Open MIN.D., le Route ouvert

Il y a bien un vélo de route chez Open Cycle. Peu courant en France, il est encore plus rare d'avoir la chance d'en rouler un ! Nous avons pu le faire chez veloderoute.com.
Publié le 04/10/2021 17:18 - par
2765 vues - 0 commentaire
  • On a mis à l'épreuve ce joli MIN.D. durant quelques semaines dans les Pyrénées. Histoire d'escalader quelques cols mythiques comme ici Peyresourde. 

     

    Un OVNI chez OPEN

     

    On a la chance de bien connaître Open et d'avoir suivi son ascension. Gérard Vroomen et Andy Kessler, les créateurs de la marque, ont d'abord proposé un VTT semi-rigide (toujours présent avec les dernières mises à jour du moment : le One+) avant de commencer le développement d'un suspendu et finalement prendre la tangente du Gravel. Un choix payant puisqu'aujourd'hui les Gravel Open font partie des vélos les plus désirables du marché. La société Open Cycle a su garder son identité en proposant une gamme réduite et tournée vers l'excellence. Pour resituer la gamme, les trois modèles Gravel sont les suivants : UP (le classique), UPPER (un UP plus léger) et le Wide (un UP pour les gros pneus). 

    Le succès du Gravel étant tel chez Open et d'une manière générale partout ailleurs, le dernier-né de la marque est passé un peu inaperçu. C'est notre avis en tout cas, ce vélo c'est celui que vous avez sous les yeux : le MIN.D. (MINimal Design). Un châssis route sorti en mai 2020 que nous vous présentions ICI. Minimaliste et moderne, il représente la vision des créateurs de ce que doit être un "Route" ou plutôt un "All-Road". Il nous fallait le tester, notre séjour estival à la montagne était l’occasion rêvée. 

    Le MIN.D. est uniquement vendu en kit cadre (+ fourche, jeu de direction, axes traversants et deux types de chariots de selle), le tarif est de 3600 €. La marque annonce 870 grammes pour le cadre et 335 grammes pour la fourche. Côté coloris, deux options sont proposées : un bleu foncé avec l'intérieur des bases et de la fourche arc-en-ciel et une livraison possible en RTP (Ready To Paint). La version RTP peut également être laissée brute pour un ensemble furtif. 

    Pour le montage, notre vélo de test provient de chez Mohawk's, le distributeur Open en France. Logique donc de retrouver du matos provenant des autres marques distribuées par Mohawk's. Il aurait été dommage de dénaturer un cadre prestigieux comme le MIN.D., on a donc le droit à une transmission Sram Force AXS, des périphériques et des roues Enve Foundation, on a ajouté notre touche personnelle : la selle Fabric S-Line. Un montage que l'on peut estimer autour des 8000 € pour un poids total de 7,44 Kg sans pédales. Un résultat cohérent avec les composants présents, les roues font par exemple 1541 grammes, on n'est est donc pas sur des produits très légers. Peu importe, le vélo a une sacrée gueule, certains le trouveront discret, les connaisseurs l’apprécieront. 

    Avant de passer à la partie terrain, regardons de plus près comment Open a conçu sa tige de selle intégrée. 

     

    Le première chose qui accroche l'oeil en regardant le MIN.D. c'est la finesse des tubes. La tige de selle intégrée est elle aussi une curiosité, son diamètre extérieur est de 25 mm. Associée avec les haubans cintrés, elle apporte du confort. 

     

    Pour régler la hauteur après la coupe, il suffit de terminer le travail avec des cales de différentes épaisseurs. L'ajustement de 15 à 35 mm avec deux versions de stubby (partie supérieure). Le stress d'une coupe trop courte ou la crainte d'une revente difficile semble levée. Cependant, compte tenu du coût d'achat important du MIN.D., même si vous êtes bricoleurs il semble indiqué de laisser le magasin gérer la coupe initiale. 

     

    Un stubby vient coiffer l'ensemble, il se verrouille grâce à deux petites BTR qui poussent une plaque contre la tige carbone. 

     

     

    Coup de foudre à Peyresourde

     

    Avant de le tester, nous voyions le MIN.D. comme un vélo de montagne. On l'a même pris dans les Pyrénées pour cette raison, c'était cependant un constat réducteur. Cet Open est finalement un vélo performant dans tous les domaines. Le terme "All-Road" est indiqué ou  "route moderne", comme vous le voulez ! C'est un régal et une chance de pouvoir rouler sur un vélo comme cela, il est efficace et facile quelle que soit votre vitesse. En gros, il convient à tout le monde mis à part sans doute le pur coursier qui lui reprochera sans doute son manque d"Aéro"; rassurez-vous cepedant, le MIN.D. sait également rouler vite sur le plat.

    Par rapport à un vélo Aéro comme le Lapierre Aircode DRS, il va atteindre plus rapidement de hautes vitesses (au delà de 40 km/h) en revanche il va avoir plus de mal à tenir cette allure soutenue. La différence entre les deux vélos est indéniable, le Lapierre est une brute, le MIN.D. est plus feutré. La route est tellement bien filtrée avec ce vélo, le triangle arrière travail de concert avec la tige de selle. Open a poussé sa finesse à l’extrême, son diamètre est seulement de 25 mm.

    Habituellement, on n'est pas fan des tiges de selle intégrées, on trouve que cela n'apporte pas grand chose et que cela complique les réglages posturaux. Ici au contraire, cela participe au confort, donc on valide. D'autant que sur notre taille Médium (pour 1m78), sa longueur est bien proportionnée. La ligne du vélo est d'autant magnifiée. Niveau confort, il faut aussi associer le triangle arrière et particulièrement les haubans. Ils sont fins, cintrés et apportent un confort vertical indéniable. Sur tous les revêtements, le vélo filtre et la roue arrière reste collée au sol. C'est un vrai avantage pour transmettre l'énergie en danseuse sur des petites routes comme on en rencontre dans les Pyrénées. 

     

    Sur les petites routes et autres cols pyrénéens, le MIN.D. s'est senti comme un poisson dans l'eau. On a pu juger de ses aptitudes à la grimpette dans Peyresourde, le Port de Balès ou l’interminable col de la Llose du côté de Font-Romeu. Ce vélo est un grimpeur hors pair, son poids contenu permet de parvenir au sommet dans les meilleures conditions, rapidement ou à l'économie. Son poste de pilotage relativement haut permet un accès facile aux différentes positions. Le cintre Enve SES AR offre un drop réduit (127 mm), on peut donc même mettre les mains en bas en pleine montée.

    La transmission est également idéale pour les virées montagneuses. Le choix d'un pédalier double 46x36 et d'une cassette 10x28 est un plus pour aborder la montagne sereinement. La fatigue aidant, c'est bon de pouvoir mettre tout à gauche et conserver une bonne vélocité. Les rouleurs trouveront le plateau de 46 dents trop petit, on ne peut pas tout avoir. Reste que le 46 est polyvalent, à part pour les courses en peloton il fait l'affaire.   

    Après 10 000 mètres de dénivelé, l'Open MIN.D. nous est apparu comme un super vélo de route. Super dans le sens d'un vélo complet avec pour seule limite la profondeur de votre compte en banque.  

     

    La montée du col de Vidauque (à partir de Cheval-blanc dans le Vaucluse) est plutôt virile, elle offre l’accès à la merveilleuse forêt d'Oppede et ses grands cèdres. Un itinéraire qui se mérite, ses pentes sont irrégulières (certains passage dépassent les 10%) et son revêtement est proche de celui d'une DFCI. Ce jour là, le MIN.D. nous a permis de boucler un joli tour dans le Luberon sur cette route fermée à la circulation.

     

    Les vélos de montagne sont parfois démonstratifs. Chez Open Cycle, le MIN.D. mise plus sur l'efficacité et le confort global. À son guidon, on est en place pour les longues montées. On l'a vérifié dans le col de la Llose notamment, 1h36 d'ascension pour les 24 km. Autant dire que le confort est plus que crucial pour grimper correctement. La géométrie du MIN.D. permet d'obtenir une position sportive sans être extrême. La douille de direction fait par exemple 158 mm, une mensuration généreuse pour un Médium. 

     

    Côté matos, cet essai nous a confortés sur l'excellente prestation du groupe Sram Force AXS. La découverte se situe plutôt au niveau des roues avec les Enve Foundation en 45 mm. Ces Enve du "pauvre" (elles ne coûtent que 1800 €) font un super job, même en montagne. Le compromis entre rendement / rigidité et vivacité est bon. Leur poids de 1541 grammes n'est pas spectaculaire mais l'ensemble est très cohérent. Coup de cœur pour le MIN.D. mais aussi pour les Foundation 45. 

     

    Bon grimpeur, bon rouleur, le MIN.D. va descendre également à toute vitesse si l'envie vous en dit. On trouve rapidement ses marques les mains au creux du cintre, le levier de frein toujours à portée de main.  

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :