Essai : selle Fizik Argo Vento

Avec ses selles Argo, Fizik apporte sa pierre à l'édifice du design large et court. La marque y ajoute son expérience et un évidement central surdimensionné. Notre analyse après 400km...
Publié le 23/12/2019 08:59 - par
3573 vues - 0 commentaire
  • Large et Courte... mais surtout très évidée !

     

    Le concept "large et court"... De quoi s'agit-il ?

    Les selles de courses ont varié de forme au fil du temps, mais ont globalement été plutôt longues et étroites. Aussi quand sont apparues ces nouvelles formes il y a quelques années, nettement plus courte, nettement plus large, l'effet visuel était saisissant... assez pour faire naître l'espoir de quelque chose de réellement nouveau, surtout à tous ceux qui n'étaient pas spécialement satisfaits de l'existant. Quelques années de maturation sont passées, la tendance s'est largement répandue, au point que Fizik, un fabricant pourtant historiquement "long et étroit", et certainement l'un des plus présent dans le peloton pro, s'est également penché sur la tendance. Fizik décline la "gamme ARGO",  en deux versions : la Vento et la Tempo, elles mêmes disponibles en deux largeurs (respectivement 140-150 et 150-160mm)

    Pour ce test c'est la version Vento que nous avons retenue. Le modèle est destiné à un programme "compétition", mais c'est surtout pour sa largeur de 140mm "seulement" que nous l'avons sélectionné, afin de ne pas accentuer plus que nécessaire un changement qui s'annonce d'avance... conséquent !

     

     

    Installation

    Etant des utilisateurs d'Arione de longue date, l'archétype de la selle longue et étroite, (et de laquelle nous somme globalement satisfait à 90%), nous nous référerons souvent à cet étalon.

    Avec ces 265mm de longs (contre 300mm pour l'Arione) se pose d'emblé le problème du montage et du positionnement. Il s'agit de trouver une nouvelle référence, puisque la position du "bec de selle", en soit assez peu précise, est tout simplement caduque !

     

    Fizik a bien identifié ce point critique d'un changement de selle, et pense que la largeur de 75mm correspond au centre de l'assise... de la plupart des gens. L'Argo est marquée à cette largeur. Il s'agit donc de repérer (au pied a coulisse) la largeur de 75mm sur la selle en place, et de "mémoriser" cette position, par rapport au cintre, et au boîtier de pédalier, afin de remettre la Vento au même endroit.

    Dans notre cas, nous avons également du rehausser notre tige de selle de 6mm, et obtenu un résultat conforme aux préconisations de Fizik.

     

    Enfin l'horizontalité se règle sur la partie avant de la selle. Compte tenu du profil de la Vento, il n'y a donc pas de creux de selle, mais une partie avant plate, et un arrière, légèrement remontant qui procure un bon calage.

     

    L'Argo Vento, réglée pil-poil selon les préconisations Fizik !

     

     Premier roulage...

    Sensations étranges... l'assise n'a tout simplement rien à voir, et en dépit d'une première bonne impression, il faut néanmoins s'habituer à cette surface "géante", qui utilise des tissus non rodés à l'exercice.

    Le premier (et unique) ajustement par rapport au montage initial sera celui du positionnement longitudinal. Pour nous le "repère 75mm" nous a envoyé un peu trop en arrière... au feeling nous avançons d'un centimètre pour retrouver notre assiette habituelle.

     

    En pratique la longueur manquante ne gêne pas, car Fizik a simplement tronqué les zones avant et l'arrière qui ne portaient aucun poids. L'ouverture centrale est importante, et le poids porte donc logiquement sur l'extérieur de la selle, ce qui est pour nous un changement. Enfin, à l'arrière, l'assise semble nettement plus large que l'Arione.

    Plus on est couché sur le vélo, plus cet appui avant semble une excellente idée... on ne lâche plus les drops !

     

     

    Ce que le marketing ne dit pas...

    Au fil des kilomètres, la sensation qui se confirme est un bien meilleur confort sur l'avant de la selle. Car si la catégorie "large et courte" se réfère surtout à la forme globale de la selle, elle oublie donc de préciser que c'est surtout l'avant (le bec) qui est le plus élargi.

     

    Dans notre cas, l'arrière passe de 130 à 140mm (largeur max à 6 cm derrière le repère 75mm).

    Si on fait la même mesure 5cm en avant du repère, la largeur passe de 49 à 56mm.

    C'est donc +7 % à l'arrière, mais surtout 14 % à l'avant.

     

    En pratique, ce gain est particulièrement sensible, notable et réussi, d'autant plus quand on a une position "de coursier", avec un drop important (écart selle-cintre) et un poids réparti sur toute la selle.

    L'évidement central s'avère extrêmement efficace !

     

    400 KM plus tard.

    Pour totalement comprendre cette selle il nous a fallu un certain temps, et c'est surtout la répétions de sorties longues qui a permis d'y voir plus clair. Au terme de l'essai, nous avons fini par comprendre que l'arrière "large" n'était pas adapté à notre morphologie. Une fois encore la taille ne dit pas tout. C'est surtout la forme plus plate (vs ronde de l'Arione) qui n'est pas adapté à notre morphologie. Elle augmente l'écartement des ischions, et ne permet pas un posé "décontracté"

    Hormis cette côte qui ne nous correspond pas, l'expérience de l'Argo Vento a été largement positive.

    Sans être extrêmement large dans l'absolu, la Vento est par contre très plate sur une grande partie de sa largeur, un trait de caractère notable.

     

     

    En résumé, on retiendra  :

    - Le raccourcissement global n'a aucun effet ergonomique.

    - L'élargissement avant apporte un vrai confort, et permet une très large ouverture centrale.

    - L'ouverture centrale procure un soulagement sans commune mesure aux classiques "channel"

    - L'arrière plat correspondra certainement mieux aux habitués de l'Antares qu'à ceux de l'Arione.

    L'Argo Vento s'est avérée aussi agréable sur le plat que lors de longues ascensions

     

     

    Bilan

    Au-delà du marketing "large et court", c'est surtout le large de l'avant et la grande ouverture qui nous a séduit.

    Sans avoir essayé la Tempo, qui au moins sur le papier, semble destinée à une position plus verticale,il nous semble que la gamme Argo pourrait donc être enrichi d'un troisième modèle, dans l'esprit de la gamme Fizik originelle (Aliante, Antares, Arione)

    Ainsi la Tempo reprendrait le "programme anatomique" de l'Aliante, en version large et ouverte, la Vento celui de l'Antares, et la troisième pourrait satisfaire le public de l'Arione.

    En attendant, cette première approche très étudiée, offre une proposition nouvelle qui fera certainement école, tant le confort de la large ouverture nous semble universel et indéniable.

     

    Comme on s'y attend de la part de Fizik, les finitions sont irréprochables !

     

    Les chiffres

    Modèle testé : Vento Argo R3 140mm (Existe également en version R1, avec rails en carbone)

    poids VdR : 221 grammes

    Tarif : 139€ 

    lien web Fizik

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :