Origine Graxx : Une…bonne surprise !

Origine a réussi à trouver sa place sur le marché ultra concurrentiel du vélo grâce à des produits de qualité proposés à des tarifs attractifs. Ce succès rapide engendre son lot de fans et ses inévitables détracteurs. Pour en savoir plus, nous avons testé durant de longs mois son modèle de gravel à travers nos parcours favoris en poussant le vice jusqu’à être par moments déraisonnables tout en restant toujours objectif et clair dans nos intentions.
Publié le 13/11/2020 12:00 - par
4089 vues - 4 commentaires
  • Texte : Amaël Donnet

    Photos : Amaël Donnet, Vincent Becqué, Damien Bisetti

     

    Sportif… et nerveux !

    L’acide désoxyribonucléique (ADN) d’Origine c’est la sportivité et la facilité d’utilisation. Les vélos doivent être efficaces, rapides et ce sans être excessivement exigeant. L’entretien se doit également d’être simple, exit donc l’intégration à outrance et les solutions techniques qui compliquent la maintenance du vélo. Les lignes du cadre et son architecture sont plutôt classiques, nous notons cependant un tube supérieur relativement incliné. En plus des tubes anguleux, cela apporte une allure assez agressive au châssis qui n’est pas pour nous déplaire !

    Le cadre châssis est intégralement en carbone, Origine utilise des fibres Toray T800, M40 et M50. Les ingénieurs ont étudié sur un axe de travail qui diffère de ce qui se fait habituellement. Plus que de proposer des rigidités axiales et latérales fortes, Origine mise sur une élasticité du cadre afin de le rendre le plus vivant possible et accessible à un public large. Ce dernier fonctionne un peu comme un arc. Ce concept est nommé «Dynamic Response».

    Le développement de ce cadre garanti à vie pour le premier acquéreur est réalisé en France, tout comme les travaux de peintures et de finitions. Sa réalisation est en revanche délocalisée en Asie. Comme beaucoup de marque en fait... Origine a cependant le mérite de procéder aux travaux de finition et de gérer la peinture. Les dégagements de la fourche et du triangle arrière permettent d’installer des pneus de 700X45mm. Le boîtier de pédalier est au standard Boost BB86 Pressfit, des inserts sont placés sur le cadre et la fourche afin de permettre l’installation de pare-boue ou d’un porte-bagages. Le cadre, compatible avec des transmissions mono ou double-plateaux, est livré avec les axes traversants. Le kt cadre est vendu aux alentours de 1'420 euros et le poids estimé est de 1'679 grammes (cadre, fourche, axes, pattes de dérailleur, collier de selle).

     

     

    Une plongée de douze centimètres, notre position était sportive sur cet Origine, mais cela ne nous a nullement gêné dans les parties techniques et engagées.

     

    Le Graxx est compatible avec les transmissions «mono» et double-plateaux.

     

    Pour être plus précis qu l'autocollant Origine : le développement est assuré en France puis le cadre est fabriqué en Asie. Par la suite, la peinture, les finitions et le montage sont réalisés dans l’usine Origine (Nord).

     

    La zone du boîtier de pédalier est plutôt généreuse. Ce gravel reste malgré tout assez nerveux et peu exigeant.

     

    Malgré des haubans hauts et la présence d’un pontet de rigidification, ce Graax nous a semblé être plutôt confortable.

     

    Petit CV du cadre

    • Carbone Toray T800, M40 et M50
    • Axes 12X100 et 12X142mm
    • Dégagement 700X45
    • Disques 160mm avant, 140mm à l’arrière
    • Diamètre tige de selle 27.2mm
    • Boîtier de pédalier compatible avec les axes Shimano 24mm, Rotor 24mm, FSA MegaExo 24mm, Sram GXP 24mm
    • Montage mono ou double-plateaux
    • Vendu en kit cadre ou en montage complet

     

    Du côté de la géométrie : sans excentricité !

    Mis à part un sloping prononcé (tube supérieur fortement incliné), Origine propose des géométries à la fois (trop ?) sages et équilibrées.

     

    L’équipement – Sobre et classe

    Origine propose divers montages à travers un configurateur très fonctionnel, en quelques clics il est possible de se construire un vélo unique et au rapport qualité/prix très attractif. En optant pour des composants milieu de gamme et un groupe Sram Force, le prix dépasse à peine les trois milles euros. Vu le comportement du vélo, à lire plus bas, il s’agit à notre avis d’une bonne affaire.

    Pour cet essai nous sommes partis sur le montage d’un kit cadre, nous souhaitons maximiser le comportement sportif du cadre tour en assurant une certaine fiabilité. Pour ce faire nous avons opté pour un groupe Shimano GRX, pour un poste de pilotage et un train roulant orienté vers la performance. Les pneus Zipp Tangente Course sont montés tubeless et des inserts Effetto Mariposa protègent les jantes DT Swiss d’impacts violents.

     

    Le Graxx en mode gravel alpin

    Nous vous devons l’avouer, en lisant la fiche technique de cet Origine Graax nous étions quelque peu sceptiques sur la géométrie sage et sur une construction très classique. Nous avions peur d’être limité sur nos terrains d’essai qui sont le plus souvent assez engagé. Mais que nenni, ce Graxx nous a continuellement surpris… en bien !

    Notre Origine Graax prend la pause devant le Grand Muveran. Pour les fans de lecture et de roman, je vous conseille de lire le Dragon du Muveran de Marc Voltenauer.

     

    Avec une plongée de douze centimètres et une bonne allonge, notre position est plutôt sportive sur ce gravel. C’est favorable pour le pédalage et cela n’a jamais été pénalisant sur les parties techniques grâce à une parfaite précision de conduite et à un confort de bon aloi. Nous avons été très étonnés par ses capacités dans les parties techniques. Il est possible d’engager fort à son guidon, ce gravel n’est jamais piégeur et il encaisse beaucoup. Nous l’avons aussi trouvé assez joueur grâce à sa nervosité intrinsèque. Inutile de dire que nous avons presque poussé le bouchon trop loin… !

    Et au pédalage, c’est comment ? Ce vélo bondit au moindre coup de pédale, les accélérations sont vives. On se prend vite au jeu, on relance fort… Et paf, on explose. Mais là pas de panique, car si le Graxx est un gravel très vivant, il est tout aussi tolérant : il pardonne bien les pannes de watts. Et ce même avec notre montage plutôt radical. Cet Origine est clairement plus élastique que rigide, les gros gabarits qui pédalent en puissance arriveront à ses limites dans les sprints et dans le cadre d’un usage 100% route. Pour les autres cyclistes, il n’y a aucune crainte à avoir. C’est en changeant les roues et en roulant sur route que nous avons ressenti ce phénomène, ce dernier est moins sensible dans le terrain. Le Graxx excelle sur les parcours tortueux dotés de nombreuses relances et sur les tracés vallonnés à montagneux. Et quelle bonne surprise, bravo à Origine !

     

    La crête de Javerne avec en toile de fond le lac Léman

     

    On pourrait penser qu’un gravel n’a rien à faire sur ce type de terrain. Mais ne vous fier par aux apparences, avec les qualités de cet Origine, un montage fiabilisé grâce notamment aux inserts Effetto Mariposa et un honnête coup de guidon, ça passe crème !

     

     

    Là ça se complique, ne pas merder, ne pas merder !

     

    Est-ce raisonnable ? Non, sûrement pas… !

     

    Pour qui ?

    Performant mais accessible, ce gravel signé Origine possède un spectre d’utilisation très large. Le configurateur est un plus qui permet de typer ce vélo en fonction de ses envies et de son budget. Sa géométrie relativement sage et son dégagement maxi de 700X45 n’en font pas un gravel ultra radical, toutefois nous l’avons poussé dans ces retranchements sans jamais nous sentir en danger. Dans ce domaine et au niveau de sa sportivité, cet Origine ressemble un peu au Santa Cruz Stigmata (notre essai est à lire ici ), avec en plus un surcroît de nervosité et de confort en sus.

     

    Petite pause durant la rando du Tour du Canton de Genève. C’est de la balle ! Tant le vélo que cette rando :-)

     

    Les plus et les moins

    • Les plus : vélo nerveux et accessible, grande polyvalence, excellent rapport qualité/prix
    • Les moins : passages internes perfectibles

     

    Prix et poids

    • 1'420 euros (kit cadre)
    • 1'679 grammes (kit cadre), 8’390 grammes notre vélo complet (avec pédales Shimano XT, deux porte-bidons et un support de GPS)

     

    Curriculum Vitae

    Cadre et fourche Toray T800, M40 et M50

    Direction intégrée

    Cintre Zipp SC SL70 XPLR, 42cm

    Potence Wren, 90cm

    Groupe Shimano GRX RX800, mono 42 dents, K7 11-42 dents

    Roues DT Swiss ERC 1100

    Pneus Zipp Tangente Course G40, 700X40, inserts Effetto Mariposa Invader

    Tige de selle KCNC

    Selle Syncros

    Tailles S, M, L & XL

    + d’informations Origine Cycles

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 4 Commentaires


    avatar  Publié le 2020-11-13 13:28:37 par Laurentg

    Je suis convaincu par Origine car je suis satisfait du mien.
    Est ce que ce Graxx pourrait prendre le départ d'un Ultra route, type Race accros ou Bikeman Corsica ?
    Merci pour tous ces essais
    avatar  Publié le 2020-11-13 17:05:42 par Krachy

    @Laurentg Je pense qu'il peut s’acquitter de cette tâche sans trop de souci ;-)
    avatar  Publié le 2020-11-18 20:53:42 par rucky68

    merci Tonton pour cet essai. Je serai preneur d'autre conseil pour viabiliser le GRAXX pour une activité un peu plus engagé (je pèse 100 kg) et j'ai souvent cassé mon matos... Je vois que tu n'as cassé ton Graxx comme tu avais cassé malheureusement ton titane CMT (vélo que je trouve magnifique). Je serai d'ailleurs aussi preneur d'un comparatif entre ces deux vélos, car ça me gratte toujours d'acheter un cadre titane.
    encore merci
    avatar  Publié le 2020-11-22 21:30:46 par Krachy

    @rucky68, il m'est impossible de comparer le CMT qui était fait sur.-mesure et selon mes besoins vis-à-vis d'un vélo de série ;-) Concernant le Graax, si tu souhaite le fiabiliser, je pense qu'il faut choisir des roues robustes et des pneus roulants assez larges. Le titane c'est bien et inaltérable en théorie, mais il est difficile de le mettre en œuvre. L'acier haut de gamme possède des qualités relativement similaire et c'est plus facile à mettre en œuvre.
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :