Beaux vélos, belles routes

Cyclo-cross : Red Bull Tout Droit

Publié le 18/12/2014 14:43   par Amaël Donnet  

Après le Velodux disputé en Suisse en novembre, le 13 décembre, la patrie du cyclo-cross a également accueilli une épreuve originale sortie de l’imagination du taureau ailé. Spécialiste de cyclo-cross et initiateur du Velodux, Yves Corminboeuf nous conte son expérience belge. Au niveau des résultats, Geert Wellens s’impose et notre envoyé spécial termine brillamment troisième.

Yves Corminboeuf : «La vie est remplie de petites choses inutiles, comme par exemple essayer de détester Roger Federer ou encore de couper la parole à un Parisien. Autant vous dire qu’entreprendre de redynamiser le cyclo-cross en Belgique en fait partie. En effet dans ce pays de 30’500 km2, que dis-je, dans cette région de 13’500 km2 que sont les Flandres, il est inutile de prêcher pour du cyclo-cross moderne.

Les Flamands croient que l’on peut transformer la boue en or comme dans un miracle de l’évangile, tant le cyclo- cross est une religion dans ce plat pays. Le Taureau ailé, même lui, ne pouvait donc pas réinventer la roue lors du premier Red Bull Tout Droit ; cela du moins sur le papier. Car penser cela, c’est mal connaître les ressources de cette équipe.

Parlons donc idée de génie… Prenez un parc, un terrain vague, des talus vertigineux, de la boue, un parc à moutons, une rivière, des escaliers… Mettez-y sept check point. Laissez ensuite se diriger les coureurs de point en point en leur laissant le choix du parcours : tout droit étant le mot d’ordre. Dans ce joyeux chaos les crossmen, au milieu de top modèles Belges ou encore d’un Stefan Evert déchaîné, doivent récolter des chambres à air avant de relier l’arrivée.

Une course hors du commun dans Le pays du cyclocross moderne. Hors du commun donc, mais bien trop courte malheureusement. Pas plus de quinze minutes de tirage de bourre… On a sûrement tiré bien trop droit !!!"

 

La vidéo officielle


Dans la même catégorie


Autres news de Amaël Donnet