Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : Cervelo C3

Publié le 03/02/2017 07:00   par Nicolas Joly  

Avec la gamme C, Cervelo nous livre la quintessence du vélo d’endurance.

C3 pour Endurance

Cervelo est avant tout connu pour ses vélos de course : les R  pour la Montagne, les S pour le Plat (Aéro) et les P pour le Contre-la-montre, tous ayant brillé au plus haut niveau de compétition.

Nous testons aujourd’hui un nouveau venu : le « C3 », issu de la nouvelle catégorie « Endurance », introduite en 2016. Cette gamme est supportée par un nouveau châssis, très sophistiqué, qui reprend les éléments des R, en y apportant une géométrie novatrice, un confort supérieur, des passages de roues élargis et un freinage hydraulique exclusivement…tout en conservant l’esprit de performance absolue Cervelo. Voyons ce qu’il en est…

Un châssis d’orfèvre

Chez Cervelo, orfèvre du carbone, tout part toujours d’un savant enchevêtrement de fibres de carbone dans un moule…

Les C sont déclinés en 2 versions C3 et C5 qui utilisent des fibres (encore) plus haut de gamme, avec un moule et une géométrie identique.

Des haubans fins et flexibles sans pontet, une fourche allongée, de gros pneus (bien au-delà de 28 mm), des inserts pour garde-boue. Spécificités qui imposent l’usage du disque, non pas comme une fin en soit, mais aussi pour la liberté de design qu’il apporte.

Le défi était donc de créer un cadre offrant des performances similaires aux modèles sans disques, avec un confort supérieur. Malgré une géométrie plus longue et plus haute, les renforts pour le montage du disque, les axes traversants de 12 mm, et les protections de base et de tube diagonal, le cadre du C3 reste sous le kilo. À 975 grammes en taille M, et 415 grammes pour la fourche (elle aussi en axe de 12 mm), on peut dire que le pari a été tenu. Le C5 repousse cette prouesse encore plus loin, avec 850 grammes pour le cadre, et 350 grammes pour la fourche.

Un châssis particulièrement travaillé et prometteur, même si côté déco, ce C3 laisse un goût d’inachevé, n’ayant pas vraiment tranché entre son héritage course, et la sobriété supposée de sa nouvelle clientèle…


Équipé pour les sorties mouvementées

Notre modèle d’essai est la version Ultegra mécanique, une version « d’accès » qui sera bientôt épaulée par une version en Shimano 105 plus attractive.

On retrouve donc un groupe Ultegra avec transmission mécanique et freinage hydraulique. Il est en plus rehaussé d’un superbe pédalier Rotor 3D compact (50-34), et d’un dérailleur arrière à grande chape. Si la cassette 11-28 d’origine est idéale au quotidien, on pourra donc passer à une cassette 11-30 ou 11-32 sans aucun réglage : très commode pour les grandes journées en montagne.

Les périphériques FSA en alu (cintre et potence), et carbone (tige de selle) remplissent leur mission, mais ne s'intègrent pas franchement à l'esthétique du C3. À ce niveau de prix, le C3 mérite des composants un peu plus chics.

Les roues sont par contre un très bon choix. Si Cervelo a longtemps équipé ces vélos de roues « d’entraînement", les C reçoivent une paire de roues HED Ardennes Plus, certes en alu, mais particulièrement adaptées à la situation. La  jante Ardennes Plus, est surtout avant-gardiste en terme de largeur : 25 mm en externe, et surtout 21 mm en interne, transformant n’importe quel pneu en sa version super motard. Ainsi les Continental d’origine en 28 mm, atteignent un généreux 31 mm contribuant largement à la tenue de route, et au confort. Elles sont en plus compatible Tubeless ce qui ne gâche rien.

L’«Endurance »façon Cervelo

À peine enfourché, la première sensation est le calme qui règne à bord de ce C3. Mon chemin de campagne chaotique se trouve incroyablement adouci. Les gros pneus y sont pour partie, mais à voir la fourche travailler à chaque trou, on sent bien que le cadre y contribue encore plus largement.

Une fois route atteinte, le pédalage se met immédiatement en place, tout en fluidité. Les sensations sont de très bon augure…Comme un bon cheval qui sort de l’écurie par un petit matin d’hiver, ce Cervelo est animé d’une irrésistible envie d’accélérer. Chaque coup de pédale produit son effet sans délai, et appelle à toujours en rajouter un peu.

La transmission compacte est bien adaptée au programme, même si les croisements de chaine mettent le dérailleur avant Shimano à rude épreuve....ça frotte ggggrrrrr. Le concept du cran intermédiaire a vieilli, face au Di2, mais face à la concurrence mécanique aussi, le croisement de chaîne est à bannir. Bref, c'est un mauvais point pour l'agrément de conduite, car il faut à en permanence écouter son dérailleur.

Une fois sur le petit plateau on retrouve un fonctionnement irréprochable. On peut alors pleinement apprécier l'aisance du C3 dans la pente, car plus ça grimpe plus il semble à son aise.  Et même dans les pourcentages à 2 chiffres il reste imperturbable. Que ce soit assis pour un grand col ou en danseuse sur une rampe, il bondit à chaque coup de pédale. Des sensations réellement aériennes, et ce, malgré ses pneus Continental, privilégiant de loin la résistance aux crevaisons à celle au roulement.

En bref, et aussi confortable soit-il, le C3 est un grimpeur de très haut vol.

Une géométrie innovante et réussie

S’il fait pratiquement jeu égal avec les tous meilleurs en montée, il les surpasse largement dès que la pente s’inverse, ou que la route se dégrade.
N’ayons pas peur des mots : la géométrie des C est fantastique, cela saute aux yeux à la première épingle venue…

Avec son boîtier bas, ses longues bases (420 mm !) et son angle de direction de VTT (71° !!)….Ce vélo est un descendeur hors pair. Tous ces paramètres combinés apportent une stabilité et un résultat incroyable : le vélo s’inscrit et lit les courbes sans jamais en dévier. Une phrase qui a été écrite mille fois, mais....s'avère ici toujours vraie à une vitesse bien supérieure ! Associés aux pneus et jantes larges, les angles atteints en virage dépassent largement les références connues. Des sensations difficiles à décrire… mais au-delà de la performance, c’est aussi un gain de sécurité et de sérénité. Décidément, ce vélo donne du plaisir !

Pour cette plateforme le freinage disque était une évidence. Probablement conçu, comme ces concurrents directs, dans un esprit tout-temps (ou « Paris-Roubaix ), le C3 est équipé de disques de 140 mm. Si le toucher hydraulique Shimano est particulièrement agréable, et le freinage mouillé et/ou carbone incontestablement amélioré…la puissance, dans l’absolu,  reste modeste. C'est suffisant à 40km/h, mais pour la montagne, c'est trop juste ! Une monte en 160 mm est un minimum pour ce exploiter ce descendeur né !

Autre innovation réussie : les passages de roues un peu plus généreux que la moyenne des Endurances. Officiellement 32 mm, mais en pratique le 35 mm est envisageable en conditions sèches, et le 33 mm de pneus de cyclocross passe aussi..Nous sommes donc à la porte d'entrée du Gravel comme en atteste la protection vissée (et amovible) sous le tube diagonal ainsi que la protection qui enveloppe la base droite.

Pavés, haute montagne, chemins...décidément rien n'arrête le C3.

Bilan :

Au terme de l’essai, ce C3 se révèle tout simplement l'un des meilleurs vélos d’endurance actuel, et  même un des meilleurs vélos que nous ayons jamais roulé, toute catégorie confondue.

Non seulement il est efficace dans tous les domaines, mais procure des sensations fantastiques en montée comme en descente, et pousse en permanence à se dépasser. Il arrive en plus à être extrêmement confortable, tout en restant un vrai Cervelo, sans concession quant à la dynamique, somme toute pas si éloignée d’un R.

Même si ce n’est pas son programme, il est également capable de quitter la route, et offre la possibilité d’une monte pneumatique bien supérieure aux désormais classiques 28 mm de la catégorie endurance.

Bref ce vélo sait tout faire, et tout faire très bien…le plus dur est d’imaginer que le C5, puisse encore rehausser le caractère aérien du C3 dans les cols…

En résumé, : un superbe grimpeur doublé d’un descendeur d’exception, sure quelque soit la météo où l'état de la route.

+
Polyvalence ET Performance
Plaisir exceptionnel
Géométrie novatrice
Stabilité - Confort

Accepte des pneus jusqu'à 35 mm en slicks / 33mm en crampons / 30 mm avec garde-boue

-
Disques 140 mm insuffisants
Dérailleur Avant Shimano mécanique peu pratique en configuration compact
Déco Cervelo : le plumage n'a pas le brio du ramage


Infos :
Poids VdR :  8,1 Kg en taille 54
PPC : 4 799,00€

http://www.cervelo.com

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Nicolas Joly