Insolite : le Moussa Cross, du cyclo-cross à 2000 mètres

C’est à travers les réseaux sociaux, que nous avons découvert un peu par hasard, le concept de la première édition du Moussa Cross. Le programme ne pouvait que nous séduire, jugez plutôt : une course de cyclo-cross en station, à 2'000 mètres d’altitude sur un parcours enneigé. Après le Farm CX ou le Red Bull Velodux, nous partons à nouveau à la découverte d’un cyclo-cross singulier
Publié le 21/01/2019 10:59 - par
4597 vues - 0 commentaire
  • Texte : Amaël Donnet

    Images : Joe Polo 1er, Damien Bisetti, Amaël Donnet

     

    Pour découvrir ou redécouvrir le Farm CX et le Velodux

     

    Une idée… de soirée !

    Comme souvent en Valais, pour ne pas dire toujours, les bonnes idées prennent forme lors d’un joyeux apéro ou en soirée. La naissance du Moussa Cross, cette folle idée d’organiser en plein hiver une course sur les pistes de ski, revient à Siméon Torrent. Mécano du team UCI BMC, ce dernier a demandé Jean Pierre- Blanc (alias Poustof) s’il était possible de tracer un parcours de cyclo-cross dans les alentours de la buvette des Ecuries du Tsalan. Nous ne connaissons pas la vraie histoire, mais la légende dira ceci :  «Quelques godets de vin blanc descendus avec joie, l’affaire était conclue.»

     

    Un vrai cyclo-cross

    Tracée dans les abords d’une piste de ski, la boucle respectait tous les codes d’un bon cyclo-cross. Longue de neuf-cents mètres, le dénivelé par tour avoisinait les quarante mètres. Après un départ en faux plat descendant, suivi de deux virages à négocier en glisse, sur les fesses ou en virant trop large, le tracé remontait légèrement. La faute à une neige pas assez «béton», il fallait mettre tous ses watts sur les pédales pour éviter de finir à pied. Une fois les pulsations au taquet, il fallait franchir deux planches. Bien que basses, celles-ci ont été le théâtre de nombreuses cascades… Involontaire ! Merci à la neige très piégeuses, limite vicieuse dans cette zone. Deux virages plus loin, un enchaînement de virages serrées s’est très rapidement transformé en une zone de grosses ornières. On aurait presque pu parler de Verdun alpin ! En guise de final contrasté, une montée sèche était à gravir en portage avant de basculer sur un slalom plongeant sur l’arrivée.

     

    A chacun son épreuve

    Plus qu’une course, cette épreuve misait sur le plaisir, le partage et la convivialité. Pour que chacun trouve sa place et que tout le monde s’époumone à son niveau, la Moussa Cross proposait deux épreuves :

    • La première épreuve, durée de trente minutes, était ouverte à tout le monde et à tous types de vélos, du fat, au VTT, en passant par des e-MTB et des cyclo-cross. Malgré tout, chaque catégorie était récompensée.
    • La deuxième course, durée de quarante-cinq minutes + un tour, était dédiée aux compétiteurs de cyclo-cross aguerris.

    Si les sourires étaient de mise, la facilité ne fut pas de mise. Mais qui recherche cela ? Le parcours s’est montré piégeur, il a fallu lutter, et se relever maintes fois après avoir goûté la neige de près. A deux milles mètres d’altitude le cœur bat vite à tout rompre et la lucidité fait vite défaut. Dans le froid sec, les poumons brûlent. Mais lutter dans une bonne ambiance, ce n’est que du plaisir ! De là à réclamer une fessée, il y a un coup de fouet que je ne franchirais pas.

    Dans la catégorie Open, la victoire revient à l’enduriste local Raphaël Salamin. Ce dernier devance l’infatigable Damien Bisetti au guidon d’un monster-cross. Du côté des Elites, la victoire est revenue à Gille Mottiez. Récent troisième lors des championnats suisses de cyclo-cross U23, Gilles a devancé un toujours fringuant Yves Corminbœuf.

    Cette première édition fut une réussite sur tous les points, vivement 2020 ! Et pourquoi pas d’autres épreuves du même genre ?!?

     

    Ils en parlent

    Gilles Mottiez (1er élite) : «Ce ne fut que plaisir, plaisir, plaisir et encore du plaisir ! Le parcours était fun, pas trop mou, mais assez technique quand même au fil des tours. L’ambiance a été très bonne, sans prise de tête, l’organisation parfaite et simple. De la bonne déconnade toute la journée, avec en après course un passage en sauna et la dégustation d’une boisson houblonnée de récupération. Pour faire bref, ce fut une belle réussite !»

     

    Yves Corminbœuf (2ème élite) : «Mais quelle journée ! Le cyclo-cross ne rejoindra finalement pas le giron des JO, car s’il s’agit d’un sport d’hiver, car ce n'est pas un sport de glisse... Jusqu'à ce samedi tout du moins ! Que de glissade et de rigolade ! La qualité du parcours préparé a surpris tout le monde, tant celui-ci était agréable à rouler. Certes l'acide lactique nous a chatouillé les oreilles, mais c'était trop bon !»

     

    Raphaël Carcasse Salamin (1er open) : «Je me suis décidé à venir la veille au soir avec deux amis, Xavier et Seb. Anzère c’est la station où est né le team pour lequel je roule (Team Cyclone). Il aurait été inexcusable de ne pas être de la partie ! De plus le fait de se retrouver sur une course, en VTT d’enduro au milieu de cyclo-cross et d’e-MTB, à 2’000m d’altitude, l’idée était très séduisante. L’ambiance a été incroyable, tout le monde était ultra motivé et les sourires affichés sur tous les visages. La course était fun, technique et exigeante. Il y avait de quoi laisser un poumon… surtout en enduro ! Mais une fois le rythme pris, j’ai même pensé que de faire une deuxième manche ça aurait été pas mal du tout. Bon, avant il aurait fallu se ravitailler avec une bonne Vélosophe ! L’organisation fut impeccable, c’est à refaire, même avec mon gros enduro Slash. Vivement 2020 ! Seul regret et «brisage» de cœur pour Link (un gros toutou) et pour nous, ce fut l’interdiction de rejoindre la station par les pistes en vélo. Sniff !»

     

    Damien Bisetti (2ème Open) : « L’ambiance s’est montrée très conviviale, il y avait de vrais passionnés. Pour un vieux, j’ai trouvé le parcours assez difficile entre la neige pas assez dure et altitude. L’organisation a été simple mais efficace et il y avait de la bonne bouffe. C’est un événement authentique comme on les aime.»


  • Classé dans la categorie: Evènements | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :