Fabike C2 / La polyvalence poussée à son paroxysme !

Marque aux origines italiennes, Fabike a mis sur le marché un cadre ultra polvalent. Sa conception lui permet d’être utilisé tant en gravel road qu’en vélotaf, en passant par le cyclo-cross et le fixie.
Publié le 09/08/2015 16:32 - par
5445 vues - 0 commentaire
  • Texte et images : Amaël Donnet

     

     

    Une âme carbonique

    Dessiné par un Italien, sous-traité en Asie et géré en partie depuis l’Europe de l’Est, Fabike résume bien le monde actuel : la mondialisation ne connait plus de limites. Le C2 est construit à partir de fibres Toray T800. Un carbone, de module intermédiaire selon le fabricant, qui se situe entre le haut et le moyen de gamme. Avec des tubes volumineux et des formes généreuses, le Fabike affiche une allure unique. Cela le rend facilement reconnaissable.

     

     

     

    Les freins V-brakes, la longueur des bases ajustable, les pattes arrières interchangeables, l’ouverture permettant la monte d’une courroie rendent ce modèle compatible avec d’infinie possibilité de montage. Cela va du luxueux vélotaf à l’épuré fixie, sans oublier le gravel road voir même le cyclo-cross. L’important dégagement de la fourche et du triangle arrière permettent l’installation de pneus à la section généreuse (jusqu’à 35mm). Finalement la limite de ce vélo concerne uniquement l’imagination de son propriétaire !

    Le C2 se décline également en version «freins à disques». Il est disponible en cinq tailles, du XS au XL, et en six coloris. Le kit cadre (qui comprend le cadre, la fourche, la direction ainsi que les freins V-brakes) est annoncé pour un poids de 1'900 grammes, il est affiché à un tarif de 2'390 euros.

     

    Un équipement luxueux

    L’importateur français, OD Solutions, nous a prêté un modèle équipé chic et sport. Les composants en carbone et les jantes hautes apportent une bonne dose sportivité. La transmission Shimano Alfine et le cintre plat assurent de leur côté une grande flexibilité d’utilisation. Ce vélo c’est un peu le penchant non-motorisé du café racer.

     

    En action

    Tout comme un café racer, le C2 se montre agile, puissant et rapide. On apprécie de rouler vite à son guidon. La rigidité du cadre n’incite pas à flâner ou à admirer le paysage. On file à toute vitesse, non pas pour chasser des KOM sur Strava, mais pour ressentir le plaisir du bruit du vent dans les oreilles ainsi que pour apprécier le côté bestial du cadre. Il donne envie de rallonger les tours, quitte à arriver en retard à ses rendez-vous ou au travail. Un comble pour un vélo rapide comme l’éclair !

    Café Racer ne rime pas nécessairement avec dragster… A son guidon l’idéal est de rouler au train et de conserver chèrement la vitesse acquise : car si le moyeu à vitesses intégrées Shimano brille par sa fiabilité, il pénalise les relances. Avec tout le poids de la transmission reparti dans la roue arrière, à chaque démarrage on a ressenti une méchante inertie. Le phénomène se montre encore plus marqué dans les ascensions. A ce sujet, il convient de bien choisir la denture du pédalier avant, sous peine de tirer «trop gros».

    Malgré la monte de pneumatique en section de 28mm (Schwalbe One), gonflés à faible pression, le confort s’est avéré relativement spartiate. Les jantes hautes en sont principalement la cause, mais le cadre nous a paru tout de même relativement raide. Il ne faudra pas lésiner sur la largeur des pneumatiques, d’autant plus si vous emprunterez de temps à autres des chemins et des routes non-carrossables.

     

    Bien que superbement réalisés, les freins sont aussi esthétiques que peu ergonomiques. Le côté anguleux des leviers agressent les doigts tandis que les étriers V-brakes ne brillent pas par leur progressivité : ça plante sec ! La version «freinage à disque» nous semble être la meilleure solution pour profiter pleinement de ce sympathique Fabike.

     

    Pour qui ?

    Véritable OVNI dans le milieu parfois trop conservateur du vélo, le Fabike n’est pas qu’un délire de designer un peu fêlé… C’est le vélo de ceux qui souhaite rouler différent et d’orienter le montage en fonction de souhaits spécifiques.

     

    + : polyvalence, look, comportement dynamique

    - : ergonomie des leviers, pas vraiment bon marché

     

    Prix : 2'390 euros (cadre, fourche, direction et freins)

    Poids : 8'540 grammes (avec pédales Shimano XTR Trail)

     

    Géométries

    + d’infos : https://www.facebook.com/fabikefrance, www.fabike.it


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :