Beaux vélos, belles routes

Essai : moyeux Industry Nine

Publié le 20/11/2018 09:50   par Nicolas Joly  

Des joyaux à l'épreuve du terrain !

Les sublimes Torch de Industry Nine lancés à l'assaut du monde réel.

 

A VdR, nous aimons les montages de roues artisanaux. Pour l'optimisation vers un usage précis, et pour le plaisir d'un projet aussi technique qu'esthétique !

Si la motivation d'un changement de jante est souvent au départ du projet, n'oublions pas que la pièce réellement importante, souvent la plus chère, et en tout cas celle qui (normalement) survivra plusieurs paires de jantes, c'est bien le moyeu. Aussi, dans ce nouveau montage que nous vous présenterons en 2 parties, nous commencerons par LA pièce maitresse, et non des moindres, puisqu'il s'agit des Torch, le modèle route d'un des plus prestigieux fabricants au monde :  Industry Nine....

et bien sur suivra l'essai de la roue complète et notamment de jantes alu très modernes par leurs dimensions les Quill, de Velocity Rims.

Un touche de couleur pour égayer les vélos les plus sobre, et les sorties hivernales les plus sombres

 

Torch i9  : Qualité et Bling Factor

Peu connu en France, Industry Nine (i9) est pourtant l'un des "grands" usineurs américains, avec les Chris King, Phil Wood, White Indutries. Une fabrication qui a ses spécificités, mais aussi des points communs avec les 3 autres : l'accent mis sur la qualité, la fiabilité, et la finition d'exception....et sur ce dernier point, le "club des quatres" n'a pas vraiment de rivaux. La qualité d'anodisation, le choix de couleurs, le polish....bref outre-atlantique, on ne lésine pas sur le bling factor, mais là où Industry Nine se démarque nettement de ces concurrents par ses lignes modernes et fluides, apportant un peu de fraîcheur dans un monde de mécaniciens.

Dans une gamme réduite à l'essentiel, et il faut le dire, plutôt tourné vers freinage disque, les Torch classiques sont les moyeux les plus classiques que l'on puisse imaginer, pour des vélos à freinage sur jante, et axes standards (100/130mm). Classiques donc, mais également tournés vers l'avenir, puisque i9  propose un corps de roue libre interchangeable, pour Shimano bien sur, mais aussi pour Campagnolo, et même pour Sram XD, pour ceux qui seraient tentés par un montage mono-plateau et patins que nous continuons de tester.

#turquoiseisthenewgold

Et comme tous les moyeux de la marque, ils sont disponibles dans un panel de 11 couleurs anodisées, autre joie du montage à la carte, surtout quand la finition atteint ces niveaux de perfection.

 

Une mécanique de précision

Comme les autres grands, Industry Nine a aussi un riche passé dans le monde du VTT, et à ce titre un attachement particulier à la solidité, à l'étanchéité et à  "l'engagement immédiat". Ce dernier point, consiste à réduire à néant le temps entre le moment ou le pied reprend son mouvement et celui où il se retrouve en prise. Si cette qualité est très appréciable en VTT, I9 l'a touefois réduite de moitié par rapport aux modèles VTT, au profit d'une réduction de friction, et de bruit.

Les moyeux Industry Nine se distinguent par leurs lignes tout en rondeur

 

Le bruit de la roue libre se situe dans la norme  : bien moindre que ceux d'un moyeu Tune ou Hope, mais supérieur à un Chris King ou Shimano, en tout cas tout à fait tolérable dans un peloton !

Le Corps de roue libre est réalisé en aluminium, mais existe aussi, en option, en version acier inoxydable.

Les roulements sont en acier, et proviennent d'un fournisseur réputé : Enduro Bearings. Ils sont sélectionnés en version "LLU" , une version à joint particulièrement étanche. I9, décrit cette qualité de roulement et ce niveau d'étanchéité comme le parfait compromis entre fluidité et faible maintenance, y compris pour un usage particulièrement éprouvant (lire une saison de cyclo-cross)

 

Poids et géométrie : des moyeux généralistes

Le poids est un facteur (normalement) assez représentatif de la fiabilité d'un moyeu. Les Torch se positionnent dans la catégorie des moyeux "raisonnablement" légers. A 97grammes pour l'avant et 239 pour l'arrière , ils sont loin des "exotiques", mais se positionnent à un niveau intéressant : celui qui permet de ne pas craindre l'usage quotidien, tout en étant compétitif sur une paire de roues à boyaux de montagne : en un mot des généralistes ! Ils seront aussi à l'aise sur une roue de cyclocross tubeless en alu à 32 rayons, tout en pouvant frôler le kilo sur une paire de jantes carbone à boyaux.

Côté géométrie, il est à noter que les deux flasques du moyeu arrière font pratiquement le même diamètre (et un diamètre généreux), une solution plutôt rare, mais partagée par Chris King.

 

Avec leurs mensurations de généralistes, les Torch seront à l'aise sur n'importe quel montage : ça tombe bien ils sont disponibles de 18 à 32 trous pour répondre à tous les usages.

 

 

En route

Et bien avec ce pedigree, comme vous vous en doutez nous ne leur auront rien épargnés ! Arrivés pil pour le début de l'automne, nous avons pu les tester sur des parcours habituels à fort dénivelé, et donc des descentes sérieuses, et surtout avons aussi pu faire un bon nombre de kilomètres de routes humides, voire de sorties entières sous la pluie. Les ajustements très précis et le montage bien graissé se sont révélés idéalement protecteur pour la mauvaise saison.

Des lignes sublimes, une finition d'exception !

 

Tout d'abord, et c'est rare (!), ils n'ont pris aucun jeu en 1500 kilomètres, que ce soit à l'avant ou à l'arrière. Même les moyeux les plus chers développent généralement un certain jeu durant leur période de rodage, qui demande à être surveillé et réduit. Les Torch ont été livrés sans jeu, et n'en n'ont jamais développé, signe d'ajustement et/ou d'un processus d'assemblage particulièrement maitrisé.

Ensuite ils roulent bien (!!) Bon c'est normal nous direz vous, mais la perception de fluidité est très difficile à mesurer et donc assez subjective. Les Torch ne nous ont pas bluffé (comme les Hed), mais nous semblent dans la norme des moyeux haut de gamme. Outre leurs roulements très protecteurs, Les Torch semblent livrés avec une grande quantité de graisse / lubrifiant qui ressort un peu au fil des kilomètres. Notre sentiment est que l'étanchéité et la durabilité ont été largement priorisé....et que le rendement ne fera que s'améliorer au fil des kilomètres.

 

Nous avons aussi aimé leur rigidité. Non pas que nous tordions nos roues comme Sagan, mais c'est surtout en terme de précision de trajectoire que nous évaluons ce paramètre. C'est d'autant plus important quand on s'attèle à un montage à peu de rayons. Et c'est notre cas, mais même en 20/24 rayons, le comportement reste "normal", ce qui n'est pas toujours le cas avec des moyeux super légers. C'est d'autant plus sensible en montagne et avec des jantes un peu hautes.

Avec ces flasques hautes, les Torch présente une rigidité sans faille

 

Et finalement nous ne pouvons pas rester insensibles à leur design ! Les Torch sont tout simplement magnifiques : leurs courbes sont un pied de nez aux usinages "techniques" et anguleux, tandis que leurs couleurs profondes rayonnent dans la grisaille et constituent même une motivation à ne rien lacher durant les mois qui nous attendent !

 

 

 

Le Bling Factor : un critère non négligeable lors d'un montage à la carte !

 

 

Le bilan est tristement simple : nous n'avons rien à leur reprocher !

Bon peut être leur prix, et encore...à  585€, les Torch sont presque une affaire face à leurs prestigieux concurrents !

Leur qualité de fabrication laisse présager de nombreux kilomètres sans soucis. Si le sens commun a souvent tendance à utiliser les moyeux les plus chers sur les roues de course...nous aurions tendance à conseiller l'inverse. Utiliser des moyeux beaux, durables et sans entretien sur les roues qui tournent le plus, les utiliser par tous les temps. Les Torch avec leur poids raisonnable, leur étanchéité et leur solidité sont de bon candidats pour appliquer cette philosophie...Et le plaisir sera doublé, lorsque vous les reconstruirez avec de nouvelles jantes dans quelques années !

En un mot les Torch concillient une performance mécanique du plus haut niveau dans un design moderne et haut en couleur.

 

Les +

Qualités (robustesse - étanchéité - Ajustement)

Utilisation tous temps - toutes pratiques

Design singulier, et Bling Factor

Durée de vie

Poids

 

Les -

RAS

 

Des moyeux qui donnent envie de prendre la route !

 

Des Chiffres

Poids VdR : 97gr l'avant,  239gr l'arrière

Prix : 585 € la paire

Perçages : 18 à 32 pour l'avant - 24 à 32 pour l'arrière

Corps de Roue Libre : Standard / Campa / Sram XD

Couleurs : 11 couleurs

 

Distributeur : Soul Cycle, à Redon (35)

Tél : 02 99 714 247

Facebook.com/SOUL-Cycles-540413249337396/

email : daniel@soul-cycles.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Dans la même catégorie


Autres news de Nicolas Joly