Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai Rose Xeon X-Lite 3100 / Un vélo pour les gros cuissots !

Publié le 14/10/2012 11:41   par Amaël Donnet   6204 vues

Créer en 1907, Rose s’est concentré dans les années quatre-vingts sur la vente par correspondance. La collection «vélo» s’avère particulièrement fournie, en France la marque germanique prend doucement ses marques. Pour un premier contact, nous avons soumis le Xeon X-Lite 3100 à une utilisation virile.

Texte : Krachy

Images : Schmid Maxime & Krachy

 

 

Le carbone est roi !

Le cadre et la fourche dénommés Xeon X-Lite se composent de deux types de carbone «haut-module» dénommés T40/60. Le tressage de la nappe s’apparente à du 1K (1'000 de carbone dans un fil), tout du moins pour la dernière couche. D’après nos informateurs, le triangle avant serait réalisé d’une pièce. Le concept H.O.C. (Hardening Optimization Carbon) assurerait une régularité de l’épaisseur des tubes parfaitement maitrisée. La structure composite reçoit un mesh thermoplastique dans le but d’améliorer la résistance des fibres.

Moderne

Le cadre possède tous les raffinements actuels, à savoir une impressionnante douille de direction conique, un passage des gaines interne compatible électronique/mécanique et un boîtier de pédalier Pressfit. Si la finition s’avère plus qu’honnête, on regrette la fixation du dérailleur avant par collier. Ca casse la ligne agressive du cadre.

Avec son tube diagonal au diamètre imposant, une boîte de pédalier généreuse et des bases surdimensionnées, la rigidité latérale s’annonce à la hauteur de nos cuissots parfaitement entrainés. Grâce à des haubans affinés et à une tige de selle de 27.2mm, le confort ne devrait pas être rejeté dans les oubliettes. Le cadre et la fourche sont annoncés à 850 et à 320 grammes. S’ils s’avèrent justes, ces poids se montrent très concurrentiels ! La fourche droite en impose, sa tête et les fourreaux sont massifs. Cela augure un pilotage rigoureux.

 

Relativement sage

Avec des bases coupées à 406mm, un tube supérieur pas trop long et une potence relativement courte (changée durant notre essai), ce vélo possède une géométrie neutre. La douille de direction, plutôt basse, indique cependant une orientation sportive.

 

Un équipement de qualité

Les pièces qui équipent ce Rose sont des valeurs sûres. Le groupe Shimano Ultegra Di2 se montre à peine plus lourd que son grand frère le Dura Ace. A l’usage il est relativement difficile de ressentir une réelle différence ! Les composants Ritchey WCS sont aussi fiables que légers. Si les Mavic Cosmic SL sont des roues de plaine, il est possible de les changer sur le configurateur. Ce dernier permet également de choisir la denture du pédalier, la longueur des manivelles, le poste de pilotage ou le nombre de douilles sous la potence.

Annoncé à 6kg950 en taille 57, le vélo complet (avec pédales et porte-bidon) affiche 7kg690 sur notre balance.

 

Place aux watts !

Dans la configuration que nous avons testée, le Xeon X-Lite 3100 est une teigne. Ce vélo nécessite de la puissance pour se découvrir pleinement. A son guidon on se trouve bien posé, il s’agit d’un véritable sportif plus rigide que nerveux. Il ne plie que peu sous les coups de jarrets. Les watts sont délivrés sans perte à la roue arrière. Avec des roues (trop ?) exclusives, les sensations sont grisantes sur le plat. Mais il ne faut pas mollir, on s’amuse réellement qu’à partir de 35km/h. On s’est du reste parfaitement amusé lors d’un critérium à Montreux (Suisse). 

 

  

Imge Schmid Maxime

 

Imge Schmid Maxime

Dans les faux-plats et les bosses courtes, il convient de passer en injection. Si on baisse de rythme, on se trouve collé à la moindre baisse de régime. Si dans l’ascension de col on arrive évidemment au sommet, l’important c’est toujours l’indien et non pas l’arc et les flèches, on ne prend pas vraiment de plaisir. Ce n’est clairement pas ton terrain de jeu ! Il est préférable d’aborder ces difficultés avec respect et en tournant les jambes. Sinon en grand consommateur de watts, le Xeon X-Lite 3100 va vite vous faire payer la note…

Dans les descentes et sur les virages rapides, la conduite se montre précise. A son guidon (notamement grâce l'excellent shape du cintre Ritchey) on cisèle les virages. Le freinage est aussi docile à doser que puissant. Si on ajoute des vitesses qui se passent à la vitesse de l’éclair et une excellente ergonomie des poignées, l’Ultegra Di2 se place comme un des meilleurs groupes du moment. Attention tout de même au changement de rapports intempestifs, les dérailleurs électriques s’activent au moindre effleurement des manettes !

Excellent rouleur, ce Rose brille également par son confort. La tige de selle Ritchey et les haubans, légèrement flexible, gomment parfaitement les irrégularités rencontrées sur les route. L’avant n’est pas au même niveau, ça tape quand le goudron se dégrade.

Le char d’assaut se mue en papillon !

Avaleur de lignes droites et vireur hors-pair, en changeant de roues (à l’inertie moindre) le Rose s’est transfiguré. Il devient nettement plus facile, la nervosité progresse et il devient presque un pur grimpeur. Avec lui tout est possible, à toi de choisir les roues en adéquation avec ta pratique !

 

Le bilan du Rose Xeon X-Lite 3100

+ : rigidité, confort, groupe Ultegra, look agressif, rapport qualité/prix

- : roues (trop ?) exclusives

 

Prix : 3'799 euros

Poids : 7'200 grammes (sans pédales, taille 53cm)

 

Petit CV

Cadre carbone HM

Fourche carbone HM

Direction intégrée FSA

Potence Ritchey ECS 4 Axis

Cintre Ritchey WCS Evo Curve

Freins Shimano Ultegra 6770

Dérailleur ar. Shimano Ultegra DI2 6770

Dérailleur av. Shimano Ultegra Di2 6770

Manettes Shimano Ultegra Di2 6770

Pédalier Shimano Ultegra 6770, 175mm, 53X39 dents

K7 Shimano Ultegra 6770, 12-25 dents

Roues Mavic Cosmic SL

Pneus Continental GP 4000 TT, 23mm

Tige de selle Ritchey WCS FlexLogic

Selle Sella Italia SL Monolink XC Flow

Tailles 51, 53, 55, 57, 59, 61 & 63mm

Plus d’information www.rose-vpc.fr

 

La géométrie

Taille : 53cm

Angle direction :72°

Angle de selle : 74.5°

Top tube : 535mm

Tube de selle : 530mm

Bases : 406mm

Hauteur du boîtier : 270mm

Douille : 135mm

Plongée : 11cm

Empattement : 982mm

Stack : 533mm

Reach : 387mm

 

La fibre de carbone en quelques lignes succintes

Pour créer de la fibre de carbone, dans un premier temps il convient d’oxyder du polyacrylonitrile (polymère de la famille des acryliques). Ensuite la matière subit une carbonisation entre 1'000 à 1’500° dans une atmosphère de diazote (atmosphère d’azote en langage familier). La fibre de carbone obtenue est une forme de graphite dans laquelle les feuilles, formées de plans d'atomes de carbone liés en cycles hexagonaux, sont longues et fines. Il existe deux familles principales : le HR (haute résistance, module inférieur à 300 Gpa / module de Young) et le HM (haut module, de 300 à 650 Gpa).

Les fibres peuvent être travaillées de manière brute (tissage après imprégnation dans un bain de résine), assemblées sous forme de tissus (fibres croisées), assemblées en nappes (fibres longitudinales unidirectionnelles). On parle souvent de fibre 3k, 12k et cetera. Le «K» indique le nombre de filaments de carbone dans un fil. 1K signifie 1'000 filaments, 3K équivaut à trois milles filaments et cetera. Plus les filaments sont nombreux, plus le poids le poids augmente et plus la mise en forme (tourner, tordre, plier) s’avère compliquée.


Dans la même catégorie


Autres articles de Amaël Donnet