Essais lubrifiants : NixFrixShun, Rex et Silca

Trois solutions de lubrification méconnues, avec des atouts différents et indéniables !
Publié le 21/03/2021 18:52 - par
1181 vues - 1 commentaire
  • L'hiver est propice à essayer des produits sur lesquels il n'est pas évident de se faire une idée dans le feu d'une saison. C'est le cas des huiles, qui nécessitent de longues périodes d'essai pour se faire une véritable idée sur leurs performances et qui sont, pour beaucoup d'entre nous, une histoire d'habitude. Au cours des trois hivers passés, j'ai eu l'opportunité d'essayer trois solutions de lubrification originales et méconnues. Voici un résumé de ces essais longue durée.

     

    Anatomie d'une chaîne et préparation de la lubrification

    Pour comprendre la lubrification d'une chaîne, il faut revenir à sa construction. En effet, contrairement à l'intuition initiale du novice, il n'est pas vraiment utile de lubrifier l'extérieur d'une chaîne. Au contraire, il faut s'attacher à lubrifier les surfaces de contact entre les pièces d'une chaîne, celles qu'on ne voit pas. Ce sont ces zones cachées qui sont responsables de la majorité des pertes par frottement d'une transmission de ce type. Mais lubrifier efficacement ces surfaces invisibles n'est pas forcément chose aisée. L'huile ou la cire doit se glisser entre des pièces métalliques, chasser l'air qui s'y trouve et ne pas s'échapper sous charge ou sous l'effet de l'humidité. Mission difficile !

    Pour rendre la lubrification d'une chaîne neuve plus aisée, il faut la débarrasser de la graisse qui l'imprègne à sa livraison. Cette graisse est nécessaire pour éviter le vieillissement dans des conditions de transport et stockage diverses et variées. Déballer une chaîne déjà rouillée ne ravirait personne... Mais appliquer une huile ou une cire est inutile sans enlever préalablement cette graisse de la chaîne. Dans le cas contraire, le lubrifiant appliqué est incapable de pénétrer dans les différentes interfaces à lubrifier, il reste essentiellement en surface. À la première sortie, il disparaît rapidement et la graisse collecte poussière et débris.

    Il convient donc de s'assurer que toute trace de cette graisse de livraison est chassée de la chaîne. Pour ça, rien de mieux qu'un bain prolongé dans une solution dégraissante, avec agitation régulière. Plusieurs bains peuvent s'avérer nécessaires, la graisse étant parfois coriace. Pour plus d'efficacité, veillez à remplacer le dégraissant à chaque bain ou à en utiliser différentes sortes (et à les recycler !). Ensuite, il faudra laisser la chaîne sécher suffisamment longtemps pour qu'il ne reste aucun solvant qui s'opposerait à la lubrification. Tout ce processus est un peu long, mais permet de mettre toutes chances de son côté pour faire durer sa chaîne et, plus largement, sa transmission.

     

    NixFrixShun Ultimate Chain Lube

    C'est l'expérience de coureur amateur en longue distance (Transcontinental, Paris-Brest-Paris) du créateur de NFS qui l'a fait se questionner sur les huiles. Insatisfait par la faible durée de vie de la majorité des produits qu'il a testés, notamment sous la pluie, il s'est mis à chercher une solution répondant à ses critères. L'idée derrière l'Ultimate Chain Lube est de supprimer tout composant porteur de sa formulation pour ne garder que les substances actives, celles réellement intéressantes dans la lubrification de la chaîne. La solution est évidente quand on la lit.

    Pourtant, la majorité des huiles du marché ont des fluides porteurs en larges quantités. Ils permettent de diminuer la viscosité de l'huile et donc en faciliter l'application, tout en transportant les lubrifiants dans les moindres recoins de la chaîne. Ces fluides porteurs sont ceux qu'on enlève avec le coup de chiffon sur la chaîne après une application et les premiers qui partent sous l'effet de l'eau. Finalement, quand on comprend cela, on se dit qu'on achète beaucoup de fluide porteur et probablement peu de composés intéressants pour nos chaînes...

    Sans fluide porteur, l'huile NFS surprend dès l'application. L'Ultimate Chain Lube est assez visqueuse et il ne faut en mettre qu'une petite quantité : 12 gouttes placées aléatoirement sur une chaîne. Pour répartir l'huile, il est impératif de faire tourner la transmission pendant 1min, sans changer de vitesse. Dans ce laps de temps, le plateau et le pignon collectent l'excédent d'huile et la distribuent à d'autres maillons de la chaîne. J'étais sceptique à la lecture de la procédure, par habitude des huiles plus fluides. Mais à l'essai, cela fonctionne parfaitement.

    Sur le terrain, l'Ultimate Chain Lube est une des huiles les plus résistantes et durables que j'ai pu essayée. N'étant pas un spécialiste de la longue distance, je n'ai pas pu l'éprouver au point de vérifier les chiffres avancés. Par contre, j'ai pu apprécier sa résistance au cours d'une saison de cyclocross particulièrement humide. Ainsi, l'Ultimate Chain Lube tient sur la chaîne toute la durée d'une course en conditions boueuses / pluvieuses. Pour un coureur de cyclocross sans deuxième vélo au poste, c'est un avantage et un poids de moins sur la conscience en se disant que le matériel ne se dégrade pas.

    L'Ultimate Chain Lube a aussi fait "renaître" plusieurs fois ma chaîne mise à mal par les conditions de course et les lavages haute pression tout aussi intensifs (oui, c'est mal). Même après avoir "abandonné" le vélo à l'atelier dès le lavage terminé, l'huile NFS a permis de combattre rapidement les effets naissants de la rouille et se préparer pour la prochaine course. Depuis cette saison difficile pour le matériel, convaincu par son efficacité, l'Ultimate Chain Lube a gardé une place de choix dans mon atelier. Adoptée !

    Tarif : $15 (hors port)
    Renseignements : nixfrixshun.com

     

    Rex Black Diamond et Race Day Spray

    Pour ceux que les sports alpins intéressent, Rex n'est peut-être pas un nom inconnu. En effet, l'entreprise finlandaise est une des références mondiales des solutions de fart, notamment pour le ski de fond. Rex a fait son quotidien de ce milieu où la performance d'un produit chimique fait ou défait une performance mondiale. En 2019, la gamme s'est élargie avec des produits pour le vélo, avec la même visée sur l'excellence, travaillée auprès d'athlètes.

    L'huile Black Diamond porte le nom des particules qu'elles contient et qui font sa performance dans la réduction de frottement entre éléments métalliques de la chaîne. Des tests laboratoire ont montré qu'elle permet d'économiser quelques watts par rapport à d'autres huiles connues du marché. Sur le terrain, notamment en tout terrain, il est difficile de ressentir ce gain de performance. Mais il est indéniable que l'huile Black Diamond pénètre facilement la chaîne et réduit les frottements rapidement à l'application. Sa durabilité est aussi très satisfaisante, ce qui permet d'éviter une application après chaque sortie, lorsque les conditions sont sèches.

    Les jours de course, j'ai aussi utilisé le Race Day Spray, qui est un complément dédié à la réduction de frottement. Après avoir huilé sa chaîne, on vaporise ce spray sur la cassette pour la recouvrir d'un composé de fluor réduisant les pertes par frottement dans la transmission. Immédiatement après l'application, on sent le gain à la réduction du bruit de la transmission et à l'effort nécessaire pour faire tourner les manivelles à la main. C'est impressionnant, mais attention à protéger ses disques à la vaporisation !

    Testé sur plusieurs courses de cyclocross, j'ai pu apprécier que la transmission traitée avec l'ensemble huile + spray reste propre tout au long d'une course, quelques soient les conditions. La transmission n'accumule aucun débris, reste silencieuse et efficace. Par contre, je n'ai pas pu réellement éprouver la durabilité du Race Day Spray, que Rex conseille aux coureurs d'épreuves longue durée (24h VTT, par exemple). Par contre, j'ai pu apprécier la facilité d'application de cette solution "bi-composant".

    Malgré le tarif élevé des deux produits Rex, cela reste plus séduisant pour un compétiteur amateur que les chaînes "préparées" vendues à prix d'or par certaines marques. En effet, ces chaînes sont rarement utilisables plus d'une course à performance optimale... Les produits Rex sont plus réalistes (30 applications pour l'huile, 6 pour le spray), et offrent une solution intéressante pour le quotidien comme le jour J. En effet, l'huile seule suffit à l'entraînement et le spray permet de mettre toutes les chances de son côté pour les grands jours.

    Tarifs : 39,50€ pour l'huile Black Diamond et 79,90€ pour le Race Day Spray
    Renseignements : rex.fi

     

    Silca Super Secret

    C'est une collaboration avec NFS qui a initié les travaux de Silca sur les produits lubrifiants. Depuis, l'entreprise a fait son chemin seule, en s'intéressant plutôt aux cires qu'aux huiles. D'autres acteurs du marché ont fait de même, renouvelant les usages des anciens qui trempaient leurs chaînes dans la paraffine. Vous trouverez d'ailleurs de nombreux tutoriels sur l'Internet pour cirer une chaîne correctement. Mais cela vous demandera d'investir dans du matériel et d'y dédier un temps conséquent pour que les bénéfices soient complets. Et c'est là que la cire Silca Super Secret entre en jeu.

    En effet, Silca a travaillé son produit pour que l'application soit beaucoup plus pratique et rapide. Il a fallu trouver la bonne formule pour que la fluidité initiale soit améliorée, afin de pénétrer plus facilement dans toutes les interfaces de la chaîne. Mais Silca a aussi cherché à garder les propriétés anti-frottements de la cire, sa résistance à l'humidité et sa durabilité. Le compromis est a priori difficile à trouver... Mais Silca s'est attelée au challenge et propose désormais ce produit très séduisant. 

    Par rapport à d'autres cires connues que j'ai utilisées, la Silca Super Secret est beaucoup plus fluide. Son application est donc plus facile et plus rapide, sans avoir recours à un bain de la  chaîne. Elle reste nettement moins en surface de la chaîne et il n'y a pas besoin de "masser" celle-ci pour faire pénétrer le lubrifiant entre les plaquettes et sous les rouleaux. Après application sur toute la chaîne (débarrassée de toute huile ou graisse au préalable, évidemment), quelques tours de manivelles suffisent pour diffuser dans toutes les interfaces. Cependant, comme toutes les cires, il faut toujours la laisser reposer plusieurs heures avant de rouler, pour que les bénéfices soient réellement visibles. Ça peut constituer un inconvénient pour certains.

    Sur le terrain, la Silca Super Secret se comporte comme une cire. La chaîne reste propre quel que soit le terrain (bitume sale, poussière, etc.), ne craint pas beaucoup l'humidité et la lubrification reste longtemps. Après la première application, j'ai pu m'abstenir de lubrifier pendant environ 200km (3 à 4 sorties d'entraînement hivernal), avant que le son de la transmission ne m'alerte. D'ailleurs, une caractéristique étonnante de cette cire est de rendre très silencieuse votre transmission. Ça ne corrige pas les défauts de réglage, tout de même !

    Après plusieurs mois d'essai, la Silca Super Secret m'a beaucoup plu. Son application aussi facile qu'une huile, sa durabilité et son effet silencieux m'ont convaincu. Certes son tarif est plus du double de la moyenne des produits lubrifiants grand public. Mais si on calcule en coût kilométrique, il est très probable que la Silca Super Secret soit gagnante. C'est un excellent produit, à la fois pratique et performant, qui conviendra à toutes les pratiques, mais intéressera particulièrement ceux qui passent plus de temps sur bitume.

    Tarif : 30€ les 125ml
    Renseignements : 2-11 Cycles 

     

    Conclusion

    Les trois solutions testées sont très différentes et ont toutes leurs intérêts, mais des applications assez différentes. Par leurs tarifs très élevés, les produits Rex s'adressent avant tout aux compétiteurs, ou à ceux qui recherchent les gains marginaux. Le gros atout de l'huile Black Diamond et du Race Day Spray reste qu'ils sont adaptés à une pratique amateur, tout en offrant des performances indéniables et dignes de l'excellence recherchée.

    À l'opposé, l'Ultimate Chain Lube de NFS est parfaitement dans les prix du marché. Son mode d'application peut perturber, mais les résultats sont bel et bien au rendez-vous. C'est un produit singulier qui remplit parfaitement son objectif de résistance et de durabilité. C'est le meilleur rapport performance / prix de cette série d'essais et probablement le produit le plus adapté au tout-terrain, notamment en conditions humides. Vous avez dit cyclocross ?

    Pour finir, la cire Silca Super Secret ne manque pas d'atouts. Sa fluidité en rend l'application très facile et ses performances font oublier rapidement son tarif un peu élevé. Même si cette cire conviendra à toutes les utilisations, elle est plus particulièrement à conseiller aux amateurs de bitume. En effet, c'est sur cette surface que son effet silencieux et sa durabilité sont les plus flagrants. Jens Voigt vous la conseille... Et VDR aussi !


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 1 Commentaire


    avatar  Publié le 2021-03-23 14:49:48 par 3al2v5

    Article intéressant avec des explications détaillées. Produit à essayer -:)
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :