Moser : Mode hybride activé...

Musculaire ET électrique, Route OU Gravel, le nouveau Moser est un vélo aux multiples facettes. S'il n'est pas discret, il cache en tout cas bien ses jeux, et offre une silhouette sculpturale qui ne dépareillerait pas dans le peloton Pro.
Publié le 27/09/2022 09:49 -
2428 lectures
  • Moser, Moser... ça vous dit quelque chose ?

    Mais oui, c'est ça ! Francesco Moser, ancien recordman de l'heure. Il se trouve qu'il s'est laissé convaincre par quelques amis industriels de se lancer dans l'aventure du vélo électrique. Mi prête-nom, mi metteur au point, voici Francesco remis en selle.

    Bien sur, nous sommes en droit de se poser la sempiternelle question : le monde avait il besoin d'une nouvelle marque de vélo ?

    Et la réponse est finalement OUI, puisque Moser a innové sur deux point majeurs qui sont l'hybridation et l'esthétique d'un vélo électrique qui n'en n''a tout simplement pas l'air !

     

     

    Texte Nicolas Joly / Photos Florian Meuret

     

    La Bonette en mobylette : pas souvent qu'on met la plaque dans le final de La Bonette

     

     

    Hybride ?!

    Dans l'esprit Moser, "hybride" est un vélo qui peut être utilisé soit en électrique, soit en musculaire (SIC), mais à la différence du reste du marché, les Moser ont l'ambition d'être de vrais musculaires quand on l'attend. Le concept est donc de retirer TOUS les éléments électrique du vélo, pour ne conserver que les 7,5 kg nécessaires pour pédaler à l'ancienne. (7,5 Kg est le poids annoncé pour le modèle haut de gamme).

     

     

    2 roues arrières !

    Réaliser cette "hybridation" repose sur 2 axes principaux, un technique, et l'autre esthétique.

     

    Sur le plan technique, les Moser sont conçus autour d'un "moteur dans le moyeu" fourni par FSA, et donc livrés avec 2 roues arrières, l'une à moteur, l'autre classique. Les deux sont livrées complètes, avec pneu, disque et cassette, afin que le changement soit le plus transparent possible.

    Le moteur est relié à la batterie par un câble qui chemine sous la base arrière.

    Enfin la batterie, également fournie par FSA, est classiquement intégrée au tube diagonale, mais contrairement au reste du marché, celle-ci ne peut s'éjecter que par l'arrière. Ainsi le tube diagonale garde une conception tubulaire classique : Il n'est ni surdimensionné, ni percé, ni renforcé et ne présente ainsi aucun cache disgracieux ou surcharge pondérale.

     

     

      

    Le moteur et la batterie, produits par FSA. Lorsqu'on change de roue, ce sont 4 Kg qui sont retirés, ce qui permet au Moser de redescendre à une masse roulante bien inférieur à 10Kg

     

     

    La roue motorisée et la batterie peuvent être retirées en quelques minutes, sans laisser trace de leur passage

     

     

    Design italien et aérodynamisme d'ambiance

    Mais ce n'est pas tout. Moser a également énormément travaillé le design et l'intégration. Sans le paragraphe précédent, on penserait bien sur plus à un vélo aéro (quoique un peu haut de l'avant), qu'à un vélo électrique. C'est que le Moser a utilisé beaucoup de tubes aéro, y compris pour la tige de selle, et une potence carénée pour masquer les câbles.

    Les Moser ne sont pas pour autant des "bêtes de souffleries", mais devraient en tout cas atteindre les 25km/h plus vite que tous les autres vélos électriques.

     

    Pour finir en beauté, Moser a fait aussi l'impasse sur les traditionnelles consoles de guidon (dont les informations peuvent être affichées sur un Garmin), ce qui lui confère un look totalement musculaire et même carrément racé !

     

     
     

    S'il n'est pas discret, ce n'est en tout cas pas son électrification qui domine le tableau... Bien entendu quand vous roulez à 25km/h en col, les doutes se dissipent.

     

     

     

    Mais ce n'est pas tout ! En plus d'être 2 vélos en un, le Moser est aussi décliné en version Gravel !

     

    Les deux modèles, Moser Road et Moser Gravel partagent toutefois le même châssis, la même motorisation et des pneus finalement assez proches : 30mm pour le Road, 35mm pour le Gravel.

    La différence se fait plus sur la transmission (double ou mono-plateau, et la couleur), l'un comme l'autre ayant la bonne idée d'être des électriques légers et des musculaires conventionnels.

                        C'est d'ailleurs cette variante que nous avons testé en profondeur dans le magazine Gravel no 4, actuellement en kiosque.

     

    Comme il se doit, la version Gravel se pare d'une couleur plus naturelle, et d'un mono-plateau !

     

     

     

    Les chiffres

     

    La batterie : 250 Wh pour 1,7 Kg

    Le moteur offre un couple de 42 Nm

    Poids du Road en Transmission FSA : 7,5 Kg en version musculaire,  11,5Kg  en version électrique

     

     

    Les versions

     

    ROAD : 4 modèles

    Transmission FSA électrique : 12 799€

    Transmission Sram Red AXS : 12 499€

    Transmission Sram Force AXS : 7 599€

    Transmission Sram Rival AXS : 6 799€

     

     

    GRAVEL : 2 modèles

    Transmission Sram Force AXS : 7 599€

    Transmission Sram Force AXS : 6 799€

     

     

     

      Produits Présentés

     

      Chaussures : GIRO Empire

      Cuissard      : POC Rove cargo

      Maillot          : POC Muse

      Casque        : KASK Valegro

      Lunettes      : OAKLEY Sutro Lite

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :