Spécial confinement : concilier Home-Trainer et philosophie de survie

Coureur amateur de très bon niveau, David Polveroni est devenu un véritable Pro du Home-Trainer. Mais pas par vocation ! A l'occasion de deux longues phases de rééducation, il est passé maitre en entrainement indoor. Ce faisant, il est aussi devenu philosophe dans l'acceptation des ces phénomènes indépendant de notre volonté. Et Il nous livre ses conseils spécial confinement et ses photos, garantis sans contact.
Publié le 01/04/2020 18:19 - par
2135 vues - 0 commentaire
  • Du Home-Trainer sur veloderoute.com !? décidément les conséquences du Corona Virus sont loin d'être toutes répertoriées !

    Nous avions déjà présenté le Factor VAM de David, a un moment ou n'imaginions jamais avoir la discussion suivante...

     

     

    Le fait est que David n'a pas eu que de la chance à vélo, et a connu deux très mauvaises chutes, à un an d'intervalle. Moyennant un nombre d'opérations conséquent, et d'une volonté de fer, il est pratiquement revenu à son meilleur niveau, et le home-trainer en est l'une des raisons, puisqu'il n'a (presque) jamais arrêté de pédaler, tout en restant à la maison de nombreux mois...

    C'est donc un grand mal, pour un petit bien, mais aujourd'hui David nous éclaire sur ce mode d'entraînement que peu d'entre nous pratiquent de manière régulière ou structurée.

    Mais il nous livre aussi en bonus, sa philosophie de sage relativisme qu'il a acquis suites a ces arrêts imprévus

     

    VdR : pour commencer, que tu peux conseiller comme matériel aux novices  ?
     
    David Polveroni  : Le matériel va dépendre des besoins de chacun. Mais pour conserver un bon physique, dans la période que nous vivons, un simple Home-Trainer où l'on pose sa roue arrière suffira.
    Par contre, dans le cadre d’une vrai programmation d’entraînement avec une utilisation assidue et poussée, je recommande vraiment un vrai Smart Trainer. L’investissement en vaut vraiment la chandelle d’autant que c’est du matériel qui s’use très peu.
     
    Au niveau installation,j’ai la chance de pouvoir me mettre sur ma terrasse qui offre un beau panorama, et j’ai ‘presque’ l’impression d’être en outdoor ! Pour peu qu’il y ai un peu de vent et j’ai une ventilation naturelle, c'est parfait.
     
     
     
    VdR : quelles fonctions sophistiquées et/ou connectées utilises tu ?
    DP : J’aime la fonction ERG que proposent Wahoo. Elle permet de faire exactement ce que l’on souhaite en terme de puissance. 
    On peut programmer ses séances via un compteur Wahoo ou Training Peaks. J'utilise aussi la plateforme  Zwift, quand je sais que je vais en avoir à faire pendant une longue période. Cela permet de faire différents parcours, de rouler avec des connaissances, de faire des courses.
    Bref les paysages défilent, et c’est tout de même plus ludique.
     
     
    Comble du cycliste confiné : faire du HT au soleil !
     
     
     
    VdR : comment tu organises ta semaine par rapport à la route normale ? 
    DP : Relativement de la même manière, cela ne change pas grand chose au final, si ce n’est le coup de pédalage qui est différent de la route. Le reste c’est dans la tête.
     
    VdR : Et côté volume ?
    DP : la sortie quotidienne devient du biquotidienne, ou presque, à raison de 6 jours sur 7.  
    Globalement je vais remplacer la sortie longue et ses intensités par deux sorties. Une similaire que j’aurai fais sur route le matin, et une autre, plus tranquille,  le matin à jeun ou bien en fin de journée.
     
    VdR : peux tu nous donner des exemples de séances force/vélocité/vo2
    DP : On peut tout faire sur HT, c’est a chacun de voir ses limites par rapport à ce qu’il ferai sur route.
    Il faut d'ailleurs prendre soin de re-déterminer son seuil FTP, car les valeurs peuvent varier sensiblement de celles auxquelles nous sommes habitués sur route.
     
    Par exemple pour un exercice de force sous max : un échauffement de 10 à 15 min, puis 6x (5 min a 55 tours) alterné par 2 min à 100 tours à la FTP. 
    Pour de la pma, un basique : 8x 45s(110%pma) avec des récup de 45s (50/60%)  
     
     
     
     
    VdR : quelle est ta plus longue séance de HT ?
    DP : J’ai déjà fais 5h dans la même journée, mais en plusieurs sessions tout de même.
     
    Mais globalement je pense qu’il vaut mieux privilégier le ht pour de courtes séances en essayant de développer ses points faibles et renforcer les fondamentaux.
    Il ne faut pas non plus être trop assidu : dans la période actuelle, une "sortie" quotidienne de 30 minutes permet déjà un minima d’activité physique
     
    VdR : Qu’est ce qu’on peut faire en plus du HT pour compléter l’entraînement indoor ?
     
    DP Les fondamentaux, gainage et étirements, mais aussi tout simplement se reposer.
    Pour la plupart c’est quelque chose de nouveau de faire que du HT et il faut un temps d’adaptation et trop en faire peut être néfaste. C’est à chacun de sentir ses besoins.
     

     

    VdR : finalement, toi qui a fait de longue période forcés de HT, est que tu penses que cette période peut être bénéfique ?
     
    DP : J'en suis certain. Comme après toute privation, le bénéfice sera important une fois ce « petit combat » réalisé.
    Ce qu’il faut, c’est tout mettre en oeuvre pour bien vivre ce temps (qui pour le moment est indéfini) afin d’avoir une reprise relativement facile.
     
     Il faut relativiser nos problèmes de cyclistes... on nous demande juste de rester chez nous ! 
     

     

     

     


    Galerie

  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :