Ritchey WCS Ergomax, Endurance ou Gravel ?

Avec l’Ergomax Ritchey propose un guidon au design audacieux pensé pour offrir plus de contrôle, de confort et de confiance pour la pratique du Gravel et la Route longues distances. Nous l’avons testé durant plusieurs mois pour mettre à l’épreuve du terrain ces belles promesses.
Publié le 06/12/2019 08:26 - par
2433 vues - 0 commentaire
  • Tom Ritchey s’intéresse à toutes les pratiques du cyclisme. En authentique passionné et toujours pratiquant assidu à 63 ans en dépit de ses activités d’homme d’affaires, il a à cœur de cerner les réels besoins des pratiquants pour tenter d’apporter des réponses parfois originales. En témoigne ce nouveau ErgoMax que nous avons longuement testé en version haut de gamme WCS, dont le design audacieux est le résultat d’un long processus de conception et de développement. Avec ce dessin atypique, Ritchey affirme sa volonté de combiner toutes les qualités attendues par les cyclistes avertis modernes qui aiment rouler longtemps sur des surfaces variées.

     

    Présentant une rehausse de 10 mm au niveau de la zone de serrage, à la façon d’un cintre relevé de VTT, l’Ergomax favorise une position de conduite légèrement plus relevée et plus naturelle. Dans cette même optique, la zone supérieure horizontale en goutte d’eau, ovalisée procure un appui des mains plus large et plat. Légèrement fuyante vers l’arrière (4 degrés), cette partie haute est censée mieux répartir le poids supporté par les mains et des poignets du cycliste. Dans la partie basse du guidon, l'ErgoMax présente des retours qui s’ouvrent de 12 degrés pour une prise en mains plus confortable et sécurisante, notamment en courbe et à vive allure. Ce design original à tous les niveaux a été imaginé dans le but d'améliorer le contrôle et le confort sur les revêtements irréguliers. Voilà qui permet à Ritchey de dédier l'ErgoMax aux amateurs de Gravel auxquels il procurerait une position des mains sûre avec une prise plus large et plus stable dans les descentes. Cette ergonomie voulue très confortable, destine également l’Ergomax aux vélos de route typés Endurance.

     

    Côté montage, on retiendra en premier lieu que l’Ergomax est uniquement compatible avec les potences pourvues d’un capot démontable à deux ou quatre vis. Logique. En même temps, qui dispose encore d’une potence à une seule vis à part les amateurs de vélo rétro ? En outre, il faut prévoir un ruban de guidon assez long pour couvrir la partie supérieure volumineuse. Ceci fait, la prise en main est intéressante. On constate d’emblée la petite rehausse de 10 mm, un petit centimètre anodin sur le papier, mais qui se ressent bien en termes de position. De même, on comprend vite l’intérêt de la partie supérieure ovalisée. L’appui des mains est agréable. On note d’ailleurs que les angulations favorisent une position naturelle qui préserve les poignets. La prise aux cocottes est également très agréable avec un bon dégagement des doigts sous les leviers pour faciliter le freinage tout en maintenant fermement le guidon. Même constat avec les mains au bas du guidon, les leviers tombes naturellement sous les doigts et la prise du guidon est à la fois confortable et sécurisante même si dans ce domaine on préfère quand même l’ergonomie du VentureMax premier modèle dédié au Gravel de la gamme Ritchey et qui présente un design et une ergonomie selon nous plus dépaysants encore par rapport au guidon de Route traditionnel. D’ailleurs, si l’Ergomax offre un confort appréciable les mains en haut du guidon, parfait pour les longs roulages lisses, la prise nous apparaît tout de même moins sûre lorsque le sol est cassant. Attention à ne pas se laisser surprendre par un chaos plus violent que les autres qui peut faire sauter les mains et perdre le contrôle. Aïe ! Disons le franchement ça n’est pas arrivé durant nos sorties de test, mais il faut avouer que l’abord des pistes non bitumées nous a presque systématiquement imposé de passer les mains aux cocottes pour plus de confiance.

     

    Bref, l’Ergomax ne manque pas d’intérêt, son design spectaculaire lui confère de grandes qualités notamment de confort et de prise en main pour les longues sorties sur route ou sur sol pas trop défoncé. En cela, on le conseillera surtout aux amateurs d’Endurance type GranFondo et aux « Gravelistes » peu enclin aux sorties vraiment off-road. Pour le vrai Gravel, on préfère tout de même le VentureMax, selon nous plus polyvalent encore.

     

    Prix de vente conseillé : Env. 105€ en version WCS et  57€ en version Comp.

    Poids : 291 gr en WCS 44 cm (270 gr annoncés en 42 cm). 320 gr annoncés en version Comp 42 cm

    Le CV

    Aluminium alliage 7050

    Largeurs 40, 42, 44 et 46mm

    Diamètre : haut (goutte) : 128 mm

    Reach : 73mm

    Drop Flare: 12 degrés

    Flare out: 3 degrés

    Balayage: 4 degrés

    OD: 31.8mm

    Compatible Di2

     

    Plus d’infos sur le site Ritchey

    Retrouver les accessoires Ritchey

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :