Cannondale SystemSix : le test

VDR sur le vélo le plus rapide au monde !
Publié le 01/02/2019 15:36 - par
4514 vues - 2 commentaires
  • C'est en tout cas le slogan de lancement du SystemSix, le premier vélo aéro de Cannondale. Aéro, mais pas que !

    C'est le message principal que voulait faire passer Cannondale, en se démarquant des vélos "uniquement aéro", au détriment de nombreux autres aspects, notamment le confort et le poids. Ainsi les ingénieurs de Cannondale affirment que le SystemSix est, certes aérodynamique, mais conçu comme un vélo polyvalent. Et un vélo qui est le plus rapide au monde, quelque soit le terrain, avec une seule limite....les pentes supérieures à 6%, autrement dit pratiquement partout sauf les grands cols.

    Pour ce test, Cannondale nous a envoyé le System Six HiMod Dura Ace Di2, une version stratosphérique....un vélo qui a tout simplement TOUT !

     

    Le déballage : waouh !

    Dès la sortie du carton, le vélo dévoile un équipement de rêve. Un groupe Dura-Ace en Di2/hydraulique, un pédalier Cannondale avec capteur de puissance Power2Max, un support Garmin, un combo cintre-potence intégré, des roues (très) hautes Tubeless. De l'indispensable à l'accessoire, tout y est, et une fois n'est pas coutume, même les pneus Vittoria sont à la hauteur du reste. Et même quand on regarde d'encore plus près, on découvre encore de l'intelligence dans le montage : des manivelles en 170mm (sur un cadre en 54 cm) et une cassette 11-30...en un mot il n'y a rien d'améliorable tant la fiche technique a été soignée !

    Le capteur Power2max se connecte immédiatement à notre Garmin et affiche une puissance très cohérente. Par ailleurs, un abonnement optionnel permet d'accéder à des fonctions supplémentaires pour une analyse de performance de niveau professionnel.

     

    Écartons d'entrée la question du poids : à 7,6 kg (avec les deux porte-bidons, sans pédales) le system six est, dans l'absolu, loin des 6,8 kg, mais il faut relativiser : pour un cadre aéro, à freinage disques, équipé d'un capteur de puissance et monté en roues de 64 mm (!) à pneus...c'est finalement imbattable !

    Avec le SystemSix...c'est contre-la-montre tous les jours !

     

    Le cadre

    Le SystemSix nous propulse directement dans le futur. L'intégration a été poussée à l'extrême, et n'a plus rien à envier à un vélo de contre la montre.

    Bien entendu, le SS présente un toptube très abaissé, un carénage aérodynamique au niveau des passages de roues, mais pas aussi marqué que d'autres modèles. Les haubans sont aussi très bas. Ils sont également très fins, comme le sont d'ailleurs, dans une moindre mesure les bases, au volume très travaillé. Là où le SS diffère notablement d'autres vélos aéros, c'est par son tube diagonal, plus carré que plat, qui procure une rigidité phénoménale, et probablement une aérodynamique réelle (bidons installés) bien meilleure que les tubes "lames" (tient ! on ne voit jamais de bidons sur les photos de test en soufflerie...)

    Le cockpit est particulièrement abouti : tout en présentant un ensemble monobloc et aérodynamique, il n'en est pas moins totalement réglable et personnalisable. En y regardant de plus près, on découvre que le cintre est vissé sur une potence, et même réglable en inclinaison. Les passages de gaines/durites sont totalement internes, et traversent même les "entretoises-spoiler", qui finissent de customiser l'avant en hauteur. Au moment du réglage, on se rend compte qu'il est aussi très étroit : 37,5 cm au niveau des cocottes, 41 cm aux extrémités.

    Intégré mais pas monobloc : le combo cintre- potence est réglable en hauteur, longueur et même inclinaison.

     

     

    Les roues Knot 64   

    Le moins qu'on puisse dire, est que Cannondale n'a pas lésiné sur la hauteur : 64 mm de haut, une hauteur conséquente, quid de la polyvalence?.

    Outre la hauteur, les roues sont également au sommet de la technologie avec une forme en U, une largeur externe de 32 mm et interne de 21 mm.

    Cannondale a encore  privilégié l'aérodynamique sur son choix de pneus en 23 mm. Rassurez-vous, montés sur les Knot 64, ils offrent une section réelle de 27 mm plutôt bienvenue. Et conformément à beaucoup de vélos actuels, le cadre peut accepter des pneus en 30 mm...il est loin le temps où certaines équipes roulaient Paris-Roubaix en vélo de cyclo-cross.

    L'intégration d'un vélo de contre-la-montre décliné pour l'usage quotidien !

    Mis bout à bout, ces éléments produisent un vélo extrêmement aérodynamique, et même le plus aérodynamique selon le récent test de notre confrère allemand Tour Magazine, réalisé en soufflerie avec les chiffres suivants :

    Cannondale SystemSix (203 Watt)

    Cervelo S5 (206 Watt)

    Ridley Noah Fast Disc (213 Watt)

    Specialized Venge (208 Watt)

    Trek Madone (212 Watt)

     

    Mais on achète pas un vélo pour rouler en soufflerie....non ?!

     

    Un châssis taillé pour la vitesse

    C'est donc avec beaucoup d'impatience que nous clipsons les pédales. Bien entendu, le cintre du SystemSix se tient en bas ! Même avec toutes les entretoises laissées à notre disposition, la position est radicale, très basse et très étroite. Elle pousse qu'à un seul but : prendre de la vitesse. En quelques instants nous voilà confortablement installés à 40 km/h, vitesse à laquelle le SystemSix procure la stabilité d'un autobus !

    La qualité de la direction, est sans doute la première impression que nous a laissé le SS. À la fois stable et réactive ! L'inertie des roues ne semble avoir aucune "pesanteur" sur la direction, et l'ensemble se dirige du bout des doigts...en dépit d'un cintre très étroit...à 37,5 cm au niveau des cocottes.

    De la place pour des gros pneus...verra-t-on le SystemSix sur Paris-Roubaix....?

     

    Deuxième impression notable...le confort ! Non le SystemSix n'est pas une randonneuse, c'est un vrai vélo de course plutôt très ferme, et on ne parle pas de confort au sens où on l'entend sur un vélo comme le Synapse...néanmoins, le SS s'avère très raisonnablement confortable pour son usage, et parcourir 150 km à son bord est toute à fait faisable. La fourche ne "tape" pas comme souvent sur des vélos à axes traversants / disques. Tant qu'on est au chapitre "confort", notons aussi l'intégration réussie : pas de tige de selle qui glisse, pas de durite qui tape dans le cadre. Rien ne vient perturber les sensations de vitesse.

    Intégrées ET pratiques, les entretoises "ouvrables" permettent d'ajuster le poste de pilotage sans déconnecter les durites.

     

    Comme on pouvait s'en douter, le  SS procure un pédalage terriblement efficace. Couplé à sa capacité à maintenir sa vitesse, le SS est d'autant plus efficace que la vitesse augmente. La fluidité du "System" dans l'air est probante, et la vitesse moyenne, notamment sur des parcours plats à modérément vallonnés est réellement impressionnante.

    Quand la pente se redresse, il est clair que les roues hautes pénalisent le SS. Nous aurions aimé l'essayer avec des roues plus adaptées, surtout sur les pentes à 8-9-10% que nous pratiquons. Au train, sur des pentes moins raides (le fameux 6%), le SS reste effectivement efficace au train, même s'il est un peu réticent aux changements de rythmes brutaux.

    Aérodynamiques, peu sensibles au vent latéral, les Knot 64 sont à la hauteur des leader du secteur

    En revanche à la descente le SS reprend de sa superbe. D'abord parce qu'il prend très très vite de la vitesse, et qu'il ne se fait jamais bousculer par cet appétit...70-80 km/h ne lui pose aucun  problème : sa direction, sa stabilité, ses freins...tout font également du SS un formidable engin de descente !

     

    Exigeant, mais pas intraitable !

    Une sortie de test est toujours une forme de combat. Si le vélo est efficace, c'est le pilote qui doit tenir le choc. Le SS par sa constitution autant que par son aura ne peut pas se rouler autrement que très vite ! Aussi passé l'enthousiasme des 30 premiers kilomètres, il faut trouver son rythme...la réalité est que le SS impose un rythme élevé, et demande un peu de lucidité dans la gestion de son effort. Pour autant, il ne rentre pas dans la catégorie "intordable" !

    Un peu à l'image de son confort, le SS a une rigidité  dosée vers le haut de l'échelle, mais sans basculer dans le "too much".

    L'effort reste dosable sur la distance, notamment si l'on fait bon usage du développement généreux (52-36 + 11-30). Cela étant, soyons clairs, le SS n'est pas un vélo pour cycliste "moyen". Tout en lui est radical et prend son sens à partir de 30 km/h...de moyenne.

     

     

    En résumé : aussi beau qu'efficace !

    Le SystemSix est un vélo radical ! là ou le SuperSix et le Synapse sont, au contraire, des vélos très équilibrés et accessibles pour l'amateur tout en étant performant pour le pro, le SystemSix resserre clairement cette fourchette pour aller grappiller quelques watts. À son guidon, impossible de "flâner", tout est incitation à la vitesse.

    Paradoxalement a son ambition de polyvalence, le System Six a été équipé au plus aéro possible (pneus étroits, roues hautes, cintre étroit), le typant vraiment pour les parcours les plus plats. Dans ce domaine, il excelle, et ravira les gabarits puissants et les rouleurs / sprinteurs.

    Côté prix, cette version fait grimper l'addition à un imposant 10 499€, mais il faut reconnaître qu'il a tout, et se positionne même à un prix plus compétitif que ses concurrents directs !

    Le SystemSix est clairement un rêve de coursier. Une machine aussi belle qu'efficace, au sommet de la technologie.

     

    +

    Direction parfaite

    Intégration réussie, autant techniquement qu'esthétiquement

    Confort (pour la catégorie)

    Aérodynamique au top

    Montage irréprochable (Di2-disques-Capteur de puissance...)

     

    -

    Montage typé plat (Cintre-Pneu-Roues)

     

     

    Modèle : SystemSix Hi-Mod Dura-Ace Di2

    Poids VDR : 7,650 Kg (avec 2 porte bidon, sans pédales)

    Taille testée 54cm (Hauteur de Selle : 75cm)

    Prix : 10 499€


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • 2 Commentaires


    avatar  Publié le 2019-01-04 22:42:38 par cmqm

    10500€ ET 7.6KG ca choque personne ?
    avatar  Publié le 2019-01-05 11:59:30 par Buxkopf

    oh que si... mais c'est comme en automobile, on présente le haut de gamme, la vitrine ! c'est beau à voir, les études, les progrès, c'est TOP !!! mais c'est pas le coeur de gamme... Pour mes sorties de tous les jours un beau Super Six Ultégra à patin fera aussi l'affaire pour même pas 4K€. Ici nous sommes pas tous sous contrats, sponsorisés et ultra sportifs !
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :