Essai : Argon18 Krypton XRoad

Gravel venu d'outre-Atlantique, le Krypton XRoad est une version offroad crée à partir du Krypton : le cyclosportif de la gamme.
Publié le 01/05/2017 12:23 -
9781 vues - 0 commentaire
  • Krypton XRoad, un Gravel venu du Québec

    Argon 18 est une marque québécoise. Ces Français du Nouveau Monde développent et créent parmi les plus beaux vélos de route et de triathlon de la planète. Le stand de la marque sur chaque Eurobike est souvent une oasis où il fait bon s'arrêter, l'occasion de mettre de côté la langue de Shakespeare et d'écouter le doux accent québécois. L'arrêt est toujours riche en nouveautés pour l'année suivante mais également quasiment pour la décennie. Argon 18 travaille beaucoup sur l'aérodynamisme et sur les outils de mesures embarqués. Nous vous mettons ici le lien de la news de l'Eurobike 2016 sur Argon 18, rendez-vous en août prochain pour découvrir du concret vraisemblablement.

    Les Argonautes ou possesseurs de vélo Argon 18 sont encore trop peu nombreux dans l'hexagone, à moins, si comme nous vous habitez dans une région où la concentration de clubs de triathlon est importante. En effet, la marque et son distributeur français, ESM Sport ont même créé une équipe amateur tournée vers la longue distance : le Team Argon 18 France. Une initiative louable qui n'est pas si courante y compris dans le milieu de la route, elle dynamisme réellement bien la marque dans le milieu du triathlon.

    Plus discrète sur la route, Argon 18 ne va cependant pas le rester longtemps. Déjà l'an passé les Québécois frappaient fort avec le sponsoring de l'équipe allemande Bora. En 2017, les ambitions sont autres avec une Pro Tour Kazakh, la fameuse équipe Astana et son mentor Alexandre Vinokourov. Le bleu émeraude typique d'Astana orne depuis janvier les Galliums Pro des coureurs. On espère retrouver un semblant de réplica à la gamme 2018 puisque qu'Argon et Astana sont liés pour trois ans. Cela apportera un peu de fun côté design, car en effet chez Argon on ne sort pas du noir et rouge avec des touches de blanc par si et par là. La marque se concentre plus sur ses concepts maisons, voyons ceux qu'embarque notre Krypton XRoad.

    La marque à l'atome cultive son image SF (Science Fiction) dans la déco et dans les noms de ses modèles : Electron, Krypton, Nitrogen, Gallium ...

    Les concepts Argon 18 adaptés à notre Gravel

    Commençons par l'avant du vélo avec la présence du Système 3D, ce système d'insert aluminium permet d'avoir trois hauteurs différentes de douille de direction pour chaque taille de cadre. Sur notre médium, la douille peut être choisie en H1 (hauteur 152mm), H2 (hauteur 166mm) ou H3 (hauteur 176mm). Trois hauteurs très différentes selon la pratique du cycliste, nous avons choisi d'être au plus bas avec la solution H1 à droite sur le schéma ci-dessous. Avec le Système 3D, consommateur et fabricant y trouvent leurs comptes. Argon 18 offre un vrai large panel de tailles avec seulement six moules, réduisant ainsi les coûts de fabrication. Le cycliste voit son cadre Argon être évolutif en fonction de ses besoins et plus rigide de l'avant en frontal comparativement à un empilement de cales classiques. Le Système 3D est un vrai atout pour les vélos Argon 18, le résultat même en H3 est esthétique et sécurisant. Reste à voir comment la conversion s'effectue et si elle n'impose pas de conserver un pivot de fourche trop long.

    L'Optimal Balance doit ici être évoqué, présent sur toute la gamme. Il s'agit du mélange entre légèreté, rigidité, aérodynamisme et confort. Une philosophie qui guide les ingénieurs d'Argon dans leurs choix, rendant les vélos à la fois esthétiquement harmonieux et performants. Le Krypton XRoad bénéficie de l'expérience d'Argon en matière de géométrie, le vélo est facile à prendre en main. Il faut aussi savoir que les sections de tubes sont adaptées selon les tailles, dans le but d'avoir toujours les mêmes propriétés de performance et confort sur les petites et les grandes tailles.

    Une fiche technique avec quelques petits couacs

    Le montage complet de ce modèle est décrit en fin de cet article, nous allons ici rentrer un peu plus dans les détails sur certains points. Tout d'abord la nature du cadre : du carbone c'est presque une évidence chez Argon 18, haut module à la finition irréprochable. La cadre est compatible avec les transmissions électriques, il reste par contre à l'ancien standard de fixation des roues. Du bon vieux 9mm ou QR (Quick Release), une caractéristique qui ne nous a pas gêné lors de ce test. C'est même plutôt pratique sur certains points, lors du transport dans un coffre par exemple. Nous n'avons pas noté de manque de rigidité sur les gros freinages, le seul bémol selon nous est que ce vélo passera forcement sous peu en axe traversant. Argon 18 dispose d'ailleurs déjà d'un ingénieux système rapide (voir vidéo en bas d'article).Alors faut-il attendre cette modification pour s'intéresser à ce vélo ? La question est identique pour tous les vélos disques encore en QR au passage ! La fourche est également aux couleurs Argon 18, l'offset et l'angle du tube de direction ne sont pas communiqués sur le site Argon 18. Au roulage, on se rend rapidement compte que le pilotage est sportif, droite et massive cette fourche plaira aux pilotes précis et techniques. Dernier produit Argon 18, la tige de selle carbone en diamètre 27.2mm adopte un recul de 15mm, recul ajustable par simple inversion des supports hauts et bas. La modification entraîne l'avancement de 5mm de la selle, le recul total devient donc 10mm pour cette tige de selle. Une personnalisation bienvenue qui pourra permettre au cycliste d'ajuster au mieux sa position après une étude posturale par exemple.

    Pour la transmission, RAS l'ensemble fonctionne bien, cela grâce à un routing simple dans le tube diagonal et sous la base en externe pour le dérailleur arrière. Le Sram Force 22, est égal à lui-même, viril mais précis ! La suite du montage intègre des produits du distributeur français ESM Sport. Roue Vision et pneus Kenda composent le train roulant. Deux produits qui dénotent selon nous sur un montage de ce type. Commençons par les routes Vision Team 30 Disc, trop lourdes (plus de 2kg) elles pénalisent le vélo dans les relances et grèvent le confort général. Un modèle supérieur et Tubeless Ready aurait été préférable. Les pneus Kenda Happy Medium sont ici montés en 3 mm, il s'agit de la largeur maximale que le Kryption XRoad autorise. C'est même un peu juste (voir photo ci-dessous) à l'avant, dommage à l'heure où Gravel se conjugue avec gros volumes. Sur piste et en forêt le pneu se comporte bien, l'accroche latérale est même très bonne. Sur la route par contre, le profil pointe de diamant du Happy Medium scotche littéralement le bitume, il faut jouer avec les pressions pour obtenir du rendement correct.

    Sur piste et sur route

    Voilà les deux surfaces de prédilection du Krypton XRoad, à sa sortie la marque avait également communiqué sur le cyclocross. Personnellement, on ne voit pas trop ce vélo dans cette discipline ou alors sur des parcours ultra roulant et secs. On a bien vu quelques images d'un cyclocrossman canadien avec, mais impossible de remettre la main dessus. La fourche d'origine avait peut-être été changée, va savoir ! Nous l'avons donc testé en tant que Gravel bike et vélo d'entraînement sur route à la fin de cet hiver. Le Krypton XRoad est clairement un vélo pour sportif, on imagine bien s'engager sur une course au long court moyennant quelques modifications sur l'équipement. Vous l'avez compris nous parlons des roues principalement, par contre pour une épreuve de type Gravel Enduro comme on en voit de plus en plus. Passez votre chemin, au fil des heures l'Argon 18 sera plutôt un frein dans les descentes cassantes, surtout que la monte de pneumatique reste limitée à un gros 32mm.

    Exigeant, mais performant en sous-bois et sur piste le Krypton XRoad est plus facilement exploitable sur route. Là, il fait parler sa rigidité, boîtier et triangle avant sont tous deux bien verrouillés. La différence de rendement avec un vélo de route pure est vraiment minime. En mettant des pneus slicks en 28mm par exemple le Krypton XRoad est chaussé idéalement. Le vélo se transforme ainsi en un excellent vélo pour cyclosportive type Tour des Flandres ou Paris-Roubaix Challenge. Il faudra quelques watts pour passer les forts pourcentages à cause du poids global, il faut compter 8kg complet avec des roues dignes de ce nom et des pneus slicks. le Krypton XRoad sera à l'aise et précis sur les multiples virages et tournants abrupts autour des Monts des Flandres. Il y a donc plus de Road dans ce vélo que le X en somme, ce n'est pas pour nous déplaire au regard du développement compact (50x34). Un choix bien plus adapté pour le cyclosportif baroudeur et voyageur, mais moins adapté pour le Gravel où le monoplateau a plus son sens.

    Le plus Gravel des triathlètes

    On aurait pu choisir également : un Gravel pour triathlète. Plus sérieusement, il est vrai que le Krypton XRoad va s'adresser à des cyclistes sportifs. Etre gainer comme un triathlète permet d'exploiter ce Québécois. Peu typé comme vélo pour un Gravel, le Krypton XRoad se confond dans la gamme Argon 18. Le gap entre tous les modèles va encore se réduire en 2018. En effet le Gallium Pro Disc augmente sa section utile de pneus de 28mm à 40mm. Il va probablement prendre des parts de marché à notre Krypton XRoad, un vélo en mutation prochainement ? Pourquoi pas un monster Gravel compatible 700 et 27.5, Argon 18 passerait alors plus du côté X laissant le Road au reste de la gamme.

    Les + :


    • dynamisme et rigidité du cadre
    • finition et concepts Argon 18 exclusifs

    Les - :

    • ensemble roues/pneus pas à la hauteur du cadre et de la valeur globale du vélo
    • rapport prix/équipements peu élevé

    Fiche technique :

    Poids VDR : 8,6665 Kg en taille M (avec porte bidon FSA mais sans pédales)

    Prix : Prix : 3500€ ou 1600€ le kit cadre

    Site web : Argon18

    Distributeur : ESM Sport

    Les specs :

    Tailles

    XXS (44-46), XS (47-50), S (51-53), M (54-56), L (57-59), XL (60-62)

    Cadre :

    Argon 18 Nanotech Tubing HM5007 BB86 Press Fit

    Fourche:

    Argon 18 KR36X Carbon 9mm

    Pédalier :

    FSA Gossamer 50x34

    Dérailleurs :

    Sram Force 22

    Shifters :

    Sram Force 22, 2x11V

    Cassette :

    Sram 1170, 11-speed 11-32

    Roues :

    Vision Team 30 Disc

    Pneus :

    Kenda Happy Medium 700x32C

    Freins :

    Sram Force Hydro, 140 mm

    Cintre :

    FSA Omega 40cm

    Potence :

    FSA Omega

    Selle :

    Ritchey WCS

    Tige de selle :

    Argon 18, ASP-1600 Carbon 27,2mm

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :