Beaux vélos, belles routes

Essai : Bombtrack Tension 2

Publié le 26/11/2018 13:36   par David GUILLOT  

Bombtrack affirme sa position dans le cyclocross avec la nouvelle gamme Tension. Voici le modèle de milieu de gamme !

Bombtrack est déjà apparue quelques fois sur vos écrans grâce à VeloDeRoute.com. La jeune marque allemande s'adresse plutôt à des marchés de niche et a fait de nombreuses fois parler d'elle pour le bike-packing et le gravel. Pour 2019, Bombtrack lance une nouvelle gamme dédiée au cyclocross après une saison 2017-'18 riche en enseignements auprès de coureurs de la discipline. Comme mentionné dans la présentation 2019, les nouveaux Tension 1, 2 et 3 s'adressent à différents budgets et j'ai eu l'opportunité d'essayer le Tension 2. En avant !

À la sortie du carton

Basé sur un cadre en aluminium, le Tensions 2 colle aux canons esthétiques du cyclocross et semble annoncer la couleur : "Je suis une machine de course. Prêt(e) pour le goût du sang dans la bouche ?" La géométrie est sans surprise pour un cyclocross moderne, avec un empattement relativement long, un boîtier plutôt bas pour la discipline et de très classiques bases de 425mm. La douille de direction plutôt basse annonce une position légèrement basculée sur l'avant, cohérente d'une utilisation compétitive. Bref, Bombtrack n'a pas pris beaucoup de risque côté géométrie, avec des recettes qui marchent, adaptées au programme du Tension 2. 

Bombtrack a fait le choix de l'aluminium pour le Tension 2. Matériau mal aimé à l'heure actuelle, souvent relégué au bas de gamme, il est parfaitement adapté au cyclocross, effort court et intense. Pour éviter un manque de confort, Bombtrack a choisi des tubes à épaisseur variable double butted. La câblerie est continue depuis la manette au dérailleur, et comme la durite de frein arrière, passe dans le tube inférieur pour ressortir sous le boîtier de pédalier. Le choix d'un boîtier de type press-fit est surprenant, pour une discipline notoirement dure avec le matériel. Bombtrack bascule d'autres plateformes sur le standard T47 pour 2019 et il semblerait logique que les châssis Tension en aient hérité aussi. Dommage pour la fiabilité d'interface.

Côté montage, Bombtrack a choisi un groupe SRAM en 1 x 11 pour équiper le Tension 2. Rien à dire de ce côté, le groupe Rival 1 est complet, freins hydrauliques compris. Les disques de 140mm peuvent faire réagir, mais on ne peut pas reprocher à Bombtrack son approche prêt-à-courir, qui se voit aussi du côté des pneus. En effet, on voit rarement des vélos de série équipés de pneus Challenge, une marque indissociable du cyclocross, même si les Baby Limus ne sont pas les plus populaires. Ils chaussent élégamment les jolies roues Hunt Adventure Sport, déjà appréciées sur l'Audax 2018, et prêtes pour un passage au tubeless.

La selle Bombtrack est probablement la première pièce que je changerais en cas d'achat. Inadaptée à mon séant, elle manque de confort dès que je me pose sur le Tension 2. Par contre, le poste de pilotage complet en Ritchey Comp est une agréable surprise, de qualité, et participe à la réussite visuelle du Tension 2. Pourtant, le cintre EvoMax et sa forme complexe font un peu réfléchir. Autant le flare (angulation du drop vers l'extérieur) devient plus commun, autant le sweep (angulation de la partie supérieure vers l'arrière) perturbe un peu. De fait, les drops paraissent s'écarter du plan médian du vélo. À voir sur le terrain.

Entre les rubalises

Après un bref essai lors de la présentation 2019 de la gamme Bombtrack, où le Tension 2 m'avait laissé une première impression très positive, je l'ai retrouvé avec plaisir pour préparer la saison de cyclocross et le mettre à l'épreuve plus longuement. Le début de saison ayant été très sec, je n'ai pas eu le loisir d'essayer le Bombtrack dans des conditions typiques du cyclocross. Peu importe au final, le (difficile :-) ) métier d'essayeur doit se faire par tous les temps ! Quelques mètres sur bitume, puis à la première occasion, on vire dans le premier chemin venu, où les pneus Challenge et leurs crampons prononcés sont nettement plus adaptés.

Rapidement, le moindre doute est évacué, il s'agit d'une machine de course. Vif et réactif, le Bombtrack est vraiment la machine dédiée que son esthétique laisse paraître. Position basse à l'avant et bassin légèrement avancé pour l'équilibre des masses et mieux maîtriser le grip de la roue avant. Comme vu au dessus, la géométrie ne sort pas du lot, mais le comportement du Tension 2 est sans surprise et efficace. Les prises d'angle sont faciles, naturelles et précises, grâce à la fourche carbone, relativement rigide à la fois latéralement et frontalement, ce qui est appréciable aussi au freinage, pour sentir le moindre glissement du pneu sous le mordant des freins.

Après le virage, il faut ré-accélérer, éventuellement rattraper le coureur devant, et là aussi, le Bombtrack répond. Comparativement à d'autres plateformes acier ou carbone, le cadre aluminium n'est pas un modèle de confort, il est un peu atone "les jours sans", mais reste un châssis parfaitement adapté au cyclocross et ses nombreuses relances. Certes, le grip de la roue arrière peut être difficile à contrôler quand ça chahute fort, mais globablement, le comportement répondra aux attentes des compétiteurs réguliers et ne surprendra pas les débutants. Le seul reproche, c'est qu'hors saison de cyclocross, le Tension 2 devient moins adapté pour une utilisation endurance de type gravel, où le confort devient primordial.

Après quelques sorties de préparation et courses, rien à dire sur le montage, qui répond parfaitement aux attentes d'une utilisation cyclocross (cintre Ritchey compris). Le choix des pneus Challenge Baby Limus est un peu radical, plus adapté aux terrains gras qu'autre chose, mais permet aux débutants d'essayer la discipline sans prendre de risque. Pour plus de grip, le passage au tubeless est facile avec les roues Hunt, qui ont continué de m'impressionner par leur comportement sain. Rigides latéralement, dynamiques, mais pas inconfortables, elles contribuent à la vivacité du Tension 2 à l'accélération et sa précision en virage. Un beau duo que ce châssis et ces roues, qui fonctionne sur le terrain !

Conclusion

Bombtrack a réussi le Tension 2, qui est une bonne machine de cyclocross et installe la marque dans les labourés. Le montage et l'esthétique annoncent une monture efficace, ce que le Tension 2 confirme sur le terrain. Vif, réactif, mais sain et efficace, il permettra à tous les niveaux de s'exprimer. Certes, son cadre aluminium n'est pas le plus confortable, mais cela ne gênera que ceux qui veulent utiliser le Tension 2 en saison estivale, sur des terrains tendant plus vers le gravel. Alors, prêt(e) pour le goût du sang dans la bouche ? Bombtrack a la machine adaptée pour la course de dimanche prochain !

On aime :
- L'aspect prêt-à-courir,
- Le comportement efficace, parfaitement adapté au cyclocross,
- La qualité d'ensemble (montage, esthétique, finition).

On aime moins :
​​- Le boîtier de pédalier press-fit,
- La peinture un peu fragile,
​- Le confort, pour une utilisation endurance.

Montage :
​​​​​- Cadre aluminium 6061-T6, avec axe traversant ø12mm
- Fourche​​ carbone CX-52, avec axe traversant ø12mm
- Groupe SRAM Rival 1, 1 x 11 avec plateau 40 et cassette 11-36 dents
- Freins hydrauliques SRAM Rival flat mount
- Roues Hunt Adventure Sport, avec pneus Challenge Baby Limus
- Cintre, potence, tige de selle Ritchey Comp
- Selle Bombtrack

Masse annoncée : 8,8kg (taille M)
Tarif : 2199€

Pour plus d'informations, visitez bombtrack.com


Dans la même catégorie


Autres news de David GUILLOT