Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : Sunn Special S1

Publié le 03/01/2018 07:01   par David GUILLOT     1 Commentaire

Sunn revient à la route, en ne faisant comme personne. Du Sunn, en somme.

Un peu d'histoire

Historiquement, Sunn a proposé ses premières montures de route à son époque acier, à la fin des années 1990. Du titane et de l'acier, à une époque où l'aluminium prenait le dessus, c'était risqué. Puis Sunn a continué sur ce segment au cours de ses différentes vies, sans grande conviction, son cœur étant ailleurs. Mais pour le millésime 2018, Sunn a déterré la hache de guerre et arrive avec un châssis maison original, décliné sur trois modèles. Et il y a fort à parier que ça va faire du bruit !

Nous avons disposé d'un exemplaire de pré-série du modèle le plus emblématique de cette nouvelle gamme, le Special S1. Seul modèle de la gamme en roues de 650B (road plus, plus exactement), il est entouré de deux modèles en roues de 700, l'un à freins à patins, l'autre en disques. Plus classiques, mais c'est la même orientation route endurance pour toute la gamme, avec deux objectifs principaux lors de la conception : l'agrément au roulage et la performance. Cela a évidemment dicté des choix de géométrie, construction et technologies, pour être en phase avec le marché et les attentes des clients. Clients qui se demandent sûrement pourquoi Sunn ne parle pas de gravel...

Le Special S1 est impossible à manquer avec sa couleur voyante, ses motifs d'animal sauvage, sa forme de cadre et ses roues de taille inhabituelle. Si vous aimez la discrétion, passez votre chemin ; ce vélo fait parler avant, pendant ou après chaque sortie (c'est du vécu !). D'autant plus que de la douille de direction à l'axe de roue arrière, il "montre les muscles", avec des tubes carbone imposants. L'avantage, c'est qu'il a le mérite d'annoncer la couleur et que ça laisse beaucoup de place aux designers pour se faire plaisir. Mais si on regarde un peu plus dans le détail ce châssis carbone, il ne ressemble à aucun autre sur le marché.

En effet, l'avant long et massif contraste avec la selle "perchée" au bout du tube de selle, loin au dessus des haubans, dont la légère courbure surprend un peu. Tout comme l'amincissement significatif du tube de selle au dessus du boîtier de pédalier. Évidemment, tout ceci a un but, mais pas forcément facile à déceler, l'œil étant aussi attiré par les nombreuses intégrations. En effet, outre les gaines et durites, Sunn a poussé l'intégration un cran plus loin, avec une bi-compatibilité pour les freins à disques et sur jantes, le serrage de selle discret, ainsi que le masquage des disgracieuses cales de jeu de direction. Ceux qui voudront évoluer vers un groupe Shimano DI2 pourront d'ailleurs cacher la batterie juste derrière le jeu de direction, dans la partie basse de ce système de masquage.

Le montage choisi par Sunn pour le Special S1 est de bonne facture et souffre de peu de critiques. Les roues sont très originales pour un montage de série, avec leurs moyeux Aivee MP2 et leurs cercles Mavic, montées sur les attaches rapides Mavic Speed Release. Cocorico, non ? Évidemment, pour les pneus, le choix est encore réduit sur ce format et sans surprise, c'est WTB qui a été choisi avec des Horizon 47. Côté transmission, pas de surprise non plus, le Special S1 confirme son originalité avec un montage tendance en 1 x 11, faisant confiance à un groupe complet SRAM Rival 1 avec freins hydrauliques. Côté poste de pilotage, le montage est moins homogène, avec cintres et potence Zipp contre accessoires Sunn côté assise. Certes, c'est du pinaillage, ce qui souligne la qualité du montage.

Va rouler

Passée cette période d'observation, il est temps de faire connaissance "pour de vrai". Une fois passé la question des pressions dans ces gros pneus volumineux, on part un peu sur la défensive, un peu impressionné par tout ce carbone musclé. Mais rapidement, c'est le confort qui surprend. Évidemment, les pneus n'y sont pas pour rien, surtout si la pression est choisie avec justesse*, tout comme la géométrie et la position, clairement adaptés à l'endurance. Mais sortie après sortie, l'importance du châssis dans ce confort devient plus claire. Le tube de selle aplati et les haubans bas partiellement courbés ne sont pas étrangers à ce confort très appréciable sur mauvais bitumes. D'ailleurs, comme avec un VTT aux suspensions efficaces, on se surprend à moins éviter les obstacles habituels.

Pour autant, ce confort ne se fait pas complètement au détriment du dynamisme. Certes, avec ce format de roues, le Special S1 n'est pas une machine de critérium, mais il restitue bien la puissance par son ossature body-buildée. Aucune déformation excessive du cadre n'est perceptible en danseuse, les tubes aux formes travaillées font parfaitement leur travail. Cela dit, le véritable frein aux accélérations violentes, ce sont les roues. L'inertie supérieure lisse les accélérations, sans gêner la vitesse de croisière ; un peu frustrant quand on roule avec des énervés, mais nettement moins en contexte d'endurance (le but du Special, pour rappel). Ceux qui voudront améliorer cela devront probablement expérimenter des pneus et chambres plus légers avant d'aller plus loin.

En parlant de pneus, les WTB Horizon 47 sont excellents sur bitume sec, mais couplés aux freins à disques hydrauliques, ils peuvent devenir un peu plus sensibles sur bitume trempé, si fréquent à cette saison. En effet, leur bande centrale très lisse couplée à la pression de gonflage faible peut mener à des dérapages involontaires au freinage. Expérimenté plusieurs fois mais uniquement à l'arrière lors de l'essai, il a mené à beaucoup de prudence lors des sorties suivantes en conditions équivalentes. Faut-il monter les pressions sur sol mouillé au détriment du confort ? Ou faut-il changer de profil ? Il aurait fallu un autre essai complet pour s'en faire une idée...

Pour finir, même si Sunn nous a répété à l'envie que le Special S1 est un vélo de route, il a bien fallu voir ce qu'il avait dans le ventre hors bitume. Après tout, de nombreux VTT utilisent la même taille de roues, appelée différemment, avec des pneus un peu plus volumineux. On est resté raisonnable, se cantonnant aux chemins larges et peu accidentés, mais suffisamment pour se rendre compte du potentiel gravel du Sunn. La géométrie inspirée du VTT se prête bien à l'exercice, avec une longueur appréciable pour la stabilité et des angles permettant un bon placement du corps dans les difficultés. Finalement, la seule chose qui manque au Special S1 pour une pratique prolongée hors bitume, c'est un peu de dégagement.

* 1,9bar à l'avant et 2,1bar à l'arrière, pour un pilote de ~70kg équipé

Conclusion

Après cet essai, le Sunn Special S1 semble parfaitement coller aux critères de conception pour le châssis d'endurance qu'il est. En effet, l'agrément et la performance sont au rendez-vous, même si quelques améliorations semblent possibles pour limiter l'effet d'inertie des roues. Cela dit, ces roues participent grandement au confort incroyable que procure ce vélo et qui facilite grandement l'effort sur la durée, au même titre que la position et la géométrie.

Outre l'effet d'inertie de roues, le seul réel reproche que l'on peut faire au Sunn est son manque de dégagement, qui limite son usage hors bitume. Dommage, d'autant plus que l'originalité visuelle et la qualité du montage du Special S1 attireront probablement plus facilement des vttistes que des habitués de cyclosportives. L'esthétique en rupture fera très probablement débat, mais il n'en reste pas moins que le Special S1 marquera sûrement les esprits. Sunn a signé un beau retour dans le monde la route ; bravo !

 

On aime :
- Le confort,
- La qualité du montage,
- Le look !

On aime moins :
​​- Le manque de dégagement, qui limite l'usage hors bitume,
​- L'inertie des roues, qui lisse les accélérations que permet le châssis,
- Les petits détails perfectibles du montage (mais on pinaille, oui).

Montage :
​​​​​- Cadre et fourche​​ carbone haut module Toray 700 / 800, avec axes traversant ø12mm
- Groupe Rival 1, 1 x 11 avec plateau de 46 et cassette 11-42 dents
- Freins hydrauliques SRAM Rival
- Roues sur base moyeux Aivee MP2 et jantes Mavic XC621, avec pneus WTB Horizon (650 x 47c)
- Cintre et potence Zipp Service Course
- Tige de selle et selle Sunn

Masse vérifiée : 9,240 kg
​​​​​​​Tarif : 2299€

Pour plus d'informations, visitez www.sunn.fr


Dans la même catégorie


Autres news de David GUILLOT


1 Commentaire

  • 31/03/2018 10:35:44 par yrreiht21

    Bonjour !
    Je suis un heureux propriétaire d'un SUNN Spécial S1 !
    Je dis "heureux" car après 500 kms, je confirme tous les points positifs de l'essai "Vélo de Route" notamment le confort extrême de ce vélo qui ne semble pas dégrader le rendement.
    Je suis coursier et ai acheté ce vélo pour mes sorties d'entrainement, je l'ai équipé de MAVIC KSYRIUM ELITE ALLROAD DISC à Pneus 700x28c.
    Et la ! Quel bonheur = confort (même avec une pression de 7.5 bars) , légèreté (moins 1 kg) rendement (on a l'impression d'être poussé) !
    C'est simple, lorsque je sors avec ce vélo (3 fois par semaine) je n'ai plus envie de rentrer ! C'est incroyable !
    Aussi, je confirme que même les non initiés au vélo, se retournent à mon passage !
    Franchement, merci SUNN ! super rapport qualité prix !
    Seul point que j'oriente vers le "négatif" est la garantie limitée à 2 années !
    Sinon 10/10