Essai : Paume de Gants Elastic Interface

--Mise A Jour 30/10/2-- Issue de la technologie des cuissards, les paumes brevetées d'Elastic Interface ambitionnent de résoudre de nombreux problèmes de flux sanguin et d'ergonomie.
Publié le 30/10/2021 10:21 - par
1825 vues - 0 commentaire
  • Pas forcément connu du grand public, Elastic Interface est pourtant l'un des plus gros fournisseurs de peaux de chamois au monde. Grâce à cette expertise et ses innovations dans les mousses amortissantes, E.I. a développé une paume pour gants à destination des fabriquant de gants.

    Conscient de son image professionnelle, E.I. a tout simplement eu l'idée de proposer ses paumes prêtes à coudre, comme les peaux de chamois. Le procédé est innovant, et fort de sa réputation, ce sont déjà une demi-douzaine de très grandes marques qui ont greffé cette technologie sur leur modèle haut de gamme.

     

     

    Mise A Jour du 30/10/21 - En fait de mise à jour, il s'agit  plutôt d'un droit de réponse.

    Nous retranscrivons les commentaires d'Elastic Interface suite à la publication de cet essai.

    -E.I. insiste sur les 3 spécificités de son produit : une paume réalisée d'une pièce, en 3D, sans couture.

    - Alors que nous avons parlé de soulager le canal carpien, syndrome bien connu des cyclistes, Elastic Interface précise que les formes développées cherchent à soulager le nerf cubital.

     

     

    A l'heure actuelle, la solution a été adoptée par une demi-douzaine de marques, et non des moindres, comme Giro ou Maap pour les plus connues en France.

     

     

    La théorie.

    Tout repose sur une mousse bien particulière, dite "Hybrid Cell System". Cette mousse a la particularité d'être très dense, et d'offrir un soutien important dans une épaisseur réduite.

    E.I. a ensuite travaillé le volume de cette mousse pour créer une paume complète, présentant des reliefs destinés à préserver certaines zones de la main. L'ensemble, à l'mage des cuissard, est élastique et réalisé sans couture afin de limiter toute source d'inconfort.

    Bien entendu le but final est surtout d'améliorer nettement le confort des mains, et notamment les pathologies classiques qui touchent les cyclistes : fourmillements et syndrome du canal carpien.

     

    Giro et Maap ont adopté la paume "Race", tandis que nous avons reçu en test la version "Gravel"

     

    En main

    Pour ce test nous avons reçu un gant échantillon, sans marque, en taille L, utilisant la paume Gravel. Le fit n'est pas aussi raffiné que celui d'une grande marque, mais le but n'est pas d'essayer les gants, mais la paume. La paume existe en quatre versions, Race, Gravel, Ultra, Slim (de Gà D et H en B).

    Au toucher, la sensation est un peu celle des gants "gel", qui nous parait donc relativement épais, mais en nettement moins rigide. Une fois enfilés, la souplesse et l'élasticité sont effectivement bien présents, même dans cette version échantillon, forcément moins travaillée que les livrées de grandes marques spécialisées dans le gant.

     

    Les photos sont parlantes : les mousses sont à la fois épaisses ET élastiques, ce qui permet de les inclure à des gants ajustés, dans un esprit plus course que cyclotourisme pour fixer les idées.

     

    En selle

    Nous l'avons dit, aussi  travaillée soit cette palme, le toucher de guidon en prend un coup. La paume est tout de même épaisse, en particulier sur l'avant. Il sera sans doute quelques adaptations pour être pleinement appréciée. Il sera par exemple utile de réduire son épaisseur de guidoline, ou son diamètre de cintre...

    Cette première impression pas franchement agréable pour qui est habitué à rouler à main nue va pourtant se muer en curiosité et en confort.

    Effectivement, à l'usage, la paume va s'avérer efficace, et nettement moins rigide que sur les vieux gants "gel", où le gel incompressible pourraient même justifier de retirer une entretoise de 5mm. Ce n'est pas le cas avec les pads de mousse hybride, qui "vivent" avec la route.

    En pratique les vibrations sont nettement filtrées, et surtout, le dégagement su canal carpien nous a semblé réellement efficace.

    Nous disons "semblé", car nous n'avons pas fait un Paris-Brest-Paris non plus, et que le sujet est trop sensible et trop personnel pour pouvoir être 100% affirmatif.

     

     

    Conclusion

    Nous restons un peu sur notre fin concernant cette version de paume Gravel, un peu engonçante malgré la technologie innovante.

    La paume "Race" (celle choisie par Giro et Maap), sans la mousse avant, nous semble plus adaptée à la plupart d'entre nous (même pour la pratique gravel), sûrement plus facile à intégrer aussi pour les fabriquants, et surtout tout aussi efficace du point de vue du canal carpien. Bref, si nous devions changer de gants maintenant, nous serions tenter de poursuivre dans cette voie prometteuse, mais certainement avec l'une de ces deux offres plus fine, Giro ou Maap, qui semblent conciller ce confort à une préhension plus naturelle.

     

    Références

    GIRO "Supernatural Glove"

    MAAP "Pro Race Mitt"

     

     

     

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :