Garde-Boue Portland Design Works

Et pourquoi pas rouler au sec finalement ?
Publié le 05/02/2022 07:24 -
2270 vues - 1 commentaire
  • Le grand malheur du garde-boue "à la française", c'est qu'il a toujours été en inox et associé à un porte-bagage. En noirs sur pneus noirs, les Full Metal Fenders offrent un tout autre look !
    Le grand malheur du garde-boue "à la française", c'est qu'il a toujours été en inox et associé à un porte-bagage. En noirs sur pneus noirs, les Full Metal Fenders offrent un tout autre look !

     
     
     
     

     

    Garde-Boue : le mal aimé !

    S'il y a un accessoire mal-aimé du vélo français, c'est sans nul doute le garde-boue. C'est vrai que le garde-boue c'est avant tout un accessoire qui vous classe dans la catégorie "touriste"... a-t-on déjà vu un coureur avec un garde-boue ?

    ensuite il y a les aspects pratiques. c'est lourd, ça fait du bruit, et dans bien des cas, il n'y a de toute façon pas moyen de les monter sur un vélo digne de ne nom !

    Nous avons aussi testé les solutions alternatives, Ass Saver, garde-boue arrière amovible fixés à la tige de selle, Crud Catcher, adaptable à tous vélos... mais au bout du compte, toutes ces options n'apportent qu'une protection très partielle, et notamment ne protège pas du tout la transmission.

    Vous avez beau être sec, si votre transmission n'est pas protégée, rouler sous la pluie la détruit très rapidement.

    Alors, finalement, le plus sage reste d'éviter les averses...

    Portland Design Work a su renouveler l'ancestral garde-boue

     

    L'espoir... Portland Design Work

    Il est bien connu que Portland, en Oregon, est la ville du vélo, mais aussi l'une des plus arrosée des Etats-Unis. Paradoxe ?

    Peut-être... en tout cas dans cet univers lointain, l'emprise tutélaire du Tour de France est très certainement moins forte, et le sens pratique l'emporte largement sur l'ascendant culturel. Et puis avec 160 jours de pluie par an...

    C'est donc tout naturellement, dans ce terreaux du renouveau cycliste, qu'est né Portand Design Works, en 2008, avec pour mission d'améliorer le quotidien des courageux cyclistes locaux, et l'une des pistes principales fut de proposer un nouveau design de garde-boue.

     

    Les "Full Metal Fenders" sont l'adaptation moderne du design ancestral. Ils sont réalisés d'une seule pièce et en métal (aluminium). On eu beau tout essayé, on n'a pas trouvé mieux pour protéger tout en étant solide, rigide et ne pas vibrer, raisonner, et d'une manière générale se faire oublier.

    Mais ça c'était pour les caractéristiques historiques.

    Pour les rendre commercialement intéressants, PDW leurs a ajouté 2 caractéristiques essentielles : d'abord un design modernisé, qui puisse s'accorder aux montures les plus contemporaines, comme aux plus classique. Enfin, et ce n'était pas le plus simple, la possibilité de les installer sur TOUS les vélos, même dépourvus d'inserts de fixation... donc bien sur, y compris les vélos en carbone, à disques et à dégagement minimal.

    Bien entendu, l'installation de garde-boue demande toujours un dégagement autour du pneu que tous les vélos n'ont pas, ou plutôt n'avait pas. Avec les tendances successives, des vélos "d'endurance", des gros pneus, des disques, et aujourd'hui de vélo aéro chaussés de pneus de 30mm, il se trouve qu'en abaissant sa taille de pneu à 25mm, pratiquement tous les vélos peuvent être équipés. Pour une protection optimale, PDW propose d'ailleurs 4 tailles de garde boue pour roue de 700mm (plus 2 pour les 650), en 30mm, 37mm, 45m, 55mm. Il s'agit de la largeur du garde-boue.

    Petit coup de génie. C'est une simple patte enfilée sur l'axe de roue qui remplace un insert fileté ou un collier.
    Petit coup de génie. C'est une simple patte enfilée sur l'axe de roue qui remplace un insert fileté ou un collier.

     

    Les bavettes (amovibles), réduisent considérablement le spray.

     

    Les tringles rigides assurent une tenue parfaite.

     

    Notre choix : les Full Metal Fender en 700x37mm

    Pour notre test, nous n'avons même pas retenu le plus petit, mais le 37mm, sensé compatible à un pneu de 30mm. Bien entendu, en pratique, ce chiffre peut varier un peu selon le vélo, les freins, les jantes...

    Pour info, la version 700x30mm est destinée aux pneus de 23mm (garanti) à 25mm (probable). Mais n'ayant pas de soucis de place sur notre cadre, et grâce au dégagement généreux des freins Grand Cru, nous avons opté pour la version 37mm, non pour mettre des pneus plus gros, mais pour avoir un meilleur enveloppement du pneu, et donc une meilleure protection contre les projections.

    Chacun pense ce qu'il veut, mais de notre expérience, rouler sous la pluie en pneus plus gros que 30mm conduit inévitablement à connaître les phénomènes d'aquaplaning pour les quels les pneus slicks sont particulièrement inefficaces. Dans l'idéal, les pneus "hiver", type Continental 4 Season, sont aussi à privilégier... si vous arrivez à passer outre l'impression d'être scotché au bitume.

     

    Nous mentirions en disant que l'installation est simple. Elle demande une bonne heure au calme, mais finalement se déroule parfaitement. Un kit de vis, pattes et colliers est fourni, et finalement chaque pièce fini par trouver sa place sur le vélo.

    L'installation est plus facile sur un vélo à patin, car la fixation des étriers de freins ajoute deux points de fixation très solides et naturels, tandis que les pattes de fixation des tringles se glissent directement sur les axes de roue.

    Le garde-boue est emprisonné par une pince vissée à l'étrier de frein.

     

    Pour assurer une stabilité parfaite sans vissage, PDW a simplement prévu un clip et un élastique qui entourent le tube de selle
    Pour assurer une stabilité parfaite sans vissage, PDW a simplement prévu un clip et un élastique qui entourent le tube de selle
     

     

     

    Pour les vélos à disques et axes traverssants, (s'ils sont dénués inserts), reste la solution de patte de fixation entourant la fourche et les haubans. C'est un peu moins élégant, mais tout aussi solide, et surtout n'entrave pas le démontage des roues.

    Une fois positionné, il reste à réaliser des ajustements de hauteur et de centrage, pour que les pneus circulent librement. Rappelons qu'il faut veiller à garder au moins 5-6mm d'espace entre le pneu et le garde-boue, pour que les débris courants ne frottent pas en permanence sur le métal.

     

    Roulons sous la pluie

    Nous avons installé ces garde-boue à l'automne dernier et pouvons attester qu'ils ont changé notre appréhension du cyclisme hivernal !

    Tout d'abord, le plus étonnant est l'absence totale de bruit, vibration ou frottement ! Pour nous c'est une première, et de ce point de vue, le produit est d'une perfection rare. Bien sur, il protège de la pluie parfaitement, d'autant plus que PDW fourni également des bavettes souples qui descendent presque jusqu'au niveau du goudron, réduisant le spray pour vos suiveurs.

    Le poids n'est pas négligeable, et se ressent, particulièrement en danseuse et lors de changement de rythme. Bon, des situations dont on n'abuse pas sur route mouillée... Néanmoins, c'est vrai que le poids, surtout sur un vélo "B", devient tout de même significatif, mais il s'agit d'en faire abstraction.

    Pour avoir roulé avec de nombreux systèmes de garde-boue amovibles (et légers), nous sommes obligés de reconnaître que la qualité de fixation et de protection n'a simplement rien à voir, et vaut largement le supplément de poids, pour qui veut s’entraîner par tous les temps.

    Les inconvénients sont bien entendus... qu'ils sont fixes. L'installation demande un certain temps, et il est donc peu envisageable de les monter et les enlever au grès des prévisions météo. En pratique, une fois mis en place à l'automne, il semble judicieux de les garder en place pour tout l'hiver. Personnellement, nous aurons été comblé par cette solution, mais seront d'autant plus content de retrouver notre vélo nu pour la belle saison, avec toute la liberté que ça donne, notamment pour les transports, les réparations de bord de route, et les changements de pneus selon les besoins.

    Début de saison, fin de saison, hiver, orage d'été... si l'on regarde froidement les choses, le garde-boue peut servir assez souvent.
    Testés en pneus Continental 25mm (27,5mm réel), nous n'avons eu aucun problème de dégagement.
     
     
     

     

    Bilan

    Peu courant en France, les garde-boue peuvent pourtant changer la vie... du moins quand ils sont aussi bien réalisés que les Full Metal Fenders. Certains pensent sûrement qu'ils préfèrent éviter la pluie (nous aussi), mais entre les petits matins d'automne, les après-midi d'hiver et la longue attente des fameux "beaux jours", ce ne sont pas les occasions de se mouiller qui manquent, alors franchement pourquoi se priver de rouler au sec ?

     

     

     

      Full Metal Fenders 700x37mm

     

     

      Pitch : garde-boue métal compatible à TOUT vélo

     


      Chiffres clés

      Pirx : 129 $

      Poids Constructeur : 454 grammes


      Points Forts

    • Produit irréprochable
    • Taille de pneu max +/- 30mm (dépend du vélo)
    • S'adapte à tout vélo

      Points Faibles :

    • Solution quasi "fixe"
    • Démontage des roues

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 1 Commentaire


    avatar  Publié le 2022-02-06 15:07:10 par titalain

    Les gardes-boue sont très utiles l'hiver - même s'il ne pleut pas.
    Les routes étant souvent sales en cette période, les G.B. sont efficaces pour limiter les projections et, du coup, l'entretien du vélo.
    C'est vrai aussi pour les vêtements et chaussures.
    Et si tu veux avoir l'air d'un coureur, tu baisses la tête! :))
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :