Duel de couvre-chefs : Abus Airbreaker Vs Kask Valegro

Deux casques qui ont de beaux arguments, essayons ensemble de faire le tour de leurs qualités et défauts pour déterminer un gagnant à ce duel!
Publié le 29/06/2019 09:07 - par
1142 vues - 0 commentaire
  • Abus Airbreaker Vs Kask Valegro

    L'un est champion du monde en titre avec Alejandro Valverde, le second a remporté le Tour de France 2018 sur la tête de Geraint Thomas.

    Un beau duel avec deux casques haut de gamme que nous avons jugé sur trois critères : le look car c'est la premier chose qui nous fait craquer, le confort car sur la tête durant de longues heures le casque doit se faire oublier. Et pour finir, la ventilation car nous avons ici deux casques pour l'été. Le critère de la sécurité ne sera pas pris en considération, un comble pour des casques me diriez-vous. Peut-être bien, mais difficile de juger ce point simplement en mettant en opposition les arguments marketing des deux marques. Pour nous la seule façon d'avoir un avis fiable serait de faire des tests en laboratoire et de procéder à la destruction de nos deux modèles. Ce que nous ne pouvons pas faire malheureusement.

    Voici pour commencer les fiches d'identité de nos deux protagonistes afin de mieux les connaître.


    Abus AirBreaker

    • Disponible en S (51 - 55 cm) , M (52 - 58 cm) et L (58 - 62 cm)
    • Made in Italy
    • Coloris : 10
    • Ventilations : 24
    • Accessoires : housse souple
    • Poids VDR : 213 grammes
    • Prix : 249,95 €

     

    Lien web : www.abus.com


    Kask Valegro

    • Disponible en S (50 - 56 cm) , M (52 - 58 cm) et L (59 - 62 cm)
    • Made in Italy
    • Coloris : 5 classiques et 3 mate
    • Ventilations : 37
    • Accessoires : Winter Cap et mousses de rechange
    • Poids VDR : 210 grammes
    • Prix : 199,90 € et 226,90 € en finition mate

     

    Lien web : www.kask.com


    Look

    Voilà un critère assez subjectif et lié à notre sensibilité. Pour nous, il est essentiel lorsque l'on dépense 200 € dans un casque. Probablement le critère numéro un, aujourd'hui on tombe d'abord amoureux d'un casque en le voyant sur la tête des champions ou mis en valeur sur les réseaux sociaux par les marques ou des influenceurs. Le visuel est donc primordial, plus que par le passé, surtout que les marques font preuve d'une grande créativité dans le domaine.

    À ce petit jeu, le point de ce critère va être attribué au AirBreaker. On explique ce choix, le Abus présente des lignes plus tendues, plus agressives. Son profil n'est pas sans rappeler certains casques aérodynamiques. Il est plus moderne globalement, la partie arrière est particulièrement réussite. À côté, le Valegro propose un look plus sage avec des ouvertures plus petites. Avec un an d'existence en plus le Valegro fait un peu désuet à côté du AirBreaker.

    On aime également le positionnement de grilles de protections alvéolées sur les trois ouvertures arrière ainsi que la possibilité de choisir parmi dix coloris très variés.

    Abus AirBreaker 1 - Kask Valegro 0

    Confort

    Le confort est un vaste critère, il va dépendre de la forme interne du casque, des mousses, des différents réglages et de la compatibilité avec des lunettes. Nous avons donc pris en compte ces points qui vont définir si un casque est confortable sur notre tête.

    Pour la forme interne, on retrouve avec le Valegro les mêmes volumes que sur le Protone que nous avez testé en 2016. Pas de surprise chez Kask, si un casque convient l'ensemble de la gamme vous sera confortable. On ce qui nous concerne, c'est juste parfait! Pour Abus, le constat est différent. Le AirBreaker taille différemment du GameChanger par exemple. Dommage d'avoir cette variation qui peut engendrer certaines déceptions. Le AirBreaker est plus étroit, nous ressentons deux points de pression sur le haut du crâne lorsque l'on appuie sur le casque avec la main.

    Concernant les mousses, on a ici deux choix très différents. Chez Abus, on a misé sur un ensemble unique avec une faible épaisseur. La fixation se fait sur trois points, au niveau de chaque tempe et au centre du casque par plot démontable. La pièce de mousse flotte dans le casque et apporte un confort moyen. Chez les Italiens de Kask, on retrouve une solution plus classique. De fines bandes de mousse tapissent l'intérieur bien maintenu par des velcros. L'ensemble ne bouge pas et les mousses semblent vieillir parfaitement. Au niveau de l'épaisseur, c'est du simple au double en faveur de Kask. 

    Pour les réglages liés au système de maintien, on note la présence de trois positions sur le Abus au niveau des tempes. Sur le Valegro c'est la largeur du maintien occipital qui est ajustable en plus de la hauteur. Chaque casque propose des réglages différents, avantage au Kask qui propose un système de maintien plus abouti, plus confortable avec de larges pantins recouverts de mousse. La molette est aussi plus souple et plus facile à l'usage. On aime également la jugulaire en cuir du Valegro, une sorte de signature chez Kask.

    Nos deux modèles sont parfaitement compatibles avec des lunettes comme ici les Sutro de chez Oakley. Pas de gêne lorsque les lunettes sont en place et cela durant de nombreuses heures. Pour le stockage sur le casque, il est plus facile et plus confortable sur le AirBreaker avec les Sutro.

    Sur le plan du confort, le Kask remporte la mise. Il épouse mieux notre crâne et propose des mousses plus généreuses. Égalité entre les deux casques après deux critères!

    Abus AirBreaker 1 - Kask Valegro 1

    Comparaison des mousses du Abus AirBreaker à gauche et celle du Kask Valegro

    Ventilation

    Nos casques vont parfaitement pouvoir s'utiliser en été, sous de forte chaleur. Dans leur gamme respective, ils ont cette étiquette du casque aéré ou casque de montagne comme on dit parfois. Ce sont également les deux casques les plus légers, avec des poids de 210 et 213 grammes en taille médium. Des performances de tout premier ordre ! Extérieurement on s'en rend bien compte, il y a beaucoup d'ouvertures sur ces casques. Mention spéciale pour le Valegro avec le chiffre impressionnant de 37. Chez Abus avec un effectif de 24, on a plus joué la carte de larges ouvertures avec de gros canaux internes pour le flux d'air. Cela fonctionne, sur la route l'air circule bien entre le crâne et le casque. Il y a moins de surface en contact que sur le Valegro : résultat l'AirBreaker est plus agréable a utiliser lors des fortes chaleurs mêmes à faibles vitesses.

    Petite contrepartie, le Abus est plus volumineux sur la tête surtout là où les canaux de circulation de l'air sont les plus profonds. Le Valegro lui est plus compact, mais l'air circule moins bien.

    On a été agréablement surpris par la capacité d'absorption de la sueur avec la pièce de mousse Abus, cela malgré son extrême finesse.

    L'Airbreaker remporte le point sur ce critère.

    Abus AirBreaker 2 - Kask Valegro 1

    Conclusion

    Deux à un, voilà le score final pour ce duel entre ces deux casques. Un duel qui se poursuivra sportivement sur les routes du Tour de France avec deux équipes ambitieuses pour le classement générale : la Movistar qui portera des casques Abus et Ineos (ex Sky) qui porteront comme depuis la création de l'équipe les casques Kask. 


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :