Essai : roues Prymahl Vega C35 Pro

Il y a plus ou moins six mois, sous le nom Prymahl, Origine sortait sa marque de roues. Les ingénieurs en charge du développement ont cherché à produire des roues nerveuses proposées à des tarifs attractifs. Nous testons le modèle gravel, Vega C35 Pro, depuis de nombreux mois, voici notre avis sans concessions.
Publié le 04/03/2021 11:00 - par
7445 vues - 0 commentaire
  • Texte: Amaël Donnet

    Photos : Amaël Donnet, Vincent Becqué

     

    Notre présentation de la collection Prymahl

     

    Notre gravel qui nous a permis d’essayer les Prymahl Vega C35.

     

    Un peu de «philo Origine» – Présentation statique

    Tout comme pour les cadres Origine, les roues Prymahl sont optimisées pour combiner un faible poids et une certaine élasticité. En fonctionnant de la même manière qu’un élastique, c’est-à-dire en renvoyant l’énergie acquise lors des phases de pédalage, ces roues seront donc plus nerveuses que rigides. Outre le fait de délivrer des sensations de nervosité agréables, cela rend ces roues également accessibles à un large spectre de pratiquants, en théorie, elles ne nécessiteront pas beaucoup de watts pour être emmenées.

    La jante d’une hauteur de 35 et d’une largeur de 19mm utilise 500m de fil de carbone pour sa construction. Le fil est tissé autour du moule, en EPS (polystyrène expansé) de la jante, un contre-moule permet de bien compacter la fibre et la résine. Le profil de la jante est en «U», comme désormais presque tous les profils haut du marché. La largeur interne est un peu étroite vis-à-vis des dernières roues gravel/allroad telles que les Mavic Allroad Pro Carbon (23mm) ou les Zipp 303 Firecrest (25mm). Ce choix permet de minimiser le poids. Avec un nombre de 1'473 grammes la paire (sans fond de jante) sur la balance, leur poids s’avère très honorable, et ce d’autant plus que les jantes sont pourvues de crochets. Les moyeux sont usinés CNC et ils sont compatibles avec des rayons droits. Le moyeu arrière dispose d’une roue-libre à engagement rapide (102 crans), le corps de roue libre existe en versions Sram, Shimano et Campagnolo.

     

     

    Si la jante et les moyeux sont sous-traités en Asie, le montage est assuré manuellement en France et les rayons plats proviennent de chez Sapim (Belgique). Les vingt-quatre rayons sont croisés par deux.

    Les roues sont vendues 1'692 euros et elles sont livrées avec un fond de jante et des fixations de disques au standard Centerlock.

     

    Petit CV

    • Jante en carbone tissée, hauteur 35mm, largeur interne 19mm, compatible tubeless ready, crochets
    • Moyeux en aluminium usiné CNC
    • Rayons plats Sapin
    • Rayonnage, 24 rayons croisés par deux
    • 1'473 grammes la paire
    • 1'692 euros

     

     

     

    En action – c’est sportif !

    Nous avons installé ces Prymahl sur un Origine Graax en lieu et place de roues DT Swiss ERC 1100. Ne tergiversons pas, allons droit au but : les Prymahl C35 Pro n’ont pas à rougir vis-à-vis des roues helvètes. Leur comportement global est excellent !

    Durant cet essai qui s’est porté sur plusieurs moins, nous avons particulièrement apprécié la nervosité de ces roues. Dans le cadre d’un usage gravel, il est aussi difficile de prendre en défaut leurs rigidités axiales et latérales. Seules les très grosses brutes peuvent les mettre à mal. Le rendement est réellement bon, ces C35 Pro excellent lors des sorties sportives et rythmées. Et ceci sans toutefois se montrer trop exigeantes, elles pardonnent les coups de moins bien.

    Neige, poussière, caillasses, montées, descentes, nous avons testé ces roues dans toutes les conditions possibles.

     

    Ces roues sont aussi faciles à placer, elles tiennent le cap choisi sans jamais louvoyer. Leur largeur interne de 19mm sera limitante si on installe des pneumatiques de 45mm, voir plus. Là, la tenue sera perfectible et on perd légèrement en précision de conduite.

    Ces roues ne sont pas particulièrement souples sur le plan vertical, un peu plus de souplesse ne nous aurait pas dérangés, ceci histoire de gagner en confort. Les moyeux et la roue-libre font leur travail, mais nous n’avons pas retrouvé la fluidité présente sur certains moyeux très haut de gamme. OK, les prix ne sont pas identiques. Mais nous préférons ne rien vous cacher !

    Possédant de nombreuses qualités, ces roues vous apporteront beaucoup de plaisir à l’usage. Leur solidité et leur fiabilité semblent également être à la hauteur, elles ont résisté à nos sorties engagées avec brio. Les jantes en carbone sont certes un peu marquées, mais ceci est tout à fait normal vu notre pratique plutôt radicale .

    S’il y a, selon nous, juste quelques détails à peaufiner, dans l’état actuel ces Prymahl Vega 35 Pro sont d’excellentes roues, le ratio qualité / prestations procurées est également bien ajusté.

     

     

    Les plus et les moins

    • Les plus : nervosité, poids contenu, rapport qualité-prix
    • Les moins : largeur interne de la jante

  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :