Essai : garde-boue Roadracer mark III

Cet hiver VDR roulera au sec !
Publié le 20/10/2016 10:59 - par
6636 vues - 0 commentaire
  • Le garde-boue est certainement l'un des plus grands tabous du cyclisme français ! mais pas pour VDR : entre les matins humides, les ciels menaçants et les journées totalement pluvieuses, nous ne nous laisserons plus dicter nos sorties par la météo.

    Pas embarassé par ce genre d'apriori, la société anglaise Crudproduct, a développé des garde-boue (très) légers destinés aux vélos de course depuis 2009. Il faut dire que le garde boue est, en Angleterre, une institution, et pas que pour aller au boulot.

     

    Ayant par le passé utilisé le "Roadracer II" avec bonheur, notre curosité fut éveillée par ce tout nouveau Roadracer III, et ses changements visibles.

    Le concept Roadracer : amovible et minimaliste pour TOUS les vélos

    Il faut dire que les Roadracer reposent sur quelques grands principes de design qui les différencient des garde-boue traditionnels :

    Tout d'abord ils sont destinés aux vélos "de course", exactement ceux qui n'ont pas été conçus pour des garde-boue, et qui manquent cruellement de dégagement autant que des points de fixations nécessaires. Mais avec leur conception minimaliste, affinée au passage des étriers de freins, les Roadracers s'adaptent justement à pratiquement tous les vélos : si vous passez une clé Allen de 4mm entre votre étrier de frein et votre pneu...pour pourrez installer le Roadracer, d'autant qu'ils se fixent sans visserie.

    C'est ensuite leur conception ultra légère, en plastique, qui les rend si discret. à 245 grammes la paire, leur présence est pratiquement sans influence sur la dynamique du vélo, et c'est bien sur facteur important dans "l'acceptation" du garde-boue poru un usage sportif.

     

     

    Un mot sur le Roadracer 2...

    En pratique, si le Roadracer 2 remplissait bien sa mission côté pluie, il était un peu long à installer, et surtout à ajuster pour éviter tous frottements. Néanmoins ils permirent de rouler par tous les temps avec des pneus jusqu'à 28mm et une esthétique assez réussie. Restait une souplesse générale qui occasionnait un peu de mouvement et quelques frottements intermitants, mais à 180 grammes la paire pour une trentaine d'euros c'était difficile d'en demander plus....

     

    ...et place au roadracer 3

    Avec ses nouveaux bras musclés, la nouvelle version a semble-t-il voulu avant tout adresser ces problèmes de stabilité de la précédente.

    Dès la première installation, le 3 s'avère notablement différent : l'armature est effectivement plus rigide, mais surtout la fixation repose sur un genre de "super velcro" à coller à l'intérieur des haubans et de la fourche. La colle semble particulièrement efficace, et la fixation au velcro est facile et franche. (Oui, les velcros restent à demeure sur le cadre...)

    Par ailleurs, pour suivre la tendance générale, le passage de roue lui même est nettement plus large. Annoncé pour un pneu de 35mm, ce qui semble probable, il avale en tout cas facilement un pneu de 28mm, avec plus de dégagement qu'avant et une meilleure couverture.

     

     

    Sur la route

    Nous avons pris soin d'attendre un jour particulièrement humide pour ce premier essai...et il s'est avéré concluant à tous points de vue.

    Tout d'abord, et c'est l'essentiel : on reste sec ! la couverture est très bonne, et la zone asymétrique qui protège le pédalier est également très efficace à préserver la transmission des projections. La partie avant de la roue avant reste un peu courte et étroite, l'arrière de l'arrière pourrait descendre un peu plus bas, mais l'efficacité globale reste très bonne, y compris sur une route totalement trempée.

     

    Ensuite, et c'est également crutial, les garde-boue sont nettement plus rigides. Pas de mouvements latéraux, ni de contacts intermitant avec les pneus. C'est bien mieux que sur la version précédente. Il faut dire qu'à 245 grammes, le système a tout de même pris 30% sur la version précédente. Le plastique semble par contre de même nature, et à ce poids, n'est évidemment pas des plus solides. Cela ne pose aucun problème sur la route, mais demande un peu de vigilance dans les manips annexes : montage/démontage, cage d'escalier, voiture...

     

    La fixation par "velcro" est totalemen fiable. Le "velcro" est beaucoup plus profond et dur qu'un velcro textile, offrant une fixation parfaitement rigide. Il permet l'installation sans aucun outil, et par conséquent les ajustements en cours de route. Une fois pris l'habitude du positionnement, la pose/dépose des 2 gardes-boue se fait en moins d'une minute, ce qui enlève toute hésitation de les utiliser lorsque le temps est simplement menaçant. Là encore un net progrès sur les élastiques de la version 2. Nous avons regretté qu'il n'y ait pas un deuxième set de velcro, de rechange ou pour équiper un deuxième vélo.

     

     

    En résumé

    Le Roadracer 3 propose enfin une solution pratique et efficace pour rouler par tous les temps. Adaptable sur tous vélo, sans modification, installation sans outil en moins d'une minute, sans balourd...bref il adresse à lui seul tous les problèmes inhérent au garde boue...difficile de trouver meilleur compromis.

     

    Distribution / Prix

    Le Roadracer n'est malheureusement pas distribué en France, mais disponible sur de nombreux sites anglais bien connus aux alentours des 45€.

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :