Sacoches Thule Shield 25 : excellence suédoise

Testées à l’occasion de nos pérégrinations estivales, les sacoches Thule Shield 25 se positionnent face aux références historiques du marché en la matière : les Ortlieb Back Roller Classic et les Vaude Aqua Back.
Publié le 15/09/2020 09:00 - par
728 vues - 0 commentaire
  • Délaissant un peu le monde des porte-vélos où elle fait référence, la marque suédoise Thule s’intéresse de plus en plus à la bagagerie vélo avec une offre de produits ambitieux privilégiant comme il est de coutume chez ce fabricant une qualité de fabrication irréprochable. Dans la tendance de développement du vélotaf et des voyages à vélo, les sacoches Shield 25 ont attisé notre curiosité, nous les avons mises à l’épreuve durant deux voyages en itinérance et quelques trajets quotidiens sur plus de 1000 km. On vous dit ce que l’on en pense…

    Les sacoche Thule Shield 25 sont disponibles dans trois coloris, noir, jaune ou bleu, ces deux dernières étant bien entendu plus visibles

     

    L’offre en matière de sacoches de porte-bagages sur le marché est très très vaste. Il en existe de toutes les sortes, dans une grande variété de style et matériaux, rustiques ou modernes, de toutes les tailles, des petites, des grosses, des modulables, et avec des systèmes de fermeture et de fixation sur le vélo très divers. De fait, faire son choix lorsque l’on n’a pas été encore confronté aux réelles contraintes d’une utilisation quotidienne ou intensive à l’occasion de périples aux longs cours n’est pas toujours simple. Ce test va nous permettre de mettre en exergue les caractéristiques qui nous semblent indispensables ou accessoires, celles qui comptent réellement à l’usage et celles qui n’apportent pas grand-chose.

    Voyager à vélo oui, mais pas sans mal et surtout pas sans bagage. Les Shield 25 nous ont notamment accompagné durant un trip estival entre l'Ile de France et la Vendée sur 525 km.

     

    Pour une utilisation quotidienne ou pour le voyage au long cours, il nous semble indispensable de privilégier l’étanchéité. Transporter des vêtements de rechange ou un ordinateur sans prendre le risque de voir l’ensemble prendre l’eau à la première grosse averse est tout de même plus sécurisant. Voilà notamment la raison pour laquelle nous avons sélectionné ces Shield 25 qui font appel à un textile enduit façon bâche de camion totalement étanche. Thule annonce une certification IPX4 qui est selon nous sous-estimée. On s’explique. Dans la convention normative des indices de protection, IP signifie que l’on parle d’étanchéité. Ce sont les deux signes suivants qui indiquent le niveau d’étanchéité. Le premier chiffre concerne l’étanchéité contre les solides (sable, poussière, etc.). Le second chiffre concerne l’étanchéité contre les liquides. Or si le second chiffre indique légitimement que les sacoches Thule sont parfaitement étanches à l’eau - le 4 signifiant qu’elles sont protégées contre les projections d'eau de toutes directions -, le X signifie qu’elles ne présentent aucune protection contre les solides. Bien évidemment, ce n’est pas exact puisque tant le matériau que le mode de fermeture permettent de garantir une totale étanchéité aux éléments extérieurs, qu’ils soient liquides (eau) ou solides (poussière). Et nous pouvons témoigner que c’est véritablement efficace. Alors quoi ? 
    Il est probable que Thule n’ait pas jugé bon de faire tester ses sacoches pour la protection contre les solides, pour des raisons économiques ou purement stratégiques, et que donc elle ne peut se prévaloir d’une certification complète.

    Le système de fermeture à "col roulé" est un classique pour l'étanchéité qui a fait se preuve jusque dans la bagagerie de canyoning. Les Shield ne craignent ni les courtes averses ni les grosses pluies durables.


    Petit raffinement qui compte lorsqu’on circule de nuit sur route, les sacoches Shield sont pourvues d’une bande fortement réfléchissante de chaque côté ainsi qu’un marquage de même type sur la face visible. Un passant de chaque côté du sac permet en outre de fixer facilement une petite lampe pour optimiser la visibilité. 

    Vous l’aurez compris les Shield 25 sont parfaitement étanches, mais ce n’est pas la seule caractéristique que l’on doit attendre de sacoches vouées à nous accompagner sur de longues journées de vélos dans toutes les circonstances. D’abord, il faut noter que les Thule présentent une belle capacité de chargement avec 25 litres par sacoche là ou les Ortlieb se contentent de 20 litres et les Vaude 24 litres. Soyons transparents, pour nos périples estivaux sur 3 jours, 20 litres auraient suffi. Les Shield existent d'ailleurs en version 17 ou 13 litres. Mais qui peut le plus peut le moins, autant avoir un plus grand volume de chargement au cas où on aurait quelque chose de volumineux à transporter ou que l’on partirait pour un plus long voyage. Pour un usage quotidien, une contenance d’une dizaine de litres peut largement suffire si l’on ne fait pas occasionnellement de gros plein de courses à vélo. Notez que transporter un ordinateur dans une sacoche latérale n’est pas forcément conseillé en général. En effet, leur positionnement sur le châssis du vélo (via le porte-bagages) et la proximité de l’axe de la roue (que ce soit à l’arrière ou à l’avant) implique une exposition directe, sans filtre, aux vibrations et chocs en provenance du sol. Faute d’un système d’amortissement de ces dernières, l’ordinateur n’aime pas ça du tout. On reviendra sur ce sujet plus loin.

    Grâce à leur système de fermeture à "col roulé", les Shield s'adaptent facilement au volume contenu qui peut atteindre jusqu'à 25 litres !

    Le système de fixation sur le porte-bagages est très pratique au montage comme au démontage, mais il maintient parfaitement les sacoches en place sur la Bécane, même sur sol cassant. Nous avons emprunté des pistes tout-terrain sans le moindre souci.

     

    Le système de fixation des sacoches est lui aussi très important. Il faut bien sûr que les sacoches soient parfaitement tenues en place, surtout lorsque l'on sort des routes bitumées. Mais il faut aussi que la manipulation soit aisée quand on les fixe ou lorsqu’on les décroche, notamment si elles contiennent des affaires précieuses et qu’elles ne sont pas vouées à demeurer en place comme les grands fourre-tout qui équipaient les Solex de nos grands-parents. Disons-le d’emblée, dans ce domaine les marques majeures proposent toutes des systèmes assez similaires, à quelques détails près. Certaines proposent également des standards spécifiques souvent efficaces, minimalistes et discrets (porte-bagages absent ou réduit à sa plus simple expression) qui supposent la présence des points d’accroche idoine sur le vélo comme les systèmes Quick-Lock de l’allemand Ortlieb. Ce n’est pas le cas des sacoches Thule qui se « contentent » d’un système assez classique que Thule ne valorise pas par une appellation marketing, mais qui se révèle très pratique. Ce système s’appuie sur trois points, deux crochets hauts qui s’adaptent automatiquement à tous les diamètres de tubes de porte-bagages (de 8 à 16 mm sans adaptateurs) et se verrouillent solidement pour soutenir et sécuriser tout le poids de la sacoche. Un crochet bas orientable optimise sa stabilité latérale. En l’occurrence, sur les sacoches Shield, le système se règle très facilement et rapidement, sans outil, pour s’adapter à la forme du porte-bagages. C’est vraiment très pratique. Une fois le système d’attache réglé, la sacoche s’installe ou se décroche du porte-bagages en une seconde grâce à la fine poignée qui libère automatiquement les crochets hauts. Certains concurrents ajoutent une possibilité de mettre un cadenas qui verrouille la sacoche sur le porte-bagages, ce qui peut rassurer, mais ne protègera jamais contre la malveillance et/ou l’attaque d’un cutter. Thule s’en passe, ça ne nous a pas manqué. Notez que les sacoches Thule sont livrées avec une bandoulière qui permet de les transporter plus facilement lorsqu’elles ne sont plus sur le vélo. Classique…

    Les crochets d'attache s'adaptent automatiquement au diamètre des tubes du porte-bagages (ici un Tubus Airy Titane) et se se verrouillent d'un coup de pouce.

    Les sacoches Shield sont stabilisées en latéral par ce crochet réglable

     

    En revanche, les sacoches Thule disposent en série d'un espace de rangement compartimenté fixe, accroché au panneau de fond et qui permet d’organiser au mieux le rangement des petits objets que l’on souhaite isoler et retrouver facilement par la suite, clés, papiers, bouquins, cartes routières, multioutils, etc. Les autres marques majeures ne disposent pas toutes d’un tel espace de rangement fixe, certaines faisant, au mieux, appel à des modules de rangements séparés souvent disponibles en option. Dans le cas des Shield 25, l’espace de rangement est composé d’une grande poche pouvant accueillir un ordinateur (avec les réserves dont nous parlions plus haut) ou des cartes routières, des magazines, une chemise porte documents, etc. Deux petites poches « filet » zippées peuvent recevoir les petits objets : clés, papiers, prise de recharge du mobile, etc. Pratique. Bien qu’il soit isolé du fond de la sacoche elle-même, on peut donc juste regretter que cet espace de rangement soit fixé à même la plaque  arrière interne rigide de la sacoche, ce qui ne l’isole pas assez, selon nous, des vibrations passant par les haubans du vélo. Thule travaillerait d’ores et déjà pour trouver une solution à cette problématique.

    L'espace de rangement intérieur est bien pratique pour organiser son chargement, protéger et retrouver aisément ses petites affaires

    Les flancs et la face des sacoches sont dotés de marquages réfléchissant pour optimiser la visibilité de nuit.

     

    Greffe réussie

    Jusque là, on n'avait pas bien intégré l'offre bagagerie de Thule que l'on connaissait assez peu avouons-le. Ces sacoches Shield 25 nous ont permis de comprendre sur quel créneau la firme suédoise souhaite s'imposer en jouant cette nouvelle partition. Et disons-le d'emblée, Thule ne vient pas faire de la figuration, la marque débarque avec beaucoup d'ambitions et vient se positionner face aux références du marché, sans complexe. Il faut dire que Thule jouit d'une belle image de qualité par ailleurs et qu'elle peut naturellement espérer en tirer parti pour s'imposer dans ce nouveau segment du marché de l'équipement vélo. En tout cas, nous pouvons assurer que les caractéristiques techniques de ces sacoches n’ont rien à envier aux produits concurrents les plus en vue, avec d’ailleurs un prix de vente très comparable de 140 euros environ. À l’usage, elles ont également de beaux atouts à faire valoir et se révèlent faciles à vivre au quotidien. La qualité de fabrication étant aussi sans reproche, il est évident qu’elles devraient trouver leur public parmi les voyageurs baroudeurs exigeants. Le catalogue bagagerie de Thule est de pus en plus étoffé nous aurons d’autres produits à découvrir à l’avenir

     

    Poids (vérifier) par sacoche : 965 gr

    Prix de la paire : 139,95€

     

    Le CV : 
    Dimensions : 37 x 20 x 40 cm
    Volume : 25 L
    Poids annoncé pour la paire : 1.95 kg (975 gr/sacoche)
    Imperméabilité : IPX4

     

    Plus d'information sur le site Thule : www.thule.com

    Où trouver les sacoches Thule ?

    Chez les détaillants partenaires ou dans le réseau Bouticycle

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :