Bergamont à l’heure de l’e-Gravel

La firme allemande de Hambourg ne se contente pas de suivre de loin les pas de Scott, groupe auquel elle est directement liée désormais. Plus que jamais en phase avec l’évolution du monde du vélo, qu’il soit classique ou à assistance électrique, la marque présente un e-Gravel qui ne manque pas d'intérêt.
Publié le 18/07/2019 15:38 - par
2161 vues - 0 commentaire
  •  

    Pamela Busch, la responsable marketing l’affirme sans détour, Bergamont souhaite faire plus que suivre les tendances, elle veut participer aux changements qui sont en train de s’opérer dans la mobilité urbaine : « Le futur c’est le deux roues à propulsion humaine ». Et puisque le vélo est la meilleure des solutions en ville et même en dehors, Bergamont a développé des modèles qui répondent aux attentes de différents types d’utilisateurs. Parmi ces vélos était donc présenté en ce début d’été un modèle « Gravel » électrisé pour les « commuters » qui sortent des rues.

     
    Le E-Grandurance est la version électrisée du Gravel apparu au catalogue l'an passé
     
    E-Grandurance
    La mobilité c’est aussi la versatilité du Gravel - que Bergamont nomme Allroad à l’instar de Mavic et le slogan de la marque à ce sujet est d’ailleurs intéressant : « Les routes sont là où vous les trouvez » .
    L'introduction d'une version motorisée dans la nouvelle génération de Grandurance ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire de la conception du « Gravel » chez Bergamont. Comme souvent au catalogue de la firme allemande, la palette de couleurs est remarquable rend hommage au patrimoine culturel et aux nombreuses peintures murales qui animent les rues de l’emblématique quartier de Sankt Pauli où sont pensés et dessinés les vélos BergamontCe nouveau design met en harmonie ce vélo voulu très polyvalent et versatile, rapide, performant, mais confortable, construit autour d’un moteur Fazua avec batterie intégrée par le dessous du tube oblique. Le cadre en aluminium annoncé extrêmement résistant, et le groupe de transmission et de freinage Shimano GRX spécifiques pour le Gravel permettent de repousser les frontières de l’utilisation de l'E-Grandurance.
     
     
    Le E-Grandurance utilise l'assistance légère du fameux moteur compatriote Fazua et une transmission spécifiquement Gravel Shimano GRX
    La légère motorisation Fazua correspond bien à la philosophie du E-Grandurance, offrant une assistance modérée pour un usage qui se veut sportif et insensible lorsque l’on pédale hors assistance au-dessus des 25km/h légaux. On note la présence de points de fixation pour l’ajout de garde-boue (un petit garde-boue est intégré à l’avant), ou de porte-bagage et même pour une béquille présente sur le modèle que nous avons eu en main.
     
    La fourche en carbone rend hommage au patrimoine culturel du design de Sankt Pauli où sont imaginés les vélos Bergamont
    Selon Bergamont, avec le Gravel, "les routes sont là où vous la trouvez"…

    Nous avons pu faire quelques kilomètres au guidon du E-Grandurance le temps de rejoindre des pistes forestières très peu cassantes via quelques jolies routes des alentours de Fribourg. Le vélo est léger, équilibré, on n'est pas dépaysé. L'assistance Fazua déjà bien connue entre en action avec douceur pour soutenir le pédalage jusqu'au 25 km/h réglementaires. Elle se coupe avec la même douceur pour se faire oublier ensuite ne souffrant d'aucune friction ou perte de rendement sensible par le cycliste. Rappelons que conçue pour les vélos sportifs, l'assistance Fazua est certes légère mais elle ne délivre pas le couple élevé des motorisations Bosch et qu'elle s'appuie sur une batterie de 252 Wh dont l'autonomie est aussi sensiblement moindre que celle de ses compatriotes de 400, 500 ou même 625 Wh. Bref, on est en présence d'une assistance dédiée à une utilisation sportive comme un soutien à un pédalage vigoureux. Le vélo s'avère assez confortable sur route dégradée, agréable en relance ou au pédalage au rythme. Il est également stable et précis dans les courbes. Bref, sur le temps de cette courte prise en main nous n'avons pas pu révéler de réelle faiblesse à ce Gravel qui tend plus vers la route et les terrains de jeu urbains que vers le vrai tout-terrain. Mais c'est une prise de parti assumée par Bergamont, la béquille, accessoire rare sur un Gravel de série, en témoigne.


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :