Sportful Supergiara : entre gravel et endurance

A l’approche de son cinquantième anniversaire, Sportful lance une nouvelle collection orientée gravel et endurance. Nous avons essayé un ensemble estival sur des parcours gravel et sur la route, voici la présentation et notre avis sur ces vêtements.
Publié le 01/07/2020 12:00 - par
3486 vues - 0 commentaire
  •  

    Texte :  Amaël Donnet

    Photos : Amaël Donnet, Damien Bisetti & Fabien Jeanrouleducable

     

    Présentation statique

    La collection Supergiara est bien fournie, on y trouve des tenues d’entre-saison, des gants, des gilets, des shorts et cetera. Pour cet essai, nous avons reçu un ensemble estival composé d’un maillot, d’un cuissard et d’une paire de chaussettes.

     

    Maillot Supergiara

    Ce maillot, à la coupe sportive, se compose de panneaux différents, matière & tressage, découpés au laser. Les manches sont longues, un peu dans l’esprit des maillots utilisés par les professionnels. Le dos semble être ultra respirant. A l’arrière, nous trouvons trois poches classiques et une poche zippé. La poche centrale et plus haute que les poches latérales. Le tissu de la poitrine est super doux, la fermeture éclair est intégrale. Pour améliorer la sécurité, Sportful a placé des bandes réfléchissantes sur le dos et sur les épaules.

    • Température d’utilisation : dès 15°
    • Coloris :  noir, blanc, vert, bleu, orange-ocre
    • Matériaux : polyester, élasthane, polyamide, fibre de verre textile, polyuréthane
    • Fabrication : Bosnie-Herzégovine
    • Tailles : S, M, L, XL, XXl, XXXL
    • Tarif : 99.90 euros
    • Plus d’informations : maillot Supergiara

     

     

    Cuissard Supergiara

    Tout comme pour le maillot, Sportful a mixé les matières afin de proposer un cuissard très moderne. Ce dernier possède une poche latérale et deux poches dorsales en maille. La peau est réalisée dans une matière offrant différentes densités. Le tissu a été étudié pour résister aux abrasions causées par d’éventuelles chutes. Le bas des jambes se trouve pourvu de bandes réfléchissantes.

    • Température d’utilisation : dès 15°
    • Coloris : noir & chocolat
    • Matériaux : polyamide, élasthane, fibre de verre textile, polyuréthane, polyester
    • Fabrication : Bosnie-Herzégovine
    • Tailles : S, M, L, XL, XXl, XXXL
    • Tarif : 139.90 euros
    • Plus d’informations : cuissard Supergiara

     

    Chaussettes Supergiara

    Les chaussettes sont hautes et elles sont construites dans des matières traitées antibactériennes.

    • Température d’utilisation : dès 10°
    • Coloris : noir, bleu & orange-ocre
    • Matériaux : polyamide, élasthane, polyester
    • Fabrication : Roumanie
    • Tailles : S, M/L & XL
    • Tarif : 27.90 euros
    • Plus d’informations : socquettes Supergiara

     

    A l’essai : sur la route, sur des chemins 4X4 et sur des sentiers monotraces

    En déballant ces vêtements, nous avons apprécié les nombreux détails et la bonne qualité de fabrication. La fermeture éclair du maillot reste cependant assez basique et une protection au niveau du col aurait été bienvenue. Ce sont les deux seuls points améliorables que nous avons trouvés en regardant ces habits sous toutes leurs coutures. Les poches sont parfaitement disposées, il y a assez de place pour emporter du matériel pour une longue journée de roulage.

    La coupe est sportive, les manches courtes assez longues sont dans l’air du temps. Sportful propose un 3XL, ce n’est pas pour rien. Ces habits sont un peu comme une deuxième peau, il convient de prendre son temps pour les enfiler et pour les enlever. Ceci est surtout valable pour le cuissard. En le dotant d’un tissu résistant à l’abrasion, ce dernier manque un peu de souplesse mais cela ne se ressent pas au pédalage. Les poches arrières du cuissard font parler, les gens derrières vous interpellent sans arrêt. Ils croient toujours que vous êtes en train de perdre je ne sais quoi (gel, barre de céréales…). C’est limite perturbant… ! Un peu plus d’opacité ne serait pas pour nous déplaire.

     

    A l’usage, cette tenue se fait oublier, le confort s’est avéré excellent et la thermorégulation efficace (entre 17 et 35°). Au niveau du cuissard, la peau absorbe parfaitement les petits chocs et les vibrations, nous avons effectué jusqu’à 110 kilomètres de gravel sans jamais ressentir de frottements ou tout autre sensation inconfortable. Les poches sont parfaitement disposées et le volume est bien étudié. Si la poche latérale du cuissard ne permet pas d’embarquer grand-chose, elle sera utile par contre pour ranger ses déchets. Disposant d’une coupe très sportive, elle sera parfaite pour du gravel rapide et les longues sorties sur route. Les cyclistes moins affûtés, ou dans le sens affûté en forme de fût, et les adeptes de gravel version rock’n’roll peuvent passer leur chemin. Les autres trouveront avec cet ensemble des vêtements de qualités disponibles dans de nombreux coloris. Petit conseil d’ami : n’essayez pas de prendre une taille inférieure à votre taille habituelle.

    La tenue de Peter Sagan, pour le gravel, et une montée… Nous étions obligés d’effectuer un petite wheelie ! Ne croyez pas que l'on le copie, c'est nous qui lui avons appris ce geste technique ;-)

     

    Les plus et les moins

    • Les plus : coupe sportive, confort excellent, look moderne, parfaite thermorégulation, assemblage de qualité, dispositions des poches réussies, tenue polyvalente  (route & gravel)
    • Les moins : fragile dans le cadre d’une utilisation rock’n’roll, chaussettes pas compatibles avec les mollets volumineux, fermeture éclair

     

    Daniell Oss VS Peter Sagan / le western en mode gravel


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :