Beaux vélos, belles routes

Specialized CruX - deux générations de champions

Publié le 22/11/2018 16:00   par Etienne Plouze  

L'ancienne génération de Specialized CruX est un vélo que l'on croise assez souvent sur les courses, assurément un best seller. Ce châssis a notamment permis à de nombreux crossmen de passer au freinage à disques. Depuis septembre dernier, nous avons la chance de pouvoir tester la nouvelle génération après longtemps avoir roulé l'ancienne version. Apparu à la gamme 2018, ce CruX nouvelle mouture se fait plus rare pour le moment. À travers cet article, nous souhaitions mettre en exergue les différences parfois subtiles entre ces deux générations de champions.

Le cadre

Le cadre dernière génération a vu pour la première fois l'arrivée de la conception "Rider First Engineered" sur un CruX. Une conception qui permet de garantir au cadre le même comportement, peu importe la taille du cadre (sept sont proposées 46, 49, 52, 54, 56, 58, 61). Pour la famille des CruX carbone 2019, on observe une seule et unique livrée de carbone. Un carbone FACT 11r y compris pour la version S-Works. On n'observe donc pas une "dégradation" du carbone dès que les tarifs déclinent, c'est une spécificité importante de la gamme CruX.

Concernant la ligne du vélo, on peut dire sans peine que le CruX apparaît désormais encore plus comme un Tarmac tout terrain. Le modèle phare destiné à la route dispose des mêmes lignes tendues. Une modernisation plutôt réussie qui fait du CruX un vélo particulièrement harmonieux. Exit les courbures de l'ancienne version pour des tubes ou sections plus fines ou des diamètres plus réduits comme vous préférez. La marque a également totalement intégré le serrage de la tige de selle, proposant l'un des meilleurs systèmes intégrés du marché.

On apprécie particulièrement dans ce sens l'absence de pontet entre les haubans. C'est très classe et cela permet un nettoyage très facile du triangle arrière. Un plus tout comme la couleur flashy pour obtenir un vélo comme neuf après un coup de jet et le passage d'une éponge savonneuse.

Le nouveau CruX passe désormais au standard Flatmount pour la fixation des étriers de freins. Esthétiquement, c'est un petit bonus, mais en terme de praticité lors des ajustements, il faudra repasser et prendre son mal en patience.

La géométrie

Les géométries de l'ancien et du nouveau CruX ne sont pas identiques, mais il n'y a pas de bouleversement, juste des petits changements. On a résumé ces évolutions dans le tableau ci-dessous, on parle donc de millimètres bien souvent. Dans les faits, le CruX 2018/19 est un vélo plus long, le tube supérieur s'allonge tout comme le déport de fourche. L'empattement est donc augmenté de quatre millimètres, ce qui fait de ce vélo l'un des plus longs du segment. Parallèlement, Specialized a également fait monter le boîtier de pédalier de quelques millimètres. Le pilote est donc positionné plus haut que sur l'ancienne version malgré une hauteur de douille de direction identique. Ces petits changements permettent au CruX de coller au plus près aux spécificités des circuits modernes faits de plus en plus de franchissements et obstacles en tous genres. 

Les différences entre les deux géométries en taille 54
  CruX avant 2018 CruX 2018 & 2019
Longueur de top tube 547 550
Reach 379 382
Empattement 1016 1020
Déport de fourche 49 50
Hauteur de boîtier de pédalier 281 283.5

 

Les équipements

Si l'on compare les équipements, on observe clairement une montée en gamme sur les versions Expert. Notre modèle de test affiche un prix de 4599 €, un tarif à la hausse en partie dû au montage des nouvelles roues carbone à pneus Roval C 38 Disc. Notre comparateur de vélos vous permet de juger par vous-même de cette évolution entre 2012 et 2019, soit sept gammes de vélos. Tous en disques sauf le montage de 2012, qui est aussi le seul "aluminium" des sept.

Sur la nouvelle génération de CruX, on note la disparition de la tige de selle Cobl Gobl-R pour une version en carbone siglée S-Works, beaucoup plus harmonieuse. Le déport est un peu moins important, côté confort on note quand même de belles capacités d'absorption pour ce nouveau modèle. Les transmissions d'origine sont elles exclusivement en monoplateau, le nouveau cadre reste cependant entièrement prêt pour un montage à la carte en double. Il faudra alors prévoir un collier, car le cadre est dépourvu de patte pour un dérailleur à braser.

Specialized fait évoluer ses montages également au fil de ses sorties produits; introduit l'an passé, le pneu Tracer (Tubeless Ready) a logiquement évincé les pneus Terra très présents jusqu'à 2018.

Découvrez ou redécouvrez toute la gamme CruX 2019 ICI.

Le terrain

Avant de retrouver ici même dans quelque temps un test complet de notre CruX Expert 2019, nous voulions faire un petit point sur quelques ressentis "terrain" entre le nouveau modèle et l'ancien, que nous utilisons régulièrement sur les cross depuis une saison et demie. En montant sur la nouvelle version, on perçoit de suite une position plus allongée et plus orientée "performance". Cela impose quelques petits ajustements pour retrouver le même feeling sur le vélo, notamment le recours à une potence plus courte que celle d'origine. Le CruX 2019 nous a également semblé plus rigide que son devancier, un changement particulièrement appréciable sur les relances qui sont si fréquentes sur les circuits de CX. Il est évident cependant que la comparaison est un peu tronquée car la montée en gamme du nouveau CruX rend le match avec l'ancien déséquilibré. La paire de roues carbone Roval C38 Disc offre un niveau de prestations sans commune mesure avec les DT R460 en aluminium qui équipaient l'ancien vélo. Ces dernières, compatibles Tubeless, sont très bien pour l'entraînement mais sont un peu justes pour les courses. Avec un train roulant plus haut de gamme, le nouveau CruX est lui désormais "ready to race" pour peu qu'on ne fasse pas une fixation sur les boyaux qui demeurent quand même le "must" à notre sens en CX. Plus dynamique, plus performant, le Spé 2019 donne également une impression de précision accrus au pilotage. Mais le nouveau comme l'ancien se laissent manier avec la même sensation de facilité, notamment dans les enchaînements de virages serrés. Au final, sans surprise, on se délecte plus sur le CruX 2019, mais en même temps, c'est un retour sur investissement plutôt normal : il faut débourser quelques centaines d'euros de plus pour se l'offrir (4599 euros contre 3799 pour son devancier).   

Le CruX en Coupe du monde...

Dernier volet, celui de la compétition. Si on trouvait Specialized beaucoup trop discret dans le petit monde du cyclocross, la tendance évolue depuis le depuis de la saison. En effet, le dernier pilote emblématique de la marque se nomme Zdeněk Štybar, cela fait maintenant plusieurs années que le Tchèque a raccroché son vélo de cyclocross pour se concentrer sur la route. Du côté des femmes, on a pu observer les filles de Boels-Dolmans faire de belles performances avec leurs CruX, à l'instar de la Luxembourgeoise Christine Majerus. Pour la saison 2018/2019, Specialized mise un peu plus sur le cyclocross avec deux top pilotes toujours avec un fort accent anglo-saxon : la Canadienne Maghalie Rochette et l'Anglais Tom Pidcock. Assurément deux athlètes en devenir qui pourront faire briller la nouvelle version du CruX comme l'avait fait Stybar par le passé.

La Canadienne Maghalie Rochette semble avoir passé un cap cette année en cyclocross, elle a déjà raflé deux titres : celui de son pays et le titre continental Pan-American 2018 en Élite. Maghalie utilise le kit-cadre du CruX Expert qu'elle a agrémenté avec les divers équipements de ses sponsors, un vélo qu'elle présente en français sur son blog.

Le jeune phénomène du cyclocross Tom Pidcock roule cette saison sur Specialized après une année sur Trek au sein de l'équipe Telenet Fidea. Sportivement, le jeune Anglais a déjà conquis le titre européen U23 et a démontré de brillantes choses au milieu des meilleurs crossmen de la planète sur des courses belges. Specialized équipe l'ensemble du team anglais TP Racing, ici le choix a été fait d'utiliser le kit cadre du CruX Expert 2019 avec son coloris Team Yellow et Rocket Red. Les composants sont issus essentiellement de la gamme Vision avec une transmission Sram Force CX1.

 


Dans la même catégorie


Autres news de Etienne Plouze