Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Mavic Cosmic Ultimate / Bye bye les boyaux !

Publié le 15/06/2018 08:00   par Amaël Donnet  

Apparue en 2006, les Cosmic Ultimate ont bouleversé la donne dans le monde des roues légères et aérodynamiques. Après plusieurs restylages esthétiques et une modification de la roue avant en 2015, pour rester dans le coup, Mavic se devait de revoir intégralement sa copie. Sans renier son passé et ses acquis, les nouvelles Cosmic Ultimate adoptent les tendances du moment.

Les nouvelles Cosmic Ultimate

 

L’histoire des Cosmic Ultimate

Les Cosmic Ultimate reposent sur des connaissances acquises lors de la création des premières roues en carbone. A savoir les Comète en 1985 puis des Cosmic Carbone qui remporteront l’or olympique aux JO d’Atlanta en 1996 grâce au champion suisse Pascal Richard.

 

Si la Comète était en carbone, les roues Challenger et CXP 25 étaient en aluminium. Précisons tout de même que ces dernières ont été déclinées dans une version rarissime en carbone.

 

Les Cosmic Ultimate sortent en 2006, elles connaissent un grand succès auprès des cyclistes professionnelles. En 2015, le profil de la jante adopte une forme plus moderne. Puis en 2019 ces roues sont remodelées intégralement, le boyau cède sa place face au tubeless.

A gauche le premier profil (en V) de la Cosmic Ultimate originelle, à droite le profil utilisé actuellement (en U) qui est plus en accord avec les lois aérodynamique NACA.

 

Les nouvelles Cosmic Ultimate

Comme cité ci-dessus, les deux principales évolutions concernent le passage de roues à boyaux au tubeless et à une construction cent pout cent en carbone (mis à part le corps de roue-libre et son mécanisme). Voici en détails les éléments qui composent ces roues.

  • Les jantes: les jantes sont réalisées en carbone de type 3K, cela signifie que trois milles brins de carbone sont nécessaires pour faire un fil de carbone. Celui-ci est ensuite tressé afin de créer une feuille de carbone. Le profil interne, de 19mm, a été optimisé afin de faciliter le montage de pneumatiques tubeless. Nous parlons ici de la technologie Mavic tubeless . D’une hauteur de 40mm, les jantes avant et arrières sont différenciées. La jante arrière s’avère asymétrique. Les rayons étant collé sur la jante, celles-ci ne sont pas percées (sauf pour la valve, diamètre de 6.5mm). La surface de freinage reçoit un traitement dénommé iTgMAX. Pour des roues en carbone, le freinage s’avère honorable sous la pluie.

 

  • Les rayons: les rayons sont en carbone unidirectionnel, ils sont croisés par deux tant sur les roues avant qu’arrière. Le réglage de la tension (roue arrière) passe à la trappe.

 

L’ancien et le nouveau rayonnage de la roue arrière.

 

  • Les moyeux: les moyeux ont été redessinés, le corps et intégralement en carbone. A l’arrière, le mécanisme de la roue-libre (ID360) laisse tomber les cliquets au profit d’un système à double rondelles crantées.

 

  • Les pneus: Mavic propose, en combinaison avec ces roues, les pneus Yksion Pro UST en largeur de 25 ou 28mm. Poids de 260 et 290g, 59 euros.

 

Quel bilan (sur le papier) pour ces Cosmic Ultimate ?

Vis-à-vis de leurs devancières, les nouvelles Cosmic Ultimate prennent un peu de poids, ce qui est logique vu leur passage du boyau au tubeless. Toutefois avec 1'310 grammes sur la balance, cela reste des roues plutôt légères. Elles ont en plus le bon goût de se montrer aérodynamiques, très rigides et l’aérodynamique a été améliorée. Ces roues sont vendues 3'500 euros la paire et cela comprends les serrages en titane, des pneumatiques Yksion Pro UST et des patins de freins spécifiques.

 

Quelques images en vrac de la fabrication et des contrôles de qualité

 

 

Les Ultimate à travers un petit teaser


Dans la même catégorie


Autres news de Amaël Donnet