Apidura : Revive, réparations et durabilité

Entre le Green Washing ambiant et la réalité du terrain il y a souvent un (grand) pas, et nous avions a coeur de sonder et d'exposer les efforts d'Apidura pour améliorer la durée de vie de ses produits.
Publié le 03/10/2022 08:00 -
1416 lectures
  • Conjuguer conscience écologique et réussite d'entreprise, n'est pas chose aisée, mais Apidura a pris ce problème à bras le corps, afin de mettre en accord ses convictions avec la réalité d'une production asiatique et d'un marché mondialisé.

    Fondé en 2013 par 2 bikepackers anglais et avant-gardistes, Apidura est devenue la référence mondiale des sacoches de bikepacking !

     

    Ce que l'on sait moins, c'est que l'entreprise anglaise est totalement consciente des contradictions de son modèle, de son impact et des aspirations environnementales de ses clients.

    Plutôt que de le déplorer, Apidura a lancé plusieurs programmes concrets afin de faire évoluer les choses de son côté.

    La première des mesures est bien sur de fabriquer des produits durables et fonctionnels qui n'appellent pas a être changés à chaque saison. Cela passe aussi par des designs aboutis et une production dans des ateliers asiatiques. Question de coût, mais aussi de provenance des matériaux, et de qualité puisque les technologies d'assemblages soudés, telles qu'elles sont développées en Asie, permettent de fabriquer les produits parmi les plus étanches et les plus durables du marché.

     

    Mais... le bikepacking n'est pas tendre avec le matériel, et bien sur les produits connaissent forcément une usure.

    Par ailleurs, chaque entreprise connaît aussi un taux de production défectueux qui ne sort pas de l'usine ou y reviens dans le cadre du SAV. Ce sont pour ces cas que le programme "Revive" a été conçu, mais il est maintenant étoffé, et voué à s'étendre en service et en point de réparation.

     

    Entre le Green Washing ambiant et la réalité du terrain il y a souvent un grand pas, notamment dans le monde du vélo, qui paradoxalement n'est pas le plus vert qui soit.

    Alors plutôt que de porter un a priori sur une entreprise, nous avons voulu en savoir plus. Comprendre les initiatives d'Apidura, qui avancent pas à pas, mais dans le bon sens, et simplement démêler le Green Washing de l'application concrète, pour le baroudeur qui a cassé le zip de sa vieille sacoche.

     

    Loin d'être parfaites et définitives, ses initiatives nous ont paru être des efforts sincères et louables ... on vous laisse juger.

     

     

     

     

     

    Explications avec le service presse d'Apidura

     

    VdR : Quel sont les raisons qui ont poussé Apidura à lancer le "Revive Program" ?

     

    APIDURA : Ce programme, lancé en 2021 est né du désir de réduire notre impact environnemental en étendant la durée de vie de nos produits. Nos produits sont conçus pour durer, avec des matériaux coûteux et très solides, aussi il était dommage de simplement jeter des produits comme nos prototypes, les produits utilisés par des ambassadeurs ou des produits ayant connu un défaut de fabrication.

    En remettant sur le marché ces produits réparés à un prix attractif, nous espérons aussi offrir une alternative à la demande pour des produits low-cost moins durables.

     

     

     

    VdR : Comment fonctionne ce programme ?

    APIDURA : Les produits concernés sont réparés à la main dans nos ateliers de Londres. Ils sont ensuite mis en vente sur le site internet.

    Le futur du programme est de s'étendre, notamment en permettant à nos magasins et distributeurs de l'alimenter, et ainsi d'avoir un flux de produits Revive plus important.

     

     

     

    VdR : Pensez vous proposer un service de réparation à vos clients ?

     

    APIDURA : Nous le faisons déjà ! et de 2 manières.

    Nous avons mis en place un système de collecte annuelle de produits à travers 9 magasins partenaires. Ceux-ci collectent les produits usés par les clients, nous les réparons en quelques semaines et les clients peuvent venir les récupérer.

    (NDLR : il n'y a pas de collecte en France à ce jour, mais dans les pays voisins)

     

    Deuxièmement, il nous arrive d'installer un service de réparation à l'arrivée d'événements dont nous sommes partenaires, ce que nous avons fait par exemple à la Transcontinental Race

     

     

     

     

    VdR : Bien sur, ces réparations à distance impliquent aussi des transports...

     

    APIDURA : Oui, c'est pour cela que nous encourageons aussi le plus possible nos clients à effectuer eux-même leur réparations, en fournissant des guides et des informations sur notre site.

     

    Ensuite nous sommes aussi en train d'étoffer notre réseaux de partenaires, car bien sur les réparations faites à Londres ne peuvent être LA solution sur le long terme, et elles doivent être réalisées le plus localement possible.

     

    En revanche, nos ateliers de Londres assurent aussi les réparations d'autres produits, notamment des vêtements Velocio avec qui nous partageons ces valeurs de durabilité. Afin de ne pas renvoyer aux USA des vêtements achetés en Europe, nous les réparons à Londres. C'est ce genre de solution mutualisée qui nous semble aller dans notre volonté d'améliorer les choses, et c'est ce genre de partenariats que nous essayons de mettre en place.

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :