Zipp 303S : tarif agressif et maxi plaisir !

C’est une sortie que nous attendions avec impatience, nous étions pressés de vous dévoiler cette nouveauté intéressante. Désormais les roues 303 S remplacent les 302. Zipp a formulé deux souhaits avec ces roues : améliorer le rendement et offrir du matériel performant à un prix relativement abordable.
Publié le 05/05/2020 16:00 - par
6146 vues - 0 commentaire
  • Texte : Amaël Donnet

    Photos : Amaël Donnet, Carine Contier & Vincent Becqué

     

    Une approche globale – «Making You Faster»

    Les remplaçantes des 302 ont été conçues pour s’exprimer pleinement sur les longues sorties sur route ainsi que dans d’une pratique gravel sage. Le gravel «pas sage», on le retrouve par ici .

    Pour ces roues polyvalentes, Zipp a développé une nouvelle approche. Zipp utilise la phrase marketing «Making you faster», cela signifie que l’intention initiale est de vous rendre plus rapide. Pour atteindre ce but, traditionnellement la marque d’Indianapolis se focalisait principalement sur l’aéro. Mais la pensée change, comme le monde. Bastien Donzé, responsable du développement des roues Zipp, nous explique avoir cherché à offrir des roues qui délivrent un maximum de rendement tout en se montrant adaptées à un maximum de cyclistes et à tous types de route. Les besoins étant identifiés, il a fallu déterminer les points essentiels d’une roue orientée vers la longue distance. Après de nombreux essais, Zipp a retenu quelques points essentiels.

     

    • Réduire la résistance au roulement : Il est coutumier de penser que pour réduire la résistance au roulement les choix d’une forte pression pneumatique et des sections étroites sont la clef du succès. Si on applique l’empreinte au sol de cette combinaison, la trace est longue et fine. En choisissant des pneus plus larges et en abaissant la pression, cette empreinte diminue en longueur, mais elle augmente, logiquement, en largeur. Il faut savoir que la superficie détermine la résistance au roulement. Il est ainsi possible de la réduire en jouant finement avec les curseurs que sont la largeur du pneumatique et les pressions utilisées. Un pneu large et peu gonflé pour avoir le même rendement qu’un pneu étroit, tout en offrant plus de confort et une tenue de route améliorée. Il est même possible d’obtenir un rendement supérieur. Les plus incrédules peuvent faire le test, nous l’avons fait et nous ne reviendrons pas en arrière.
    • Abaisser le poids : Pour relancer plus facilement et pour faciliter les ascensions, Zipp a abaissé le poids de ses roues. Ce gain concerne principalement les jantes car les masses en rotation sont un élément crucial pour favoriser les accélérations franches et pour rendre les montées un peu plus faciles. Zipp annonce un poids de 1'540 grammes, nous les avons pesées à 1'550 grammes avec les valves et les fonds de jante tubeless. C’est une bonne surprise, car certaines marques annoncent parfois des chiffres fantaisistes. Ces 303 S affichent sur la balance un poids identique aux actuelles 303 NSW, le tout pour un tarif divisé par un facteur de 2.72 !
    • Réduire la fatigue :Les vibrations et les petits chocs sont une source de fatigue. En adoptant des pneus plus larges et en abaissant la pression, les vibrations sont atténuées et es irrégularité de la route sont lissées sans impacter la résistance au roulement. N’oublions que chaque perte de contact au sol, le rendement s’évapore dans les airs ! Cela nous rappelle une phrase d’une publicité automobile : «Sans maîtrise la puissance n’est rien.»
    • Aéro :Zipp ne pouvait pas renier ses acquis ! La résistance à l’air, l’aérodynamique, reste un élément essentiel. La nouvelle génération de roues sera proposée exclusivement en version «freinage à disque». Le fait de pouvoir s’affranchir des flancs nécessaires au freinage à patin, a permis à Zipp d’affiner la jonction jante/pneu et de réduire ainsi les turbulences.

     

     

     

    303 S versus 302 – De nouvelles jantes

    Entre ces deux paires de roues, le profane remarquera en premier lieu le changement de la typographie. Ce changement concerne tous les nouveaux composants et autres roues Zipp. Ceci n’est cependant que la pointe de l’iceberg ! La jante, au profil symétrique, a été entièrement revue. Si la hauteur de 45mm reste identique, les couches de fibre de carbone ont été peaufinées et les largeurs progressent. A l’extérieur le gain est de deux millimètres (pour atteindre 27mm), à l’interne c’est encore plus marqué. L’élargissement se porte à sept millimètres ! La largeur entre les flancs mesure désormais 23mm.Sur cette nouvelle jante, les crochets disparaissent (la jante est hookless). Zipp suit ainsi une tendance lancée par Enve (sur la route). Cette technologie est à contrario bien répandue en VTT. Ces choix ont été dictés par le souhait de maximiser le comportement avec des pneus de 28mm.

    Focus sur le profil de la jante. On remarque aussi que le lettrage Zipp a été revu, c’est à la fois moderne, discret et agressif.

     

    A gauche, la nouvelle jante Zipp 303. Les flancs sont droits, ils ne sont pas équipés de crochets. A droite la jante des DT Swiss ERC 1100, les flancs possèdent en leur sommet deux petits rebords. Il s’agit des crochets. Les jantes sans crochets, dénommées souvent hookless, sont apparues depuis quelques années en VTT. Ne vous inquiétez pas, la tenue du pneu est parfaite si on respecte les recommandations des constructeurs.

     

    Les moyeux sont inchangés. Si le moyeu avant est volumineux… Le moyeu arrière se montre massif. On adore !

     

    Le rayonnage et les moyeux sont inchangés. Zipp est resté classique dans ce domaine, les rayons coudés sont croisés par deux et les écrous sont à l’extérieur de la jante. Avec un poids dépassant légèrement les 1'500 grammes, le gain est proche de 150 grammes vis-à-vis des 302. Le prix chute également, il s’affiche désormais à 1'100 euros pour la paire de 303 S. Ce tarif s’explique par un nouveau processus de fabrication et par une délocalisation de la production à Taïwan. Attention Zipp n’utilise pas de sous-traitants, elle possède sa propre production au sein de la structure Sram et le processus de fabrication est identique à celui d’Indianapolis. C’est à ce jour la seule jante Zipp fabriquée ailleurs qu’aux USA. Ces évolutions n’ont pas de répercussion sur les rigidités (latérale et axiale) ainsi que sur la fiabilité. La preuve est que Zipp adopte une politique de garantie à vie (ceci n’est valable que pour le premier acheteur) sur ces nouvelles roues, cela concerne également les dégâts causés par des accident.

     

    Le rayonnage est classique, les rayons coudés sont croisés par deux et les écrous externes sont en laiton. Ces choix facilitent l’entretien de ces roues.

     

    Petit CV

    • Jante en carbone (fibres unidirectionnelles), sans crochets, hauteur de 45mm, largeur externe 28mm, largeur interne 23mm
    • Rayonnage, 24 rayons croisés par deux
    • Rayons Sapim CX-Sprint, écrous en laiton
    • Moyeux 76-176D
    • Entraxes, 12X100mm & 12X142mm
    • Roue-libre à trois cliquets
    • Corps de roue-libre Sram XRD, Sram/Shimano
    • Fixation du disque Centerlock
    • Uniquement compatible avec les pneus tubeless, pression maximum de 5 bars
    • Poids, 1'550 grammes la paire avec les valves et les fonds de jantes, roue avant 720 grammes, roue arrière 830 grammes
    • Tarifs, 1'100 euros, roue avant 525 euros, roue arrière 575 euros

     

    Quelques préconisations à respecter

    Ces jantes larges et dépourvues de crochets nécessitent quelques règles à suivre, celles-ci sont simples et elles concernent la sécurité.

    • En premier lieu ces roues sont compatibles uniquement avec des pneumatiques tubeless. Il est possible de monter des chambres à air en cas de crevaison, mais il ne faut en aucun cas monter des pneus traditionnels.
    • La pression ne doit pas excéder les 5 bars.
    • La largeur du pneumatique ne doit pas être 110% inférieure au ratio de la largeur de la jante. A savoir 25mm pour une largeur interne de 23mm.

    Ce lien vous renvoie sur les préconisations de gonflage conseillé par Zipp. Celles-ci correspondent avec celles données par l’application MyMavic.

     

    Pression maxi cinq bars !

     

    Place à l’action !

    Ces 303 S permettent d’entrer dans le monde de Zipp mais ce n’est clairement pas de l’entrée de gamme. La nouvelle esthétique met bien en valeur ces roues, c’est à la fois sobre et racé.

    Ces 303 S ressemblent, en matière de polyvalence, au Mavic CPX Pro Carbon montées artisanalement. Elles passent admirablement bien sur tous les terrains, des parcours vallonnés à la montagne en passant par des tracés nerveux mais plats. Ces Zipp se sont montrées un peu moins viriles que les Mavic sans être moins efficace. On peut faire l’analogie avec l’expression «une main de fer dans un gant de velours». Elles s’emmènent un peu plus facilement et elles nécessitent moins de watts pour s’exprimer pleinement. Le tout sans s’écrouler dans les sprints ou les relances supérieures à 1'200 watts. Leur aérodynamique nous a paru légèrement supérieure, mais malheureusement nous n’avons pas les outils nécessaires pour mesurer nos sensations scientifiquement. D’après Zipp, ces roues en combinaison avec des pneus de 28mm apportent un gain de dix watts à 40km/h en rapport des anciennes 302. Nous pouvons croire en ces chiffres, sans les valider, si nous tenons compte de tous les paramètres (aéro, motricité & résistance au roulement) en progression.

     

    Grimpette sur les hauts d’Aigle. C’est en bordure de cette ville vaudoise que l’UCI a pris ses quartiers depuis de longues années. Par le passé, les bureaux étaient situés pas loin de ceux du CIO à Lausanne.

     

    Perdu dans les collines chablisiennes, un terrain de jeu qui sied à merveille pour ces nouvelles 303.

     

    Nous avons installé sur ces roues des pneus Vittoria Corsa G2 tubeless, les pressions utilisées étaient de 4.6 bars à l’avant et de 4.8 bars à l’arrière. Gonflés à ces pressions et disposés sur des jantes d’une largeur interne de 23mm, les Vittoria prennent du volume. Nous les avons mesurés à 30.5mm de large au pied-à-coulisse. Le confort est dément, sans impacter négativement le rendement. Le maintien des pneumatiques est excellent, la précision de conduite est tout simplement parfaite. Ces roues sont diaboliques en descente et dans les courbes rapides.

    Si les 1'540 grammes ne se font jamais ressentir, dans les très longues pentes soutenues, on ressent une très légère inertie. Mais ce petit point perfectible n’entache en rien un bilan très satisfaisant. Il le serait même pour des roues à 2'000 euros, alors là, que dire de plus… ?!? Bravo Zipp ! Nous n’avons pas encore testé ces roues en gravel, cela sera l’occasion d’un essai complémentaire à celui-ci.

     

    Notre avis – le furtur

    Proposée à un tarif de 1'100 euros, un prix à la fois pas cher pour des roues «carbone» et une somme relativement rondelette pour la majorité des bourses, ces roues proposent une esthétique et un comportement correspondant à de roues bien plus haut de gamme. Si les roues de séries se comportent comme nos roues, gageons que Zipp risque de faire un carton. Ceci n’est pas une supposition d’un candidat à la présidence affichée avec une plume dans son cul, mais d’un testeur possédant une expérience de plus de vingt ans. C'est une dédicace personnelle à un politicien malheureux mal inspiré par la réussite de Coluche… !

    Avec ces 303 S, Zipp lance une nouvelle génération de roues. Il ne serait pas étonnant que la marque américaine décline ce concept sur d’autres modèles. Affaire à suivre, de très, très près !

     

    Petit wheelie pour saluer le petit village des Plans sur Bex. En hiver ce village de montagne abrite une piste de ski de fond relativement difficile. En sommes un peu comme la route qui mène des berges du Rhône aux Plans… !


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :