Bike Road Connection Gérone : The Draft – Une relation intimiste

The Draft est une jeune société madrilène qui va fêter ses deux années d’existence. Plus que de vendre à tour de bras, son souhait c’est de proposer des vélos authentiques, fabriquées en Europe, et d’établir une relation privilégiée avec sa clientèle.
Publié le 11/08/2019 13:07 - par
994 vues - 0 commentaire
  • Texte : Amaël Donnet

    Photos : Road Bike Connection Fall – Brazodehierro, Road Bike Connection Fall & Amaël Donnet

     

    La philosophie de The Draft

    The Draft n’a pas la puissance des leaders du marché, elle ne l’aura même jamais de l’aveu de ses dirigeants. Il ne s’agit pas d’un manque d’ambition, mais d’une volonté de maîtriser sa croissance et de privilégier sa relation avec la clientèle au détriment de courbes de ventes exponentielles. La première année, la marque a écoulé entre vingt-cinq et trente vélos, en 2019 plus ou moins cinquante cadres sont sortis des ateliers. A l’heure actuelle, six personnes travaillent pour The Draft. Les cadres en acier sont réalisés à Madrid par un cadreur qui était auparavant professeur en chimie. Les cadres en carbone sont eux sous-traités en Italie, sûrement chez Sato. Sur ce point, The Draft reste secret. Dans un futur plus ou moins proche, il y a un souhait de rapatrier toute la production dans les locaux à Madrid. Outre les vélos, The Draft possède son propre café et une crème de massage… A ne pas verser dans le café !

     

     

    La collection 2019-20

    Chez The Draft, il est possible d’opter pour des géométries «catalogue» ou «sur-mesure». Le choix des coloris se montre important et il est également possible d’assortir quelques composants (potence, cintre, tige de selle…) à la «robe» du cadre. Pour la collection 2019-2020 quatre modèles sont proposés, ils portent tous un nom d’astéroïde ou de comète. Les cadres sont le plus souvent vendus avec une fourche en carbone, une potence, une tige de selle, un design spécifique et unique ainsi qu’une étude posturale.

     

     

    El Chako

    C’est le vélo de route polyvalent par excellence, le châssis est entièrement en carbone. Ce vélo répondra aux attentes tant des passionnés que des cyclo-sportifs. Le cadre est annoncé à 850 grammes en version freinage à patins, le prix d’entrée est fixé à 3'750 euros. Plus d’informations sur le El Chako

     

    Hoba

    Même s’il ne possède pas l’intégration des modèles les plus aboutis du moment, le Hoba est un vélo aéro très moderne. Il saura séduire les rouleurs puissants et les compétiteurs. Son tarif débute à 4'250 euros. Plus d’informations sur le Hoba

     

     

    Comet Eater Base

    Vendu dès 3'490 euros, le Comet Eater base est un gravel compatible avec des roues en 700X44 ou en 650X2.1. Le cadre en acier est soudé autour de tubes Columbus Life et Zona, la fourche est en carbone. Plus d’informations sur le Comet Eater Base

     

     

    Outre ces trois modèles, un cadre en acier inox pourvu d’un tube de selle en carbone va sortir tout prochainement. Ce vélo orienté vers la performance devra faire le lien entre le El Chako et le Comet Eater Base.

     

     

    Comet Eater Base – Riders on the storm

    Notre gravel d’essai est monté en roue de 650 avec des pneumatiques au profil semi-slicks. Ce Comete accepte également les roues de 700. A son guidon, nous avons effectué deux boucles de seize kilomètres. La première boucle a été effectuée sous la tempête, puis le soleil est timidement revenu pour le second tour. Riders on the storm

    Si la position s’avère sportive et que la rigidité au boîtier de pédalier n’appelle aucune critique négative, ce Comete s’emmène de préférence au train. La vivacité du cadre semble être pondérée par le couple roues/pneumatiques. Monté tel quel, on oublie les relances de «sagouin», on pédale rond et on accélère de manière progressive. Dans le cas contraire, on s’épuise inutilement…. A son guidon, nous avons trouvé ce Draft particulièrement précis au niveau du pilotage et très confortable. Dans cette version, ce vélo se tourne plus vers le voyage et l’aventure que la sportivité. Mais rien n’est immuable : grâce à son concept sur-mesure, il est possible d’orienter ce gravel vers sa vision de cette pratique. Cependant pour plus de performances sportives, le nouveau cadre en inox sera une meilleure option.

     

    Petit CV

    • Cadre : acier Columbus Life & Zona
    • Fourche : Columbus en carbone
    • Groupe : Sram Force AXS
    • Roue : Ursus
    • Pneus : WTB Venture, 650X47
    • Potence : Ursus
    • Cintre : 3T
    • Tige de selle : Ursus
    • Selle : Fizik Antares

     

     

     

    Sur le col du Els Angels

    A contrario du gravel, nous avons testé le El Chako dans des conditions favorables. Après un galop d’essai dans les rues de Gérone, pour vérifier son confort sur les pavés et les routes au revêtements dégradés, nous avons mis le cap sur le col de Els Angels. Ce dernier a été gravi par ses deux versants.

    D’aspect très classique, ce vélo possède également un comportement parfaitement équilibré. Il allie à merveille des qualités très souvent antinomiques. Il est à la fois vif et rigide, on peut relancer et sprinter sans jamais se poser de question. Malgré cela, en cas de panne de «watts», il ne fait pas payer la facture trop cher… Sans être toutefois hyper tolérant ! Son confort s’est montré remarquable, il est fait pour rouler longtemps. Le cyclo-sport semble être son domaine de prédilection. Notre lien de cette sortie sur Els Angels Els Angels

     

     

    Petit CV

    • Cadre et fourche :
    • Groupe : Shimano Dura-Ace mécanique
    • Roue :Ursus
    • Pneus : Continental GP 5000
    • Potence : Ursus
    • Cintre : Enve
    • Tige de selle : Enve
    • Selle : Sans Marco Aspide

  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :