Tenue Northwave parfaite pour la saison

Le running a son acronyme NB pour New Balance, le cyclisme a le sien avec NW pour Northwave ! Connue de la plupart d’entre nous, Northwave n’est pas tant à présenter mais à redécouvrir, notamment avec cet ensemble particulièrement adapté à l’intersaison et à ses caprices météorologiques...
Publié le 18/05/2020 19:42 - par
1024 vues - 0 commentaire
  • Originaire du nord de l’Italie, à Montebelluna, la marque est depuis ses débuts en 1980 spécialisée dans la fabrication de chaussures de vélo et de snowboard. Le textile est venu dans un second temps renforcer et diversifier la gamme. Les produits sont dessinés, développés et testés en Italie, quant à la fabrication, elle est principalement européenne.

     

     

    L’idée de ce test était de pouvoir mettre à l’épreuve de l’intersaison et des intempéries une tenue afin de rouler un maximum protégé, tout cela avant le confinement bien entendu... Le passage de l’hiver au printemps est toujours un moment compliqué pour trouver la tenue adéquate dans son placard. Il convient de tenir compte de différentes contraintes : les températures qui remontent, les averses de pluie qui arrivent et qui repartent, le vent qui se lève, des journées encore relativement courtes… Bref un cocktail pas toujours simple à gérer côté vestimentaire.

     

    Alors nous avons fait le choix du cuissard court Fast Total Protection, d’un ensemble sous-couche et maillot court.

     

     

    Cuissard Fast Total Protection (avec pad K130)

     

    Lorsque nous déballons le cuissard, nous sentons qu’au toucher il est épais, jusqu’à nous faire penser à notre tri-fonction. Oui, il nous arrive de basculer sur du triathlon de temps à autre... En effet, il fait parti de la gamme Thermo et est composé d’une membrane à 3 couches pour isoler de l’eau et du vent, à hauteur de 10 000 Schmerber, tout de même ! La particularité de ce cuissard est donc bel et bien de protéger son cycliste des intempéries et des conditions météorologiques parfois difficiles.

     

     

    De part sa technologie, la membrane H20 rend inévitablement l’ensemble plus épais si on le compare à un polyester utilisé habituellement dans la conception de cuissard, mais pour autant, il reste assez souple en main. L’utilisation de manière sélective de ces parties extensibles garantit une liberté de mouvement et surtout assure de n’avoir aucune gêne lors du pédalage, même sur des longues sorties de 3 ou 4 heures agrémentées d’averses.

     

    Lorsqu’on enfile le cuissard, on se sent bien gainé, c’est une sensation agréable que l’on apprécie, bien loin d’une sensation oppressante qu’on a déjà pu ressentir sur d’autres produits. La coupe est bonne, les bretelles tombent bien et les bandes élastiques s’appuient comme il faut sur les épaules, impeccable. Au niveau du plastron, un tissu gratté à fibres creuses est utilisé afin d’apporter des propriétés d’isolation importantes, sans pour autant alourdir le produit.

     

     

    À l’extrémité des jambes, le tissu est coupé net, et propose un grip intérieur de 5cm afin qu’il ne remonte pas lors du pédalage. On notera aussi quelques détails réfléchissants, intéressant pour les sorties qui se terminent à la tombée de la nuit, ou le vélotaf.

     

    La peau de chamois est de qualité, c’est la version K130 qui se veut adaptée pour les longues distances. C’est vrai que l’on se sent à l’aise, notamment grâce à une bonne épaisseur, 100% confort. La crainte inévitable de cette opulence était liée à un surplus transpiration… Mais surprise, la gestion de la chaleur est permise grâce à la perforation de la partie inférieure de la peau de chamois, sur toute sa surface. Des trous de 3mm de diamètres séparés d’à peine 8mm sur toute la surface, assurent la circulation des flux d’air ! Enfin, soumise à un traitement antibactérien, la peau de chamois élimine bien les odeurs.

     

    Nous conseillons l’utilisation de ce cuissard pour les périodes ou les températures sont encore fraîches et la météo incertaine. Si vous ne savez pas trop si l’averse va vous tomber sur la tête, cela permet de ne pas avoir de doute sur le cuissard à choisir dans sa garde robe. Cela a un côté rassurant et permet de ne plus avoir d’excuse pour aller rouler !

     

    Fiche technique :

    Couleur : noir

    Taille : de S à 3XL. Nous avons opté pour le M (1m77 pour 65kg)

    Prix : 129,99€

     

     

    Maillot Essence manches courtes et baselayer light

     

    Le maillot Essence est clairement un des « Essentials » de la marque, un des bests sellers. Ce n’est pas le plus fin, ni le plus épais, puisqu’il utilise un Nylon de 145 g/m2, mais c’est un excellent compromis entre un produit respirant et suffisamment élastique pour être confortable, proposant une coupe catégorisée comme cintrée.

     

    Sur ce produit, nous sommes entre deux tailles. Nous avons sur ce test la taille Medium, qui est cintrée mais le Small aurait pu convenir car nous sommes habitués à porter des vêtements plus près du corps. Ceci dit, nous trouvons qu’il est particulièrement agréable de le porter de la sorte, cela nous place dans une autre optique de roulage, à ne pas forcément chercher les KOM dans toutes les bosses. Pourrait-on dire que plus le maillot est cintré, près du corps, plus on se sent fort pour attaquer les chronos ? Alors que plus le maillot est ample, plus on prend le ride à la cool ? À méditer…

     

     

    Revenons-en au maillot. Due à l’utilisation du Nylon, il est élastique et extrêmement doux au toucher, nous avons hâte de voir comment cette matière réagi à la transpiration. Si on regarde encore dans le détail, on aperçoit trois inserts : partie basse avant, partie basse arrière et zone arrière du col. Ce sont trois grandes zones de sudations sur lesquelles sont utilisées un autre type de matériau, du tissu Sensitive Forato 44, perforé en micropore afin d’accentuer la circulation de l’air et donc limiter la sudation.

    Au niveau des manches, la coupe est comme sur le maillot, taillée net au laser ! Contrairement au cuissard, il n’y a pas de silicone ou autre pour maintenir le bas des manches à leur position, mais on se rend compte à l’essai qu’elles n’ont pas tendance à remonter et la liberté de mouvement est bonne.

     

     

    Après cette première sortie dans nos contrées toulousaines, il est vrai que le Nylon reste doux sur la peau et parvient à évacuer la transpiration. En effet, nous avions peur qu’il la stocke et que cela puisse créer des zones humides en contact avec la peau, qui ne sont pas agréables. Fausse idée reçue donc ! La circulation des flux d’air est bonne, et nous qui avons tendance à transpirer beaucoup, n’avons pas eu d’excès de sudation.

     

    Au roulage nous trouvons que la position basse du col est agréable. Nous n’avons pas la fermeture qui appuie sur la glotte, même avec les mains en bas du guidon. Le zip lui est complet afin d’aérer intégralement lors des longues ascensions.

     

    À l’arrière on retrouve les 3 poches classiques, équipées d’une surpiqure réfléchissante. On n’est jamais assez visible…

     

     

    En fonction de la température, il est parfois utile de porter une sous-couche. Northwave propose 3 types de base layer. La version light avec ou sans manches, la version ultralight avec ou sans manches et la version Body Fit Evo manches courtes ou longues. Pour ce test, nous avons la version light, manches courtes, nous permettant d’avoir un mesh respirant, en fibre de polypropylène, très légère et assez douce au toucher. Étant donné que nous avons une tendance frileuse, nous l’utilisons systématiquement, soit sous une veste thermique si les températures sont basses, soit sous le maillot si la météo est plus clémente. Le col rond s’adapte bien avec le maillot Essence et elle a un atout de pointe : elle sèche très vite. Ce qui sous entend que lorsque l’on ouvre le maillot plus ou moins largement, on peut rapidement rééquilibrer la température corporelle, évitant la surchauffe.

     

    La technicité des matériaux utilisés pour le maillot et la sous-couche permet une utilisation toute l’année, même en plein été, dans les fameux cols pyrénéens ou alpins… Ça fait rêver !

     

    Fiches techniques :

    - Maillot Essence Rouge :

    Couleurs : Rouge, Bleu, orange, gris, vert forêt

    Taille : de S à 4XL. Nous avons opté pour le M (1m77 pour 65kg)

    Prix : 69,99€

     

    - Sous couche light manches courtes :

    Couleurs : blanc

    Taille : de S à XXL. Nous avons opté pour le M (1m77 pour 65kg) mais le S aurait été plus adapté, notamment au niveau des manches

    Prix : 24,99€


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :