Essai : roues VENN par Topwheels

Quand le vélo devient voilier... plongée dans le monde des jantes hautes, des profils aérodynamiques et des parcours venteux.
Publié le 05/07/2020 09:06 - par
3573 vues - 0 commentaire
  • Si les roues en carbone sont devenues la touche finale de tout vélo qui se respecte, les roues "hautes", 50mm et plus, restent une catégorie à part.

    Rigides, sensibles aux vent, (plus) lourdes ces roues ne sont clairement pas une solution universelle. Elle ne vont pas à tous les cyclistes, pas à tous les vélos, pas à toutes les météos...

    Et pourtant, on ne peut nier que lorsque les conditions sont réunies, il y a une certaine magie à rouler avec, un peu comme quand on hisse le spinnaker d'un trimaran (je suppose, n'ayant aucune expérience marine)

    Mais... comme toujours les choses évoluent, les frontières deviennent poreuses, 45mm est le nouveau 35mm etc... Aussi quand Topwheels, un des monteurs artisanaux les plus réputés du territoire, nous a proposé à l'essai ces roues de sa confection, nous avons accepté immédiatement, et plongé dans l'univers du vélo à (plus) grande vitesse.

     

    Présentation

    François Feyt de Topwheels a choisi pour ce montage des composants qu'il affectionne, dans le but de réaliser une roue haute très aéro, tout en veillant à ne pas faire exploser le budget ou la balance.

     

    Côté budget, ça part pourtant assez mal, avec des moyeux DT Swiss 180. Mais c'est pour la bonne cause, à 87gr pour l'avant et 183 pour l'arrière, difficile de trouver meilleur compromis

    Rayons : là encore, les Sapim CX-ray sont également les plus chers du marché, mais sans équivalent dans le haut-de-gamme, car aéro, légers, solides.

    Alors où se rattrapent-on ? sur les jantes. VENN est une entreprise belge qui design des jantes selon des modèles aérodynamiques très élaborés comme nous le verrons.

    Ce modèle "Rev 507 TCC" est proposé au détail à 359€... le tiers du prix des leaders du marché, tout en affichant une finition magnifique.

     

    Les Rev 507 ont les spécificités suivantes :

    Hauteur 50,7mm

    Largeur ext / int : 27mm / 21mm

    Freinage patin - Pneu chambre ou tubeless.

     

    La première chose qui frappe dans ces jantes est leur profil qui ne ressemble pas aux profils classiques en U, ou en V. Il serait tentant de réduire à un "entre-deux", mais nous ne tenterons pas ce raccourci par respect pour le travail incroyable développé par l'ensemble des acteurs du secteur pour avoir fait autant évolué les roues hautes ces 20 dernières années.

     

    Résultat

    Une roue de 50mm, au profil "novateur", à pneu, tubeless et freinage patin à environ 1450 gr paire, c'est un très beau résultat.

    Nous n'avons pas le poids des jantes, mais vu le poids final, elles ne sont pas très lourdes, probablement autour de 480 grammes.

    Poids : AR 659 - AR 793, soit  1452gr la paire.

    Prix : 1665€ (A titre d'info, le même montage avec des moyeux DT 350 permet de baisser le prix à 1130€ pour une pénalité d'environ 100gr)

     

    En Route

    Nous avons fait confiance au produit ! Et choisi une après-midi de fort vent, et un long tour aux profils modérés (mais développant tout de même près de 2000M de D+ sur 100km) et nous n'avons pas été déçu de notre découverte. Des PR à foison.

    Le vent de dos aide, mais les roues aussi. Vent de face, c'est toujours flagrant... et de côté, c'est encore plus impressionnant. Non on n'a pas l'impression d'être en Open Pro, on sent bien que ça bouge un peu, mais moins qu'avec des Enve 3.4, pourtant une référence dans le domaine et pourtant moins hautes (38mm à l'AV /42mm à l'AR) !

     

    Les roues sont incroyablement efficaces, et tout à fait utilisables. C'est vraiment une révélation ! Il est vrai que dans cette version patin, la direction n'est pas perturbée par le disque, un élément qui a un impact souvent "sous estimé", pour ne pas dire "étouffé" sur l'aérodynamique

    Le secret tient bien sur dans le profil. Un profil ni en V, ni en U, donc mais qui emprunte au profil aéronautique breveté "NACA", et qui ressemble aussi au profil utilisé par Enve, sur ses roues arrières.

     

    Bien sur passé l'euphorie d'un déplacement à une telle vitesse dans de telles conditions, il nous faut aussi retrouver un peu d'objectivité pour le reste du test...

    En montée c'est toujours à notre avis la limite des jantes hautes. Nous avions déjà tenté un pari similaire avec les Light Bicycle 45mm montées sur des moyeux très légers. Le résultat est comme ici, un poids global spectaculaire, et un comportement vraiment pleinement utilisable dans un parcours vallonnée. Il n'y évidemment rien à gagner à entreprendre de longs et/ou raides cols en roues hautes... L'effet est plus ou moins prononcé selon la puissance du pilote, et la tolérance du vélo, mais bien entendu ces roues de 50mm n'étaient pas destinées à la haute montagne.

    En descente, rien à dire. la précision est irréprochable, et l'empreinte au sol idéale. Il faut dire (au passage) que les nouveaux Michelin Power tubeless en 25mm sont autant impressionnant en rendement qu'en grip (et selon nous devant les autres acteurs du secteur).

    Avec la largeur interne de 21mm des jantes Venn, les pneus (affichés en 25mm) atteignent pratiquement les 30mm ! Les sensations de grips et de confort sont fantastiques, même si on imagine, que le potentiel aérodynamique aurait pu être optimisé avec une taille de pneu inférieure : un comble vu les performances constatées dans cette configuration !

     

    Freinage

    Nous avons utilisé les patins gris Brako fourni par Topwheels. Après une courte période de rodage, je freinage est devenu satisfaisant sans jamais être impressionnant.

    Initialement le freinage n'est pas mordant, puis lorsque la température s'élève il devient très efficace, et enfin dans un troisième temps, se dégrade à nouveau. Ce n'est pas un scénario idéal, mais on s'y habitue néanmoins. D'un autre côté, compte tenu du test, nous pouvons dire que ces roues ne sont pas destinées aux régions de montagne, et que le freinage s'avère donc malgré tout satisfaisant pour le programme de ces roues. 

     

     

    Conclusion

    A l'inverse des roues RAR que nous testions récemment, ces VENN n'ont pas vocation à être polyvalentes. Ce sera donc un achat de passion, mais qui nous parait néanmoins très intéressant  pour les habitants de régions plates, qui plus est ventées !

    Si le freinage est un peu en retrait sur la concurrence, le budget est lui très avantageux, et les performances au vent, et notamment aux vents latéraux sont bluffantes.

    Le site de Venn affiche un diagramme comparatif réalisé en soufflerie qui montre la supériorité du profil Venn sur les grandes marques aux angles élevés.

    Sans pouvoir le vérifier, nos impressions nous porterait à le croire, tant nous n'avions jamais connu ce niveau de performance et de sérénité dans le vent.

     

    C'est vraiment le trait de caractère de ces roues, et aussi une révélation... car c'est vraiment dans les situations de forts vents que l'aérodynamique prend tous son sens ! A quoi bon avoir des roues hautes si on ne peut l'utiliser que vent de dos... ces roues Venn semblent nous propulser, au propre comme au figuré, dans un nouvel univers !

     

    +

    aérodynamique exceptionnelle

    spec poids / prix compétitive

    montage à la carte chez Topwheels

    -

    freinage en retrait sur les leader

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :