Essai Canyon Ultimate CF SLX 9.0 / L’équilibre parfait pour les cyclistes confirmés !

Spécialisée dans la vente par correspondance, Canyon est reconnu pour l’excellence de ses produits et des rapports qualité-prix au top. Ayant redessiné son best-seller CF SLX, Vélo de Route a profité de cette occasion pour effectuer un essai de longue durée.
Publié le 07/10/2014 10:55 -
41914 lectures - 0 commentaire
  • Texte : Krachy

    Images : Yan Robatel

     

    Tout nouveau, tout beau !

    Pour cette nouvelle version, l’entreprise de Coblence a travaillé sur l’amélioration de la rigidité latérale et de la souplesse verticale. Même s’il épargne le cycliste des chocs et des vibrations en provenance de la route, ce modèle reste avant tout axé compétition à 100%. Cette année il a notamment brillé aux mains de Nairo Quintana sur le Giro et d’Alexander Kristoff sur la Primavera.

    Ce cadre en carbone se démarque sur de nombreux points. Nous citons la finesse de ses haubans, l’imposante boîte de pédalier, une patte de patte de dérailleur fixée en sandwich sur le cadre et par une finition irréprochable. La jonction des haubans, qui passent autour du tube de selle maximise la dissipation des chocs sans pénaliser le rendement. Toujours dans un souci de confort, la tige de selle WCLS et la fourche composite intègrent du basalte. Le cadre, disponible en sept tailles, est annoncé à 790 grammes et la fourche au pivot 1’’1/4 à 320 grammes.

     

    Presque un sans-faute !

    Ce n’est pas le modèle le plus onéreux de la famille CF SLX, mais il mérite toute notre attention. Il n’y a rien à jeter sur ce vélo ! A moins de quatre mille euros, on repart avec un cadre de qualité équipé d’un groupe complet Shimano Dura-Ace mécanique, de composants Ritchey WCS et de roues Mavic différenciées avant-arrière. Tous ces éléments ont fait leurs preuves tant au niveau des performances que de la fiabilité. A l’usage nous avons validé tous ces éléments… Sauf nos patins de freins qui ont eu tendance à glacer dans les longues descentes. Nous allons enquêter sur ce point !

     

    Un vélo… Deux visages !

    Les réglages effectués et le traditionnel changement de pédalier réalisé, nous entamons une longue période d’essai. Entre les virées alpines, des parcours nerveux et même de la compétition, nous n’avons pas épargné ce Canyon ! Ce vélo possède deux visages que nous vous détaillons ci-dessous.

    A faible allure, quand on est cramé ou que la puissance manque dans les jambes, l’Ultimate CF SLX se montre docile. On ne se trouve pas planté dans les bosses, on profite de la faible inertie du vélo pour grimper sans se presser. Ce vélo parait alors facile mais presque fade.

    En pressant fort sur les pédales, la donne change radicalement. Le cadre répond présent à toutes attaques de watts : plus on appuie violemment, plus il se montre nerveux. Les bases de 410mm ne pénalisent pas la nervosité lors d’attaques franches. C’est un régal tant dans les attaques dans un col, que les relances dans les petites bosses ou dans le cadre d’un emballage final.

    En plus de ses qualités dynamiques, le confort se montre sans reproche. En se montrant semblable à bien des «grand fondo», il atteint l’excellence pour sa catégorie. Ce Canyon est aidé par la tige de selle VCLS, mais sa fourche et ses haubans participent également à ce comportement appréciable. Les trous et les irrégularités de la route sont largement atténués. La rigidité latérale se montre également parfaitement maitrisée, le rendement répond présent sans jamais pénaliser le comportement en courbes.

    En changeant les roues, de plus hautes à basses, il est possible de typer ce vélo pour des parcours rapides, nerveux ou pour filer en toute sérénité en haute montagne. Avec un peu d’énergie, ce vélo sait tout faire ! Un vélo exceptionnel, d’autant plus si on possède les jambes pour s’accorder avec son caractère «bipolaire» !

     

    Pour qui ?

    Devenant riche en sensations et efficace à mesure que la vitesse et la puissance s’élèvent, ce Canyon Ultimate CF SLX ne lâche pas son bonhomme si ce dernier fatigue. Sa facilité, son confort et sa faible inertie font de ce vélo un modèle accessible à la grande majorité des cyclistes, il serait cependant regrettable de ne pas pouvoir l’exploiter pleinement et de découvrir sa réelle personnalité.

     

    + : rigide, nerveux, confortable

    - : RAS sauf pour les mous des gambettes !

     

    Prix : 3'899 euros

    Poids : 6’770 grammes (sans pédales, avec porte-gourde et pédalier Ultegra)

     

    Curriculum Vitae

    • Cadre Canyon Ultimate CF SLX
    • Fourche Canyon One One Four SLX, pivot 1’’1/4, construction 100% carbone
    • Direction Acros Ai-70 Fiber, intégrée
    • Potence Ritchey WCS, alu, 120mm
    • Cintre Ritchey WCS Evo Curve, alu, 42cm
    • Pédalier Shimano Ultegra, 175mm, 53X39 dents. De série Shimano Dura-Ace, 172.5mm, 52X36 dents
    • K7 Shimano Dura-Ace, 11-28 dents
    • Dérailleur av. Shimano Dura-Ace
    • Dérailleur ar. Shimano Dura-Ace
    • Poignées/leviers Shimano Dura-Ace
    • Roues Mavic Kysrium SLR WTS
    • Pneus Mavic Yksion Pro GripLink et PowerLink
    • Tige de selle Canyon WCLS
    • Selle Fizik Arione Donna MG
    • Tailles XS, S, M, L, XL, 2XL, 3XL
    • Plus d’informations & distribution www.canyon.com

     

    Géométrie

    • Taille : M
    • Angle direction : 73.26°
    • Angle de selle : 73.5°
    • Top tube : 549mm
    • Tube de selle : 537mm
    • Bases : 410 mm
    • Douille : 150mm
    • Plongée (selle-cintre) : 9.5cm
    • Empattement : 978mm
    • Stack : 560mm
    • Reach : 383mm

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :