Le Valais – Une histoire de vélo et de mondiaux

Pays de montagnes et de lacs, la Suisse mise sur le vélo ces dernières années car au niveau touristique, l’or blanc n’est plus aussi sûr que par le passé. Si le canton des Grisons a dégainé en premier en développant considérablement son offre VTT, le Valais mise sur un développement global du vélo en pensant à toutes les disciplines.
Publié le 03/08/2020 18:00 - par
2575 vues - 1 commentaire
  • Texte & photos : Amaël Donnet

     

    Nous avons roulé trois jours en Valais en juillet, en compagnie de quelques collègues, pour donner suite à l’invitation de Verbier Promotion. Des expériences vécues, nous allons vous en parler à travers deux sujets distincts. Pour cette première partie, nous avons mis l’accent sur la reconnaissance du parcours des Championnats du Monde 2020 #AigleMartigny2020.

     

    Mise en route - Mauvoisin

    A peine installé dans notre QG situé en plein centre de Verbier, nous partons dérouiller nos gambettes en effectuant l’ascension le Châble-Mauvoisin. La veille c’est sur cette partie finale que c’est joué les titres du championnat suisse de la montagne dans le cadre de la cinquantième édition de cette course de côte. Le paysage évolue par paliers. Il fait chaud dans la vallée de Bagnes, les prairies sont sèches, les cultures sont arrosées. Ca se rafraîchit à fur et à mesure que nous grimpons, les feuillus cèdent leur place aux épineux, puis au sommet à 1961m, l’eau turquoise n’est entourée que d’herbes et de rochers.

     

    La partie basse de cette ascension est soutenue, on se trouve tout de suite dans le bain, par la suite quelques plats qui permettent de se refaire ou de prendre de la vitesse. Le temps presse, le timing est (trop) serré, je quitte mes compagnons pour tenter de rejoindre le sommet. Arrivé à l’hôtel de Mauvoisin je redescends les rejoindre. Ensemble nous regagnons Verbier en empruntant une jolie route à flanc de coteau. De Lourtier à Verbier, cette route est justement nommée la route du Soleil. La vue sur la vallée est superbe, la circulation est faible et les parties «gravel» sont très propres. Chaque soir un lutin des montagnes passe un coup de balai… On pourrait le croire !

     

     Sur la route du Soleil le gravel offre un rendement similaire au bitume, c’est super lisse !

     

    Un retour sur Verbier, depuis Lourtier, surplombant la vallée de Bagnes.

     

    Notre trace du jour : Verbier-Mauvoisin-Verbier

     

     

    Les mondiaux Aigle-Martigny 2020

    Après ce petit galop d’échauffement, le lendemain est consacré à la découverte du parcours des championnats du monde 2020. Du départ d’Aigle (siège de l’UCI) à Sion (capitale du canton du Valais), le tracé emprunte mes routes d’entraînement tranquille. Mis à part quelques faux-plats, le tracé ressemble au profil d’un lac par jour de beau temps. A moins de bénéficier d’un bon de sortie, il va falloir pédaler fort pour s’échapper et surtout ne pas craindre la boucle finale. Entre Saillon et Saxon, le parcours passe sur des rives différentes du Rhône à l’aller et au retour. Passé Sion, le peloton filera à vive allure. La première bosse approche, mais Chamoson c’est de la rigolade vis-à-vis de la Petite Forclaz, surtout dans la direction prise par le parcours des mondiaux. Il y a cependant de quoi prendre la poudre d’escampette. Mais gare au vent qui risque de souffler de face jusqu’à Martigny.

     

    Il faudra être bien placé dès les premiers mètres d’ascension car la route de la Petite Forclaz n’est pas bien large.

     

    Notre guide du jour, Arnaud Gasser, est aussi costaud en ski alpinisme qu’en vélo. Il mène le tempo sur cette ascension de la Petite Forclaz.

     

    Attaque de Pierrot Rolland… Euh, non de la licorne !

     

    Une des parties les plus raides de l’ascension. Avec 1'000 watts, je dépasse à peine les 26km/h ! C'est l'endroit le plus raide de la bosse, c'est idéal pour attaquer si on a les jambes, la bascule n'est pas loin (1'000m).

     

    Après 110km ça va se compliquer sérieusement, les 139km suivant se passeront su la boucle finale à effectuer sept fois. Le point d’orgue c’est la Petite Forclaz qu’il faudra gravir à chaque tour. Longue de 4km, la pente moyenne dépasse les dix pour cent. L’approche est étroite et compliquée, certaines rampes sont vraiment raides. A contrario, la descente est large et peu technique, le revêtement est excellent. Les vitesses qui seront atteintes seront très élevées. Il ne faudra pas sous-estimer les effets de l’aspiration et des relais dans cette descente, tout comme le vent qui peut jouer les trouble-fête en direction de la ligne d’arrivée. Le vainqueur élite franchira-t-t-il la ligne d’arrivée en solitaire ou sera-t-il issu d’un petit groupe de deux ou trois coureurs ? En fait cela dépend des qualités de descendeur du meilleur grimpeur du jour et des conditions de vent sur le retour en direction de la ligne d’arrivée. Faites vos pronostiques !

     

    Le seul virage dangereux de la descente. Les pros atteindront aisément des vitesses supérieures à 100km/h.

     

    Démontage d’un rond-point, la ligne d’arrivée se trouvera ici.

     

    Notre trace du jour : final des mondiaux et en bonus le terrible col des Planches

     

     

    Un maillot pour six mois ?!?

    Une épée de Damoclès se trouve au-dessus de ces championnats du monde, l’évolution de la pandémie pourrait compliquer le déroulement des épreuves. L’organisation doit gérer le site d’arrivée et les «fans zones» tandis que la police et l’armée sont en charge de faire respecter les règles d’éloignement sanitaire. Le 22 août, les championnats suisses permettront de valider les mesures de sécurité et le Conseil Fédéral proclamera le 31 août les dernières mesures concernant le Covid-19. Petite information exclusive : en cas de crise aiguë, il se peut que ces championnats soient reportés en avril 2021. Les maillots irisés seraient alors portés uniquement que six mois !

     

     

    Les mondiaux Aigle-Martigny en quelques chiffres

    • Projet lancé en 2016
    • Attribution des mondiaux le 27 septembre 2018
    • Budget de 17 millions de francs suisses
    • 11.8 millions de francs suisses alloués par les instances publiques qui misent sur le tourisme et le vélo
    • 249km et 4’000m de D+, les chiffres de la course élite homme
    • 20 septembre, le jour des mondiaux de chrono élite… Qui coïncide avec l’arrivée du Tour de France. Cette date a été imposée par l’UCI et elle fâche pas mal de monde.

     


  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 1 Commentaire


    avatar  Publié le 2020-08-12 19:19:43 par Biloo

    Le coin a l'air très sympa. Mais je viens de voir que l'événement est annulé car les autorités suisses interdisent désormais les rassemblements de plus de 1000 personnes en raison de la situation sanitaire. C'est bien dommage :(
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :