Specialized Roubaix - grand cru sportif

Lancé il y a quinzaine d’années, le vélo baptisé Roubaix a beaucoup évolué au sein de la gamme Specialized. Aujourd’hui, c’est un Roubaix résolument plus sportif qui nous est proposé par la marque Californienne.
Publié le 04/11/2019 11:00 - par
3739 vues - 0 commentaire
  • Plus racé, ce nouveau Roubaix à de l'ADN Venge et Tarmac dans ses lignes. 

     

    Deux géométries : Standard ou Team  

     

    Cette nouvelle version du Roubaix est plus riche en tailles et en géométries. En effet, Specialized propose deux géométries, une dite Standard et une Team. La première qui anime les modèles complets et les kits cadres S-Works « Standard » est strictement identique à l’ancienne version du Roubaix (voir tableau en galerie). 

     

    La petite nouvelle « Team » est plus agressive et très proche d’un actuel Tarmac, c’est le vélo des professionnels par excellence. Elle est disponible en trois tailles : 53, 57 et 59 cm et uniquement sur les kits-cadres S-Works. En faisant ce choix, on obtient un vélo avec un Reach plus long et un Stack moins haut. Pour l’exemple, la douille d’un Roubaix géométrie Team en 53 cm fait 110 mm soit 15 mm de moins que le 54 cm l’équivalent en géométrie standard. Parallèlement, le Reach du 53 cm sera légèrement plus long de quelques millimètres.

     

    Le Roubaix Team en 53 cm au premier plan et le Standard 54 cm au second.

     

    Grâce à ces deux solutions, l’on compte pas moins de onze tailles soit quatre de plus que pour l’ancienne version, huit pour la Standard et trois pour la Team. L’on peut regretter tout de même que la marque n’est pas prévue dès cette année un vélo complet en géométrie Team. Nous aurions été client d’un vélo de niveau Pro ou Expert avec ces mensurations. 

     

    Concernant la plus grande taille, le 64 cm, elle n’est pas présente sur tous les modèles. Uniquement sur la version Expert et Comp – Shimano Ultegra.

     

    Le confort avant et arrière : vers un meilleur équilibre  

     

    Le nouveau Future Shock 2.0 intègre une cartouche hydraulique. Une cartouche qu’il est facile de raffermir en tournant une grosse molette sur le dessus de la potence. Pour les plus pointus, il y a même huit positions pour affiner selon les routes. On se rapproche ainsi d’une vraie suspension destinée à la performance et au confort. Attention, seul le cycliste est suspendu et non le vélo comme pour un VTT. Le débattement, si on peut l’appeler ainsi, est de 20 mm. 

    Le poids de cette nouvelle version du Future Shock 2.0 est augmenté de 25 grammes. Une augmentation du poids qui n’empêche pas le module Roubaix d’être 170 grammes plus léger avec un cadre à 900 grammes en taille 56 cm. La présence d’huile impose également la contrainte d’une maintenance toutes les 500 heures d’utilisation. 

     

    Le Future Shock 2.0 se caractérise à l'extérieur par une molette de raffermissement (il ne s'agit pas d'un blocage total).

     

    L'intérieur du système Future Shock 2.0

     

    À partir du modèle Comp, le Future Shock 2.0 laisse place à une évolution de la précédente version nommée 1.5. Ici plus d’hydraulique (donc plus de raffermissement possible) mais une amélioration du précédent ressort pour une performance accrue. 

     

    La base de la tige de selle dispose d'un joli espace pour être libre de toute flexion.

     

    Pour un équilibre parfait et pour le confort, Specialized a dessiné une nouvelle tige de selle et un nouveau système de fixation innovant. Adieu l’ancienne et disgracieuse Cobl Gobl-R place sur tous les modèles de la gamme à la S-Works Pavé, une tige composée de fibre de carbone et de fibre de verre. Sa forme (identique à celle du Tarmac) est celle d’une lettre D avec l’arrondi vers l’avant et le plat à l’arrière du vélo. D’origine, elle est livrée avec un recul de 25 mm, elle est également disponible en version droite au détail. Elle travaille en arc de cercle vers l’arrière, sa flexion ne modifie en rien sa hauteur pour proposer au cycliste le même confort de pédalage. Sa fixation se fait très bas dans le cadre, sa partie basse étant immergée dans un large logement rectangulaire. Elle semble comme flotter dans le cadre, l’ensemble est ensuite recouvert par un cache caoutchouc bien maintenu. 

     

    Tige de selle S-Works Pavé.

     

    Un aérodynamisme optimisé

     

    Cette notion encore peu présente sur l’ancienne version fait son apparition cette année. L’aérodynamisme reste le fil conducteur de toute la famille « Performance » de Specialized et le nouveau Roubaix ni échappe pas. Pour obtenir ce gain, c’est globalement l’ensemble des volumes et des lignes qui ont été optimisés. Le vélo pénètre mieux dans l’air et l’air circule plus aisément le long du cadre. 

    Selon la marque, le Roubaix est 8-10 secondes plus rapide que le Tarmac SL6 et 22-24 secondes plus rapide que l’ancien Roubaix.

     

    Le nouveau Roubaix dans la soufflerie de Specialized à Morgan Hill (CA).

     

    Les équipements 

     

    La gamme Roubaix comprend huit modèles de 2 299€ à 11 199€. Pour les équipements, Specialized dote ses vélos des groupes Shimano ou Sram. Les deux nouveaux groupes Sram, Red AXS et Force AXS, sont bien présents. À noter que le groupe Sram Force AXS se positionne au-dessus du Shimano Ultegra Di2 en tarif. Pour avoir accès à cette nouvelle technologie, il faudra compter près de 7 000€ soit 1 000€ de plus que pour le plus ancien et filaire groupe Shimano Ultegra Di2. 

     

    Manettes Sram Force AXS sur le Roubaix Pro.

     

    Pour le reste des montages, on retrouve les composants maison Specialized et Roval pour les roues. 

    Avec decrescendo des Roval CLX 32, Roval CL 32 et Roval C 38. Les modèles plus abordables Comp Ultegra et Sport reçoivent eux des roues DT Swiss. En terme de pneumatique, le Roubaix peut embarquer du 33 mm maximum contre du 32 mm pour l’ancien. La gamme est cependant livrée en 28 mm. En fonction des roues nous avons remarqué que le 28 mm se transforme en un généreux 30 mm (tant mieux d’ailleurs !). 

     

    On retrouve un cintre relevé Hover en carbone ou en aluminium suivant le niveau de gamme.

     

    Pneu S-Works Turbo Pro en 700x28 mm sur la version Roubaix Pro.

     

    Le système Future Shock impose l’utilisation d’une potence Specialized spécifique, la Future stem est déclinée en plusieurs finition. La plus haute de gamme porte bien sûr l’appellation S-Works et reçoit un support de GPS Bar Fly. Un accessoire réglable en inclinaison et compatible avec tous les appareils du marché. 

     

    Sans surprise, tous les Roubaix sont en freins à disques. Le diamètre choisi est le 160 mm à l’avant et à l’arrière. 

     

    On note la disparition de la Swat Box (la boîte à outils) présente sur la plupart des anciens modèles. Il faudra choisir une autre solution pour embarquer les outils de base, un petit retour en arrière. À contrario, son absence a pour effet d’alléger la ligne du vélo. 

     

    Retrouvez toutes les spécifications de montage et tarif sur notre Comparateur

     

    Beyond Gender : au delà des genres 

     

    Ce nouveau Roubaix est le premier répondant à l’appellation Beyond Gender chez Specialized. La marque ne fait pas fi des genres mais profite une nouvelle fois des données Retül collectées pour adapter ses vélos. Aujourd’hui, les différences anatomiques entre les deux sexes n’imposent plus forcément une adaptation des géométries. La marque ayant fait le constat qu’il y a plus de différences entre deux hommes qu’entre une femme et un homme. Concrètement, le Ruby qui était le Roubaix pour femme disparaît. La principale différence désormais sera les largeurs de selle plus importantes sur les petites tailles. On retrouve d’office une selle de 155 mm par exemple sur un Roubaix en 49. L’adaptation des composants va de même pour les pédaliers, cintres et potences. 

     

    Les filles du Team Boels-Dolmans prennent le Roubaix en main à Arenberg.

     

    Pour ce qui est de l’adaptation du cadre selon les tailles, le Roubaix est conçu selon le principe du Rider First Engineering. Le volume des tubes change donc en fonction de la taille du cadre. Les contraintes émises par un utilisateur roulant sur un 49 cm sont très différentes de celles émises par un solide cycliste roulant sur une 61 cm. 

     

    Voir le tableau de répartition des composants suivant les tailles de cadre en galerie. 

     


     

    Specialized nous propose là un joli lifting du Roubaix. Sur le papier, les promesses sont belles tout comme le vélo. Le Roubaix passe à la vitesse 2.0 et cible un large panel de cyclistes allant du cyclo-sportif au compétiteur le plus pointu.

     

    Retrouvez prochainement notre test complet du nouveau Roubaix après 200 km entre Monts des Flandres et pavés comme ici lors du passage de la trouée d'Arenberg.


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :