Découverte : Pepper 1989 – du titane sinon rien !

Pepper 1989 est une jeune marque suisse basée à la Chaux-de-Fonds. Si le projet provient d’une longue maturation, le lancement officiel est plus récent. Pepper 1989 est né officiellement en début d’année 2021.
Publié le 22/10/2021 09:40 - par
3269 vues - 0 commentaire
  • Texte : Amaël Donnet

    Photos : Amaël Donnet & Pepper 1989

     

    La petite histoire

    Pepper vient de l’anagramme des deux fondateurs, Pascal Eberl et Pierre Berberat. Le surnom de ce dernier est Pépé. 1989, c’est la date de l’achat de leur premier VTT réalisé sur-mesure à côté de chez eux. Pascal travaillait dans la joaillerie et Pierre dans l’horlogerie. Leur ADN (acide désoxyribonucléique) est donc fortement empreint de précision et de tout-terrain. Pepper 1989 suit un sentier fait de gravel et de titane, la marque est centrée sur une seule pratique.

    Pascal Eberl dans les ateliers de Pepper 1989. Il est sérieux le garçon !

     

    Le titane… Rien que du titane !

    Dans un premier temps, Pascal et Pierre ont cherché à faire produire leurs cadres en Europe. Mais faute de sérieux et de rapidité dans les échanges, avec divers interlocuteurs, nos deux amis se sont tournés vers un sous-traitant asiatique. Les tubes proviennent des États-Unis, puis ceux-ci sont fraisés et soudés à Taïwan. Les cadres sont envoyés bruts en Suisse, c’est en Helvétie que les finitions sont faites. Cela concerne la peinture, le badge réalisé par Pascal, la mise en place d’un petit garde-boue en carbone, fabriqué au Locle, ainsi que le montage à la carte des vélos. Chez Pepper, la confiance est de mise dans sa production : tous les cadres sont garantis dix ans. Deux cadres sont au catalogue . Le Pondichery est à mi-chemin entre un all-road et un gravel, de son côté le Kampot se distingue par son tube supérieur dédoublé (périmétrique), il a été conçu pour prendre un maximum de plaisir sur les sentiers monotraces. Sachez qu’il est possible de personnaliser tous les cadres au niveau des finitions.

     

    Le futur de Pepper 1989

    Un troisième cadre devrait arriver tout prochainement, il devrait se tourner du côté des «monster-cross». Affaire à suivre ! Il n’est aussi pas impossible que dans un futur, plus ou moins proche, Pepper réalise dans ses ateliers des cadres en acier. Cela va dépendre des éventuelles demandes. Désormais, seul Pascal reste aux commandes de Pepper 1989, Pierre est retourné dans l’horlogerie.

     

    Prise en main du Pondichery

    Nous avons pris en main le gravel Pondichery sur une sortie de 65km réalisée dans les alentours de la Chaux-de-Fonds. Si c’est trop court pour délivrer une analyse complète, quelques éléments ressortent du lot :

    • Ce Pondichery n’est pas un titane mollasson, c’est un gravel performant. Le cadre distille une certaine nervosité tout en étant suffisamment rigide pour la majorité d’entre-nous.
    • La géométrie, neutre, rend ce gravel très polyvalent, il s’est montré à ses aises tant dans les parties rapides que sur les sentiers virevoltants.
    • Cela faisait un moment que nous n’avions plus roulé sur un cadre en titane. Le dernier, c’était un projet custom . L’histoire d’amour s’était mal terminée… ! Au niveau des vibrations et les petits chocs, un cadre en titane filtrent beaucoup. C’est le matériau le plus efficace, selon nous, sur ce point précis. Sur les longues sorties ou sur les tracés usants, la fatigue se fait nettement moins ressentir. J’ai eu de la peine à retourner sur mon cadre en carbone… #dépression


  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :