Essai : Origine Axxome II GTR

Haut de gamme, français et abordable... trop beau pour être vrai ?
Publié le 21/09/2020 07:10 - par
4882 vues - 0 commentaire
  • Tout le monde ne connait pas encore Origine, ou en tout cas mal !

    C'est que la jeune entreprise du Nord s'est pour l'instant  plus attachée à son coeur de métier, qui est la vente direct de vélo au meilleur rapport qualité-prix du marché, que sur les moyens de l'expliquer. Le travail et le bouche à oreille ont été les deux principaux moteurs d'Origine, qui semble aujourd'hui passer un cap, avec notamment la sortie récente de sa gamme de roues. Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, rappelons qu'Origine est disponible exclusivement en ligne, et permet, via un configurateur très bien conçu, de "monter" son vélo, composant par composant, en choisissant aussi sa peinture. Le résultat, un produit fini personnalisé et au tarif très attractif. La question que tout le monde se pose est bien sur, que valent-ils vraiment ses Origine ?

    Pour répondre à ces questions, nous avons lancé un test de longue durée (1000KM), sur le fer de lance de la marque, le "Axxome II GTR", soit le cadre route le plus haut de gamme en version disque.

    Avec ses 7,3 kg, en ordre de marche, l'Axxome ne craint pas les gros dénivelés

     

     

    Cadre, Philosophie et Géométrie

    Origine n'est pas simplement un assembleur. Les cadres sont conçus par les ingénieurs du bureau d'étude de Somain, réalisés en Asie chez les fournisseurs les plus expérimentés, et offrent au final des caractéristiques propres à Origine, nous y reviendrons, très spécifiques et assez différentes, dans leur philosophie, de ce qu'offre les leaders du marché.

    Dans cette version haut de gamme, le cadre est réalisé avec les meilleurs fibres possibles, non pour offrir le cadre le plus rigide possible, mais le meilleur équilibre entre confort, efficacité et poids.

    Le look est à nos yeux très sympathique, en tout cas plutôt classique et élégant dans ses lignes, avec un top tube presque horizontal et des tubes ronds de diamètres contenus. Pas de cockpit intégré, de haubans abaissés, ni de tubes torturés... malgré ses disques, notre GTR équilibre au mieux lignes classiques et équipements contemporains.

    Les haubans sans pontet de la version disque épurent la ligne de l'Axxome II

    Il est équipé des très pratiques axes rapides Mavic "semi-traversants" et peut accueillir sans problème des pneus de 28mm (voire 30mm à l'arrière)

     

    Nous avons testé une taille Medium avec un top tube de 54cm.

    Compte tenu de l'angle de selle à 73°, l'Axxome est un poil  plus compact que d'autres "coursiers", il est également un poil plus haut, avec une hauteur de douille de 145mm. Rien qui ne puisse se résoudre par le choix de la bonne potence, et surement pour nombre d'entre nous le bon moyen de rouler "sur la douille", sans entretoise.

    Au global rien de très spécial pour un vélo de course, si ce n'est peut être l'angle de direction de 72°, que d'autres marques réservent à la catégorie endurance.

     

    Une silhouette néo-classique très épurée, en nette opposition à la direction prise par les marques premium... mais qui a pourtant de nombreux adeptes !

     

    Vélo-Montage- Prix

    Pour le test nous n'avons pas configuré un vélo neuf, mais utilisé un vélo de test déjà monté, réalisé à base de composants sans fantaisie, mais aussi sans surprise.  Même si le montage est à la carte, la carte vous guide vers des produits éprouvés et au rapport qualité prix indiscutable. Pour nous ce fut un groupe Ultegra Di2, des périphériques Ritchey, une selle Italia et des roues Fulcrum Racing Zero Carbon DB 2WF en 30mm de haut.

    Hormis les roues qui nous ont positivement impressionné, le reste s'est avéré, comme attendu, sans surprise, fonctionnant de manière aussi irréprochable que transparente, bref de quoi se concentrer totalement sur l'essentiel : le cadre.

    En utilisant le configurateur, nous avons reproduit notre vélo d'essai en ligne : il coûte 5640€ et pèse 7076 gr (sans pédales).

    Prêt à rouler, nous l'avons pesé à 7kg300 une fois nos pédales et porte-bidon installés, ce qui prouve :

    1- que le poids du configurateur est très fiable

    2- que le Axxome II est très léger (n'oublions pas que c'est un montage Ultegra Disque, pas un Dura-Ace)

     

     

    En route : une performance calibrée !

    Ce qui frappe d'emblé est l'assise très équilibrée du vélo. Aucune sensation bizarre, l'Axxome est bien posé sur la route et inspire immédiatement confiance. Aucune vibration, ni directe, ni sournoise.

    Le vélo se met facilement en mouvement, et prend aisément de la vitesse, mais sans débauche de sensations, au contraire tout en douceur et progressivité. Nous voilà déjà dans le vif du sujet, le "caractère" du cadre... il faut du temps pour apprécier la philosophie Origine, faite pour accompagner le cycliste plus que pour le pousser dans ces retranchements. l'Axxome est bon compagnon !

    En col, le cadre se révèle particulièrement efficace. Assis comme en danseuse, l'Axxome est aussi à l'aise sur un long col qu'une courte bosse. Il faut noter que les roues Fulcrum Racing Zero Carbon DB 2WF le complémente à merveille en montagne.

    Nous avons aussi pu le tester avec des Cosmic en 45mm qui sont certainement plus aéro et plus polyvalentes, (mais aussi moins réactives) et que l'Axxome accèpte aisément. Là encore, la tolérance du cadre lui permet aussi bien d'acceuillir des roues hautes sans se transformer en bout de bois, que des basses. Tous les vélos n'ont pas cette marge de manoeuvre.

    Quelque soit la situation, la force de l'Axxome réside dans sa facilité d'accompagner le pédalage, de rester dans la fluidité, et c'est d'autant plus vrai que les sorties sont longues.

    Un test VdR ne serait pas complet sans quelques kilomètres hors-piste

     

    En descente, l'Axxome se montre une fois encore très agréable. La direction est précise, les freinages sains, et une fois encore la chassis encaissent particulièrement bien trous et bosses. La fourche est frontalement très confortable. Nous ne voyons pas nécessairement d'avantage à l'angle de 72°, pas d'inconvénient non plus, c'est le genre de côte auxquelles on s'adapte rapidement et facilement (si toutefois on s'en rend même compte).

     

    Au fil des kilomètres, et en reprenant régulièrement d'autres vélos, on note l'excellente filtration de l'Axxome II, qui s'avère très confortable pour la catégorie. On peut même dire qu'il se rapproche plus au niveau confort de ce que les autres marques proposait dans la catégorie "agonisante" de l'endurance, coincée entre des courses de plus en plus confortable et des gravels de plus en plus dynamiques.

    La finesse des tubes supérieurs fait presque oublier las bases massives qui donnent à l'Axxome II une assise remarquable, que ce soit en descente ou en danseuse.

     

     

     

    Alors que lui manque-t-il ?

    Côté spec et look, il est un peu à la traine sur l'aérodynamique et l'intégration... ce qui lui permet de rester très compétitif en poids, notamment comparativement à des montages similaires (Ultegra) qui flirtent généralement avec les 8 Kg (mais bon, on nous dit que le poids ne compte plus).

    Là où il est un peu plus en retrait c'est au niveau du passage de roue. 28mm est parfait pour un route à disque, mais nombre de ses concurrents sont "Roubaix Ready" avec de la place pour du 32mm, voire plus ce qui offre un supplément de polyvalence, quand le parcours l'impose.

    En terme de performance pure par rapport aux références du secteur (par exemple le Tarmac SL7), l'Axxome II GTR est moins brillant et explosif... mais est ce un défaut ? tout dépend pour qui... un vélo World Tour permet de grappiller 20 à 30 secondes sur une montée d'une demi-heure, le jour où vous êtes dans votre forme de l'année. D'un autre côté il peut aussi vous couter des minutes quand ça ne vas pas si bien... En réalité cette différence supposée ne joue absolument pas sur la vitesse moyenne. La différence n'existe que dans des situations extrêmes et transitoires qui correspondent aux rares instants de course que peu de cyclistes pratiquent : attaque, contre, sprint

     

    Au final, on peut dire qu'il y a de la part d'Origine un grand savoir-faire distillé dans l'Axxome II.

    Alors que les grandes marques ont pris le parti de "calibrer" leurs cadres pour les coureurs pros (et leur communication aussi), Origine a choisi, au contraire, de les adapter au mieux à ses clients. Aussi, si l'Axxome n'est pas fait pour gagner le Tour, il n'est pas non plus une "déclinaison", mais bel et bien un cadre parfaitement calibré pour son propriétaire. Ce n'est pas pour autant un cadre de "seconde zone", mais au contraire un cadre qui offrira la meilleur performance possible à des cyclistes "ordinaires"... et on n'entend pas par "ordinaire" ceux des fins de classements, mais la catégorie d'amateurs passionnés qui roulent 5 000 à 10 000 bornes par ans et dont la FTP se situent entre 200 et 300W.

    Ce tuning précis et ce confort, accompagné d'un comportement en descente très sain, et d'un poids très compétitif font de cet Axxome II GTR un partenaire idéal pour de longues sorties, qu'elles soient plates ou montagneuses.

     

    Customisation oblige, l'Axxome II est pourvu de toutes les possibilités de cablage interne pour l'hydraulique, les câbles ou l'électricité.

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :