Cervelo Aspero, part II : le TRIP !

Nous revenons d’Ecosse où nous avons eu la chance de rouler le tout premier Gravel de Cervélo. 2 jours de ride, 150 KM de Gravel, quelques bonnes rincées, à l’eau comme au Whiskey... après le ride, il est temps de vous présenter le Trip mémorable qui nous a permis de découvrir l'Aspero !
Publié le 22/07/2019 10:52 - par
2350 vues - 0 commentaire
  •  

    Si le nouveau Gravel de Cervelo nous a sérieusement bluffés (relire première partie), c'est qu'il est effectivement très bon, mais c'est aussi parce que l'Ecosse lui a offert un superbe écrin, avec son réseau de chemins qui en font l'Eldorado du Gravel européen. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard, si l'édition européenne du Grinduro s'y déroule, grace à l'initiative de pilotes locaux avant-gardistes, qui organisent aussi des courses locales à la popularité grandissante. (Dukes Weekender,  The Racing Collective).

     

    Un des atouts majeurs de l'Ecosse est une loi locale qui interdit les propriétaires de fermer leurs terres. Ce "Right to Roam", permet ainsi de parcourir de grandes distances de contrées sauvages, en utilisant les chemins privés, les nombreuses pistes forestières (l'exploitation du bois étant une grosse activité locale), les routes de campagnes de la largeur d'une Triumph, mais également un réseau de pistes cyclables très développé, et enfin quelques single track, car l'Ecosse est aussi une terre de VTT ! Bref, il y a de quoi faire, à condition de s'y retrouver, et c'est pourquoi ce trip a été conçu avec l'aide de partenaires locaux sérieux : Andy Stanford, guide VTT qui a dessiné notre boucle de 2 jours, et les pétillants Aneela et Andy McKenna de Go-Where Scotland ont mis a profit leur expérience de trip VTT, pour nous offrir une logistique parfaite, avec ravitaillements et transferts de bagage d'un hôtel à l'autre pendant que nous battions la campagne, l'esprit aussi léger que le vélo.

     

    Premier Jour  : Glen Fruin —Balmaha

    Photos : NICO JOLY & GRUBER IMAGES

     

    Pour cette première journée, le temps est typiquement écossais. Après un court transfert en mode van-remorque pour sortir du trafic, l’équipe de Gowhere Scotland, nous débarquent sur une crête battue par les vents, et un crachin tenace. On s’y attendait un peu… le temps d’enfiler veste et sur-chaussures et nous voici partis dans la pampa.


    Nous utilisons une vieille route militaire pour nous enfoncer dans la montagne qui longe le Loch Long. La pluie redouble, mais le goudron rugueux procure une bonne adhérence, et en même temps nous attendions un peu à cette météo !

    C'est parti pour le Gravel. Ici une sorte de pouzzolane fine, très drainante impose une humidité ambiante qui n'est finalement plus du tout gênante.

    Après une section très sauvage, nous retrouvons une route goudronnée, et même un village, qui donne l'occasion d'un café. Note importante : le café écossais est bien meilleur que celui qu'on trouve en France...

     

    Puis vient le moment d'aborder les "Arrochar Alps"... bien sur l'altitude est modeste, mais la piste monte réellement !

     

    Au sommet, regroupement... et fermeture des écoutilles, car la pluie redouble, et la descente s'annonce délicate, sur des gros galets humides et roulants... plein gaz

    Il faut dire, que nous avons un bateau à prendre, et un lac à traverser !

     

    Le Loch Lomond étant le plus long du Royaume-Uni, l'aide du bateau n'est pas superflue... et offre l'occasion d'une pause typique.

     

    Bien entendu, un arrêt dans une auberge, nous a permis de reprendre des forces et de sécher un peu avant de reprendre la partie finale du parcours... encore plus belle que le départ.

    Comme souvent l'itinéraire alterne petite routes, pistes Gravel et goudron rugeux... mais toujours au milieu de paysages grandioses.

    Cruising le long du Loch Arklet

     

    Les parties Gravel sont dans l'ensemble, lisses et relativement peu caillouteuses. Chaussé de pneumatiques en 40mm, elles s'avalent comme de la route de campagne sur un vélo de route !

    Quelques talus de 200 à 300 mètres de dénivelé, parsèment le parcours. De quoi émousser les jambes après 80 KM de Gravel.

    L'Aspero moucheté, dans son élément.

     

    La partie finale nous ramène au sud du Loch Lomond, vers un sympathique cottage où nous attendent nos bagages.


  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :