilier, sans tomber dans la lourdeur de la randonneuse d’antan.

     

    7kg300 pour un montage "grand public" en pneus de 34mm... l'Axxome Evo Ultra, reste à portée de bourse et de poids UCI : deux caractéristiques rarement présentées ensembles.

     

     

    Alors, comme son nom l'indique, Origine est reparti de son chassis historique, l'Axxome Evo, un vélo de course "classique" (par opposition à aéro) qui cumulait déjà nombre d'atouts pour cette pratique ultra distance :

    -un chassis d'un excellent rapport poids/efficacité/accessibilité. En résumé un vélo qui reste performant quand les jambes ne sont plus au mieux.

    - une construction confortable, avec des tubes à dimension humaine

    - un dégagement de pneu de 32mm (du moins à l'arrière, nous y reviendrons)

    - une géométrie relevée par rapport à la norme (Tube de direction de 145mm sur un Medium, par rapport à du 125-130mm pour la plupart des marques)

     

     

    Ultra distance, ou classique de printemps ?  Sans être un gravel,  l'Axxome Evo Ultra a une plage d'utilisation très étendue.

     

     

    Alors que lui manquait-t-il ?

     

    En résumé, la limitation de l'Axxome Evo actuel est sa fourche qui, étrangement, n'a pas été designée avec le même dégagement que son chassis d'origine : 32mm à l'arrière donc, pour un maximum de 30mm à l'avant (mais officiellement moins).

    Origine s'est donc mis en devoir de créer une fourche spécifique, permettant d'optimiser les qualités du chassis existant.

     

    Histoire de ne pas être pris au dépourvu, la nouvelle fourche voit large. Nous n'avons pas testé ses pleines limites, mais à vue d'oeil le 45mm ne devrait pas lui poser de problème. Au moins de ce côté là, Origine peut voir venir... Côté géométrie, cette place se gagne aussi en hauteur, avec un poste de pilotage relevé d'environ 20mm par rapport à l'Axxome standard.

    La fourche est aussi équipée d'inserts : 3 pour un garde-boue, 2 pour un mini-rack (le support de sacoche des randonneurs) et enfin un insert frontal pour une lampe (mais sans passage de câble pour moyeux dynamo).

     

    C'est vrai que les aventuriers hors-piste aiment bien les 3 inserts latéraux pour transporter des bagages sur leur fourreaux de fourche, ce n'est pas possible ici, Origine ayant privilégié une ligne plus sobre, et un chargement plus aérodynamique, dans l'esprit du randonneur routier.

    Justement, dans ce domaine, nous regrettons que le porte-bidon du tube de selle soit positionnée si haut. Il rend pratiquement impossible l'installation d'une sacouche de cadre.

     

    La fourche est l'élément central de la plateforme Axxome Evo Ultra . Côté passage de roue, il y a de quoi voir venir. Les Inserts permettent de monter minirack, garde-boue et éclairage.

     

     

     

    Des pneus : Schwalbe Pro One 34mm

     

    Bien entendu un tel engin n'a de sens que s'il est équipé de "gros" pneus, sinon autant garder l'Evo standard. Mais voilà, avec un dégagement officiel de 32mm, l'offre n'est pas si énorme. Par chance, la sortie de l'Ultra a coïncidé avec l'annonce de l'élargissement de la gamme Schwalbe Pro One. Sans connaître les specs définitives de l'Axxome Ultra, nous avons misé sur la taille 34mm... Une erreur ? en fait non. Bien sur, officiellement ils sont trop larges. En pratique, nous les avons mesurés à 33mm (Montés Tubeless sur les jantes Prymahl en 19mm interne), et moyennant un recentrage des roues, nous arrivons à un fonctionnement à la limite de l'acceptable (4mm de marge au niveau des haubans). Bien sur, nous ne pouvons que conseiller de rester à la taille 32mm, surtout sur des jantes plus larges.

    A l'avant aucun problème la roue "nage" dans la fourche, ce qui pourrait même inciter à une monte différenciée entre l'avant et l’arrière.

     

     
     

    Sur les roues Prymhal en 19mm interne, les nouveaux Pro One 34mm mesurent 33mm... Au niveau des haubans, ça passe, aux bases... il n'en fallait pas plus.

    Nous conseillons de ne pas dépasser 32mm réel à l'arrière.

     

    En route

     

    Une fois parti, nous retrouvons bien sur les excellentes sensations distillées par le bien connu Axxome Evo.

     

    La position a un peu changé, sans que cela ne soit trop choquant... du moins pour un début de saison.

    Attention toutefois, l'Axxome étant par nature déjà assez haut pour la catégorie, et équipé d'un capot de jeu de direction lui-même assez haut, il peut être difficile  d'obtenir une position très basse.

     

    Cela dit, le vélo pédale toujours aussi bien, et les "gros" (tout est relatif) pneus en 34mm ne le ralentissent pas le moins du monde. Contrairement aux sensations ressenties, Strava nous dira que ces pneus sont aussi rapides que leur version classique en 25 ou 28mm ! La différence est qu'ils peuvent aussi sortir des grosses routes, et sont parfaits pour les réseaux secondaire, voire même tertiaire selon nous, d'autant qu'en plus du grip, du rendement et du confort... ils sont aussi relativement solides.

     

    Pour le programme, on aimerait le porte-bidon arrière plus bas, histoire de pouvoir monter une sacoche de cadre.

     

     

     

    Mais reste à trouver la bonne pression. Effectivement, pour gagner en confort, il faut gonfler moins. Moins que la pression ajustée au nouveau volume. Parti d'un prudent 50psi (notre valeur habituelle pour du 32mm en chambre à air), nous sommes finalement descendu à 40psi (2.7 bars). Il faut dire que la nouvelle fourche n'est pas spécialement flexible, et sur les revêtements dégradés, le bon ajustement pneu-pression est indispensable pour donner à l'Axxome Ultra le confort qu'on en attend !

     

    Une fois ces ajustements réalisés, l'Axxome Ultra s'est avéré exactement ce qu'il prétend être : une machine à avaler les kilomètres !

     

     

     

    Pas encore gravel, plus vraiment route... c'est dans cette zone grise que l'Axxome Ultra excelle !

     


     

     

     

    Pour Qui ?

    La question la plus intéressante est sans doute de savoir à qui s'adresse cet étrange animal ?

     

    Alors que la fourche originale avait moins de dégagement que le cadre, cette déclinaison nouvelle en offre plus. Le déséquilibre a changé de côté. La fourche permet de monter un garde-boue, mais pas l'arrière. Bien entendu on peut toujours an adapter un, mais au prix de redescendre à une taille de pneu plus conventionnelle... 

    D'un autre côté, l'opération n'a pratiquement aucun impact sur la dynamique du vélo. La fourche ajoute environ 100 gr, tandis que les pneus 32 ou 34mm en tubeless sont mêmes moins lourds que des 25 ou 28mm montés en chambre, et roulent au moins aussi bien sur route lisse, et mieux sur du mauvais goudron.

     

    Bref, si le concept ultra n'est pas totalement abouti, il permet effectivement à l'Axxome Evo de devenir une machine encore plus polyvalente. L'absence de montage de garde-boue arrière sera certainement le plus gros regret pour nombre de randonneurs qui y aurait vu une randonneuse en carbone pour un Paris-Brest-Paris... C'est vrai que randonneurs modernes misent souvent sur leur sacoche de selle pour protéger leur cuissard de l'humidité... chacun voit midi à sa porte.

     

    Mais l'Axxome Ultra peut aussi séduire pour un usage plus général ! Tout d'abord, parce qu'à 7kg300 en Ultegra 11v Disque / Di2 et périphériques aluminium (!), il n'a rien d'un vélo de voyage, et il est même un excellent grimpeur.

    Alors dans cette version à pneus 32-34mm, il fera a coup sur un vélo de baroudeur ardennais, adepte de grosses journées, de toutes petites routes et de météo difficile.... mais qui n'échangerait pour rien au monde un vrai vélo de course contre un gravel et encore moins pour des garde-boue !

     

     

    TEST EN BREF

     

      ORIGINE Axxome Evo Ultra

     

       Pitch : baroudeur all-road ultra light

     


      Chiffres clés

      Prix : 5 500€ (estimation en Ultegra di2 12v)

      Pneus : 32mm à l'arrière, 45mm à l'avant

      Poids VdR : 7.3 kg


      Points Forts

    • poids
    • efficacité
    • confort
    • rapport Q/P

       Points Faibles

    • pas d'inserts garde-boue à l'arrière
    • dégagement asymétrique avant/arrière
    • stack à vérifier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :