Business : idmatch, la sûre mesure

Le cadre ou du moins le positionnement du sportif sur mesure semblent représenter des solutions pleines de promesses pour l’avenir du vélo. Mais se pose encore la question du temps et donc du coût que cela représente pour les pratiquants, indirectement pour les détaillants susceptibles de proposer ce service. L’idmatch pourrait apporter un premier élément de réponse.
Publié le 22/10/2019 07:13 - par
577 vues - 0 commentaire
  • Photos : Maks Gadomski - Tribe Sport Group
     
    Si la fabrication d’un cadre sur mesure est un must que seuls quelques rares passionnés de vélo et/ou sportifs pointus peuvent s’offrir, la tendance est de plus en plus à l’adaptation parfaite du vélo à son utilisateur, pré-requis au bien-être et donc au plaisir diffusé par la pratique sportive régulière du vélo. Dans tous les cas, l’offre d’une bonne adaptation aux mensurations du sportif suppose au préalable une prise de mesure précise et ce raffinement reste là aussi aujourd’hui réservé à un public élitiste, sportif de haut niveau ou fortuné. À travers l’intégration de la start-up Bike Lab et de son système idmatch, Selle Italia souhaite proposer une alternative plus simple et moins chronophage tout en étant plus précise que les systèmes de fitting existants. 

    Pour cela la technologie idmatch s’appuie sur une analyse biomécanique et posturale approfondie facile à mettre en œuvre grâce à des outils high-tech qui permettent à la fois une précision de mesure du sportif incomparable, une mise en situation dynamique avec ajustement automatique et un outil de rapport des mesures sur le vélo pour ajuster au mieux les réglages. Si l’ensemble du système représente un coût certain pour les professionnels (env. 30  000€), ça représente une aide à la vente de vélos et/ou d’accessoires, un "plus produit" qui peut soit être vendu soit être offert dans le cadre d’une offre promotionnelle ou plus simplement comme incitation à l’achat en magasin. Dans tous les cas, il s’agira d’une valeur ajoutée pour les clients dont l’investissement s’amortira sur plusieurs années d’activité.
     
    L'idmatch est tellement intuitif qu'il pourrait presque être laissé en libre service
     
    Nous avons découvert et testé l’idmatch chez Tribe Sport Group, à Cogolin, en marge du Roc d’Azur. Le distributeur a depuis quelques années pris en main la diffusion de Selle Italia dans nos frontières et sera en charge de commercialiser le système auprès des détaillants français. Nous vous en faisons la présentation en images.
     
    Avant toute chose, l'idmatch propose de sélectionner le type de vélo et donc de pratique à laquelle se destine le sportif
    Le sportif doit renseigner les éventuelles maux dont il souffre dans sa pratique cycliste et les traumatismes dont il a été victime par le passé
    Le scan de l’idmatch fonctionne sans marqueur, il mesure et d’analyse les membres en mouvement sur les 3 plans anatomiques.
    Le logiciel prend les mensurations, il identifie automatiquement les points de jonction des articulations et établie leurs angles de travail
     

    La numérisation 3D permet une analyse approfondie du cycliste en état statique et dynamique, toutes les données sont automatiquement enregistrées dans la fiche du sportif.

    La mesure précise des pieds et du positionnement de la tête des métatarses est une étape fondamentale réalisée avec précision grâce à l'idmatch FootMeter…
    …tout comme cet exercice de flexion sur l’idmatch Forefoot Tilmeter (une espèce de trottinette sans roue) permet de mesurer la pronation ou supination de l’avant-pied pour un réglage parfait de la cale
    Grâce à la mesure précise des pieds, l'idmatch cleat fit permet un réglage idéal de l'axe de chacune des cales sous la semelle de la chaussure avec l’axe de la pédale grâce à un faisceau laser. Le goniomètre sur les cales vérifie la distance entre la cale et le talon et la rotation de la cale par rapport à l’axe longitudinal de la chaussure. Le système est compatible avec les principaux types de cales du marché.
    Toutes les données relatives au cyclistes enregistrées, l'idmatch analyse l'ensemble des informations et donne une première notion de réglages et de choix matériel : longueur de manivelles, largeur de cintre, type de selle
    Le logiciel propose pas moins de 18 types de selle pour s'adapter à toutes les morphologies de séant
    La base de données du logiciel idmatch propose un grand choix de marques dont les produits ont été au préalable détaillés

    La base de données accessoires est complète et régulièrement mise à jour. Le système identifie le produit le plus adapté aux besoins du sportif : cadres, selles et guidons en précisant la taille la plus appropriée pour chaque, y compris pour les selle, Selle Italia ne destine pas l'idmatch à la vente exclusive des selles de la marque

    Pré-réglé automatiquement d'après les mesures réalisées, le SmartBike interagit avec l'idmatch de façon autonome à la recherche de la position parfaite.  La résistance au pédalage par volant électromagnétique permet de simulé un effort constant. L'algorithme recalcule en temps réel les besoins du cycliste au pédalage et modifie les différents paramètres via quatre moteur électrique tout en pédalant : longueur de manivelles, hauteur et éloignement du guidon et de la selle, quelle que soit la taille du sportif… Seuls la largeur du cintre et le modèle de selle nécessitent une intervention mécanique, facilité par le système QRRS (Quick Release Replacement System) permettant une substitution rapide et précise de la selle et du guidon

    Le scanner suit en direct le test sur le SmartBike pour s'assurer que les articulations travaillent dans la meilleure configuration possible
    Entre autre observation, l'étude définit quels sont les angles de travail idéaux pour chacune des articulations, ce qui détermine les cotes idéales du vélo
    Obtenir des mesures précises des cotes idéales pour le cycliste n'a aucun sens si le transfert des données sur le vélo définitif est approximatif. L'idmatch dispose d'un outils de report précis et rapide des cotes adaptable et ce sur tous les vélos du marché grâce à 4 encodeurs et un laser à axe orthogonal. Afin d’améliorer les réglages, le système dispose de deux récepteurs laser appliqués sur la selle et sur le guidon qui facilitent l’identification du bon réglage quelle que soit la forme du composant
    En fin de procédure, BikeLab transmet par mail l'intégralité des données relatives au cycliste et à sa monture. Même si le vélo a été préparé par le détaillant, ça donne la possibilité de reporter les mêmes cotes sur un éventuel second vélo et pourquoi pas, ultérieurement, les transmettre à un cadreur pour la réalisation d'un cadre sur mesure 
     
     
     


  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :