Beaux vélos, belles routes

Essai : Garmin Edge 520 Plus

Publié le 14/10/2018 11:57   par Nicolas Joly  

le petit GPS qui a tout d'un grand !

Si Garmin a déjà une place unique dans le monde du GPS de vélo, le secteur est soumis a une rude concurrence, et stimule innovation et positionnement prix des suiveurs...comme du leader. C'est dans ce contexte que Garmin a présenté le Edge 520 Plus, un modèle "moyen de gamme", boosté en fonctionalités et d'un rapport qualité prix sans doute pas imbattable, mais tout de même très intéressant.

En plus des performances en hausse, la nouvelle génération Garmin reste le standard d'élégance dans le monde du GPS vélo

 

Tour du propriétaire.

 

Concernant les caractéristiques, le 520 Plus est donc un 520 boosté, surtout en terme de cartographie et de navigation, puisque le 520 Plus a pratiquement toutes les fonctionnalités de navigation de la série supérieure (Edge 820) alors que le 520 n'en n'a aucune.

L'écran est par contre de la taille de la série "500", nettement plus petit que sur les 800, et surtout n'est pas tactile (!)...remplacé par pas moins de 7 boutons répartis tout autour du cadran. En revanche l'écran non tactile s'avère plus contrasté et lisible que ceux des "800", et surtout semble doté d'un verre anti-reflet à toute épreuve.

Le Kit est réellement intéressant puisqu'il comprend, en plus des accessoires classiques, une ceinture cardio et un support de cintre renforcé qui permet également de recevoir les systèmes d'éclairage connectés, comme le varia.

 

Dépourvu d'écran tactile, le Edge 520 Plus, recourt à pas moins de 7 boutons pour être piloté.

 

On retrouve donc presque tout ce que faisait la génération précédente de la série supérieur (Edge 800, 810) soit les fonctions GPS de base, la navigation et la connectivité a une large gamme d'accessoires (capteur de fréquence cardiaque, de fréquence de pédalage, de puissance), mais aussi des nouveautés, dans un format plus compact et à un prix très ciblé (299,99€ le GPS seul), donc en résumé...un "sweatspot" très étudié dans la large gamme du leader.

 

Démarrage : Oh OHH...un nouveau moteur !

 

A l'allumage on sent tout de suite une vélocité bien améliorée. A peine le temps de refermer la porte du garage que le 520 a déjà acquis tous les satellites et n'attend plus que le top départ...une opération qui pouvait prendre de longues minutes sur la génération d'avant. Les boutons sont assez fermes, et l'on comprend pourquoi le 520 est livré avec un nouveau support aussi long, gros et rigide. Il est également proposé un "leash" de cintre. Si nous l'avions totalement négligé dans un premier temps...quelques rotations imprévues du gps dans son support lors de manip nous ont finalement convaincu de son utilité.

 

Le support un peu long et haut, mais efficace.

 

Configuration.

Les menus et options s'avèrent bien sur similaires aux versions précédentes...et donc d'une logique plus proche du caméscope japonais que de l'iphone californien. Bref, ça demande un peu de dextérité intellectuelle, mais aussi manuelle avec la perte de l'écran tactile. Pour la première sortie nous devrons nous contenter de réaliser les choix de base (langage, unité, connection téléphonique)...nous réservant quelques sessions supplémentaires pour totalement  configurer l'affichage à notre convenance, et patiemment associer nos accessoires.

 

Plus de fonctions, plus de connections, plus d'accessoires

Au chapitre des vraies "nouveautés", c'est surtout le transfert des appels et des sms sur l'écran qui peut être pratique (à condition qu'ils ne soient pas trop longs). Bref ça ne remplace pas un téléphone, mais ça évite de l'attraper pour savoir qui ose interrompre une sortie vélo.

Une autre nouveauté intéressante pour les adeptes du Sram etap, est l'affichage à l'écran du rapport engagé. Une fonction trsè pratique, étrangement pas rangée au même endroit que la configuration Di2, qui existait déjà...et qui demanda aussi cycles de connexions/configuration/déconnexion...pour finalement parfaitement fonctionner, et s'avérer pour nous un des gros avantages de ce modèle.

L'affichage est configurable pour est possible d'afficher de 3 à 7 paramètres. Ici 5, dont le rapport de transmission engagé

 

et quelques soucis de synchronisation

Malheureusement nous n'avons jamais eu fonctionnement parfait avec notre iphone 6. Pas de problème pour appairer les appareils, mais la synchro de fin de sortie ne se fait que rarement de façon transparente, parfois en insistant, et souvent en se branchant à l'ordi avec le câble. Cela semble néanmoins assez rare...et peut être de la responsabilité du téléphone...le mystère reste entier.

Comparé à un iphone standard, le 520 Plus, est réellement compact, léger et surtout économe en énergie.

 

Le GPS en mode "normal"

En usage normal, enregistrement d'une cession, nous n'avons que du positif à écrire sur le 520 Plus. En 3 mois d'usage aucun plantage à déplorer. En lecture de fichier GPX, idem, le fonctionnement est satisfaisant, et surtout on sent que la puissance informatique ne limite pas le 520. Là où la génération précédente avait un peu du mal à suivre un tracé en même temps qu'il enregistrait, le 520 fait les deux sans problème....bref un peu la même impression que quand on change d'ordinateur, c'est agréable.

A nouveau saluons la qualité d'affichage et de lecture qui est vraiment améliorée, même sous un soleil de plomb. Finalement la réduction de taille est largement compensée par la qualité de lecture, et de fait, le gain de compacité est à l'avantage du 520 Plus.

Autre améliorations notables, l'autonomie !

Non pas que les 800 étaient affreusement gourmands en énergie, mais une grosse journée de vélo (genre un 200KM) vous laissez avec seulement 8 ou 10% de batterie. Avec le 520, le même genre d'aventure vous laissera encore 40% de batterie...Officiellement annoncée à 15 heures, le chiffre nous parait donc probable, même si nous avons stoppé le test à la 8 heures.

Un vrai plus pour les gros rouleurs. Et des recharges moins fréquentes pour les gens "normaux".

 

Si le support est un peu long pour l'usage quotidien, il permet d'installer avec élégance les accessoires compatibles, comme la très pratique lampe garmin Varia

 

Bilan

Passé la frustration de configurer le GPS sans écran tactile, le Edge 520 s'est avéré très performant à l'usage. L'ergonomie reste peu intuitive, mais finalement, une fois configuré, on évite de "jouer" avec pour l'utiliser le plus simplement possible, surtout que la possibilité de l'éjecter du support en appuyant les boutons latéraux est bien réelle.

Reste la vélocité du processeur vraiment appréciable, l'écran bien plus lisible et contrasté, et l'autonomie qui évite les recharges trop rapprochées. Étonnamment, alors que la perte de commande tactile nous semblait insurmontable, elle nous a, au contraire, conduit à configurer l'appareil une fois pour toute, et à l'utiliser d'une façon plus simple. Associé à ses dimensions et son poids réduits, le Edge 520 Plus est finalement le GPS déal pour se faire oublier. Pour nous il ne lui manque qu'un support optimisé pour un positionnement plus discret.

Il ravira tous les pratiquants à la recherche d'un GPS ultra performant mais "simple" d'utilisation.

Même en plein soleil, la lisibilité est parfaite. Un gros point fort du 520 Plus

 

les +

Capacité informatique très améliorée (acquisition satellites / lecture gpx)

Superbe Ecran

Fonction connectées très intéressantes...(etap, sms...)

Autonomie et fiabilité

Compacité / Poids

 

les -

Boutons / Ergonomie en baisse

Support un peu encombrant

Connectivité pas toujours "seamless"

 

Poids VdR : 62 grammes

Tarifs : 299,99€ le GPS seul, 399,99€ en kit avec 3 capteurs

Infos Officielles

Au dos : la prise de chargement USB, bien protégée des intempéries

 


Dans la même catégorie


Autres news de Nicolas Joly